lundi 13 juillet 2020
  • MACON PREND SES QUARTIERS ETE 20203 - 1.jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • Route_71_290x400 (2).jpg

estours_15.jpg

 

Dans le cadre des journées européennes du patrimoine, le château d'Estours, propriété de Mme Mélinand, a ouvert ses portes.

Evénement marquant, puisque c'est la première fois que le Chateau accueille des visiteurs dans ses murs, visiteurs qui ont le privilège de découvrir ce lieu à la fois, fascinant et historique, de la commune de Crêches-sur-Saône.

 

Retour sur l'historique de ce monument :

 

Le Fief d'Estours est cité pour la première fois dès le Xième/ XIIème siècle. A l'époque, le château affichait déjà clairement un rôle défensif avec des douves profondes, un pont levis à herses, de hautes murailles de 30 mètres, des tours et des créneaux. Les propriétaires de l'époque étaient la famille des De Feurs, c'était une famille lyonnaise, ce qui lui valut de constantes rivalités avec les habitants de Mâcon pour l'exercice du droit de guet et de garde. En 1438, les habitants de Crêches y établirent une garnison pour faire face aux écorcheurs. Mais ceux-ci réussirent à l'occuper en 1443. En février 1471, les troupes royales de Lyon aux ordres du dauphin d'Auvergne prennent le château assez facilement. La garnison de Mâcon, commandée par M. De Belfort, aidée des milices communales, le reprennent. Ils en profitent pour le piller et le brûler pour se venger de sa reddition, qu'ils ont jugée trop hâtive et qui avait mis en danger la ville de Mâcon. Le château fut ainsi reconstruit, et on pense que la tour d'escalier doit dater de cette époque. En 1609, la château fut acheté par des fermiers qui ne l'entretiennent pas et le laisse se détériorer. L'ancien capitaine de cavalerie Louis Durret le rachète , il s'attache les services d'un architecte lyonnais en 1725, Michel Ange Carristi, qui restaure le château. Enfin, en 1973, c'est sur un coup de foudre que M. et Mme Mélinand décident de racheter à leur tour le château et lui redonnent une nouvelle vie, en le restaurant à eux deux, de fond en comble. M Mélinand était passionné de sculptures et a su redonner vie au château en introduisant ses nombreuses œuvres au sein de son domaine. Le couple réussit, en 1983, à obtenir le classement du château aux Monuments Historiques, afin de lui garantir une protection pour l'avenir.

 

Lors d'une visite, nous avons croisé Sarah et Roger Pring, un couple d'anglais qui vit à Saint-Symphorien-d'Ancelles, tous les deux sont passionnés par les édifices et l'architecture, et ils ne manqueraient pour rien au monde les journées du patrimoine, manifestation qui leur permet de découvrir de nombreux lieux chargés d'histoire. C'est de prime abord la curiosité qui les a poussé à se rendre rue d'Estours, en effet, le couple passe très souvent dans la rue du château, et s'est toujours demandé ce qui se dissimulait derrière les arbres qui encerclent la propriété.

 

estours_14.jpg

 

Son voisin, Roger Dailler, a également profité de cette journée, pour lui aussi, ouvrir son moulin au public, et le rendre accessible, permettant à tous ces passionnés d'histoire d'en connaître un peu plus sur le moulin d'Estours.

 

Pour en savoir plus sur ces deux lieux historiques de la rue d'Estours, n'hésitez pas à aller les visiter, puisqu'ils resteront ouverts demain dans le cadre de la deuxième journée européenne du patrimoine 2016.

 

Valentin C.

 

 

 estours_1.jpg

 

estours_2.jpg

 

estours_3.jpg

 

estours_4.jpg

 

estours_5.jpg

 

Mme Médinand (à droite) propriétaire du château depuis 1973

 

estours_6.jpg

 

estours_7.jpg

 

estours_8.jpg

 

estours_9.jpg

 

estours_10.jpg

 

estours_11.jpg

 

estours_12.jpg

 

estours_13.jpg

 

estours_16.jpg

 

estours_17.jpg

 

estours_18.jpg

 

estours_19.jpg

 

estours_20.jpg

 

estours_21.jpg

 

estours_22.jpg

 

estours_23.jpg

 

estours_24.jpg

SOLIDARITÉ : La Fondation groupe EDF lance son Fonds de Solidarité Covid-19

Il est doté d’un million d’euros « pour soutenir les plus démunis, pour favoriser le retour à l’école et à l’emploi mais aussi participer à un nouveau modèle de société plus durable et solidaire. » Les associations peuvent déposer une demande.

BOURGOGNE : Une rave party s'est installée dans la Nièvre

RAVE BOURGOGNE.jpg
La Préfecture de la Nièvre parle de 5 000 teufeurs. L'hélicoptère de la Gendarmerie Nationale a été engagé.

RÉGION : La commission permanente affecte 102 millions d'euros en Bourgogne-Franche-Comté

Le détail des subventions accordées par secteur par le Conseil régional

Covid-19 - aide et soins à domicile : Le Réseau APA dresse son bilan en Saône-et-Loire

L’ASSAD de Mâcon, l’ASSAD Val-de-Saône et Domisol ont fait face à la crise du COVID et reprennent progressivement leur rythme de croisière. Membres du Réseau APA, ces trois associations à but non lucratif d’aide et de soins à domicile ont unis leurs forces pour tenir au mieux la première ligne.

MÂCON : À la rencontre d'Antoine Poirier, guide œnotouristique

APoirier (3).jpg
Antoine Poirier, originaire de la côte chalonnaise, est guide œnotouristique. L'année dernière, il a créé sa société spécialisée dans les visites du Beaujolais et du Mâconnais à la découverte du vignoble. Témoignage.

PRISSE - Théâtre : "Un malade imaginaire !", d'après Molière, le 17 juillet

Moliere 1.jpeg
Molière prend un coup de jeune ! Un spectacle à ne pas manquer, proposé par la MJC de l'Héritan et l'Atelier Théâtre Adulte de Prissé.

COVID-19 : Le virus circule toujours en Saône-et-Loire

Covid190001.jpg
14 personnes toujours hospitalisées dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire

BOURGOGNE : Les vignes n’attendent plus que leurs vendangeurs !

Il est temps de postuler. Pôle emploi vous dit comment.

SAONE-ET-LOIRE : Le conseil départemental attribuera une prime covid aux « aides à domicile » à la fin de l’année

Le Département va se substituer à l’Etat pour que les « aides à domicile » ne soient pas les oubliés !

ROMANÈCHE-THORINS - Touroparc zoo : Julien, Ludovic et Christophe, trois soigneurs animaliers passionnés !

Soigneur.jpg
macon-infos est allé à la rencontre de trois soigneurs animaliers du zoo Touroparc pour en savoir plus sur leur métier et partager leur quotidien. Une immersion au cœur de cette belle et intéressante profession. Reportage.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Seulement un quart des rivières sont en bon état écologique

A l'inverse, 86% des nappes phréatiques sont en bon été chimique.

Moustique-tigre : Sous surveillance en Bourgogne-Franche-Comté

MOUSTIQUE TIGRE BFC.jpg
L'ARS indiquent les gestes à adopter pour éviter son implatation

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : 143 personnes testées positives depuis le 11 mai

COVID19 71.jpg
Actualisé ce 08 juillet - Les chiffres covid du jour. Toujours 19 personnes hospitalisées dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire

CHARBONNIERES : Deux superbes spécimen !

CHENILLE CHARBONNIERES2 - 1.jpg
« Dimanche après-midi, deux belles chenilles du Sphinx à tête de mort se régalaient tranquillement dans le jardin de ma voisine Marie » raconte Rémy...

MÂCON : Le port de plaisance prépare son passage sous « pavillon bleu »

port Mâcon plaisance.jpg
Philippe Schneberger, conseiller délégué aux équipements touristiques de la Ville de Mâcon, annonçait ce matin l’intention de la municipalité d’obtenir dans les toutes prochaines années, le label « pavillon bleu » pour le port de plaisance.

MÂCON : Opération délicate ce matin au port de plaisance

opération port Mâcon (26).JPG
Un bateau de 18 tonnes a été remis à l’eau ce matin au port de plaisance lors d’une opération inédite pour la capitainerie, qui a duré plus d'une heure.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un territoire porté par l’axe dynamique Mâcon – Chalon

INSEE SETL 07072020 - 1.jpg
Les détails de dernière étude de l'INSEE Bourgogne-Franche-Comté

SAÔNE-ET-LOIRE - Municipales 2020 : La préfecture a pris les choses en main à St-Ythaire

St-Ythaire est une commune de l'arrondissement de Mâcon, faisant partie du pays du Brionnais, qui comptait 125 habitants au recensement 2015 et pas de candidats.es aux dernières élections municipales. Comment ça se passe dans ces cas-là ? La réponse...