lundi 13 juillet 2020
  • MACON PREND SES QUARTIERS ETE 20203 - 1.jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • Route_71_290x400 (2).jpg

COPPENS_SOLUTRE_MACON_021016_3.jpg

Avec son talent de conteur, Yves Coppens, à gauche sur la photo, a raconté 14 milliards d'années d'histoire de notre terre et de l'évolution de l'humanité.

La conférence avait lieu à la médiathèque, une deuxième salle a du être ouverte pour accueillir tous les auditeurs. En préalable à la conférence, Jean Combier a remis en cadeau à Yves Coppens une réédition du livre de 1870 d' Adrien Arcelin et Henry Testot-Ferry dans une superbe reliure.

 

La grande histoire racontée par Yves Coppens

 

Le début de l'univers : 14 milliards d'années - c'est au moment où on perçoit la lumière, où on perçoit la matière, une matière qui change tout le temps. « On peut raconter ces 14 milliards d'années. » affirme le paléontologue.

 

Le soleil et la terre

Le soleil est une étoile. Les poussières qui n'ont pas réussi à se joindre au soleil ont fait des planètes. Notre terre est une planète qui tourne autour d'une étoile. C'est la lune qui gère la position, si elle s'éloigne on passe sous l'influence de Jupiter.

On passe à 4 milliards 600 millions d'années : un système un peu instable, dont on ne peut assurer la durée. Les étoiles naissent, vivent et meurent et le soleil a une durée de vie de 10 milliards. Il lui en reste la moitié.

 

Le changement climatique

L'eau monte depuis 10 000 ans, ce n'est pas dû à un changement climatique. Les travaux des géologues ne se posent jamais la question de savoir si les hommes y sont pour quelque chose.

« Je suis chargé de protéger Lascaux, mais c'est certain que Lascaux est condamné à terme (roche calcaire, suintements). Il n'y a rien d'éternel. La terre vit et la terre bouge. »

 

L'évolution

« Dès que la vie a la possibilité de se transformer, elle en profite. Si un mastodonte mange des feuilles d'arbre et qu'il n'y en a plus, il mange de l'herbe mais sa mâchoire change, puis il s'éteint. La vie se déploie en adaptation à l'environnement. » Les baleines ont commencé par être terrestres et quadrupèdes.

De 3,5 milliards d'années à 500 millions la vie va rester dans l'eau. Personne sur les continents. La sortie de l'eau se sont 500 millions d'années.

 

Les premiers vertébrés

La vie va se développer avec les premiers vertébrés quadrupèdes. 320 millions d'années. En Irlande, les premiers êtres sont sortis de l'eau. C'est l'eau qui se retire.

Les reptiles, mammifères, ont été ovipares pendant 100 millions d'années. Ce n'est que depuis 100 millions d'années que les mammifères sont vivipares, une évolution importante pour les petits.

Les primates

Une adaptation à la nourriture. D'insectes ils passent aux fruits et aux racines. Ils s'adaptent. "L'anatomie est ma lecture quotidienne" dit Yves Coppens. Chaque objet a une mémoire : une dent permet de remonter à l'eau que le primate a bu.

 

Les ancêtres des grands singes et des hommes

On arrive à 10 millions d'années. Nous sommes certainement cousins avec les gorilles. L'antarctique s'installe, un changement de climat sur la terre intervient.

Ils sont debout en permanence, courent de mieux en mieux mais continuent à grimper. Grâce à Lucy on a pu comprendre cette évolution.

 

On arrive à 3 millions d'années

Le pré-humain s'est adapté en transformant sa tête, ses voies respiratoires. Il va utiliser son encéphale pour réfléchir.

"Il n'y a pas eu de grande rupture depuis ce moment-là".

L'individu prend de l'importance.

"C'est comme ça que la science croit comprendre les choses".

L'homme se déploie. Afrique, Eurasie, Amérique, Océanie. Il sort de l'Afrique majoritairement par le moyen orient. L'homo sapiens serait aussi apparu en Afrique.

 

Nouveau changement avec la fonte des glaciers

Le solutréen est un grand moment de l'humanité. J'ai vu au musée des lames de 30 centimètres avec une précision de taille étonnante. Ils avaient peut-être du chauffage pour faciliter cette taille.

"Soyons fiers de notre patrimoine, de notre patrimoine culturel et du solutréen".

 

L'Académie nous a permis de goûter ce talent qui permet de faire comprendre en une heure cette grande histoire de l'univers et de l'évolution de l'humanité, ainsi qu'un regard informé qui donne une grande respiration à une échelle bien loin de nos quotidiens.

 

Danièle Vadot

 

(photo d'accueil : Jean Combier a offert le livre à Yves Coppens, et introduit à sa conférence)

COPPENS_SOLUTRE_MACON_021016_1.jpg

 Yves Coppens au micro 

COPPENS_SOLUTRE_MACON_021016_2.jpg

Salle comble

MACON - 14 juillet : La fête nationale célébrée sans faste cette année

fête nationale 2020 Mâcon.jpg
Une cérémonie au monument aux morts du square de la Paix a remplacé ce jour le traditionnel défilé militaire et le feu d’artifices.

SOLIDARITÉ : La Fondation groupe EDF lance son Fonds de Solidarité Covid-19

Il est doté d’un million d’euros « pour soutenir les plus démunis, pour favoriser le retour à l’école et à l’emploi mais aussi participer à un nouveau modèle de société plus durable et solidaire. » Les associations peuvent déposer une demande.

BOURGOGNE : Une rave party s'est installée dans la Nièvre

RAVE BOURGOGNE.jpg
La Préfecture de la Nièvre parle de 5 000 teufeurs. L'hélicoptère de la Gendarmerie Nationale a été engagé.

RÉGION : La commission permanente affecte 102 millions d'euros en Bourgogne-Franche-Comté

Le détail des subventions accordées par secteur par le Conseil régional

Covid-19 - aide et soins à domicile : Le Réseau APA dresse son bilan en Saône-et-Loire

L’ASSAD de Mâcon, l’ASSAD Val-de-Saône et Domisol ont fait face à la crise du COVID et reprennent progressivement leur rythme de croisière. Membres du Réseau APA, ces trois associations à but non lucratif d’aide et de soins à domicile ont unis leurs forces pour tenir au mieux la première ligne.

MÂCON : À la rencontre d'Antoine Poirier, guide œnotouristique

APoirier (3).jpg
Antoine Poirier, originaire de la côte chalonnaise, est guide œnotouristique. L'année dernière, il a créé sa société spécialisée dans les visites du Beaujolais et du Mâconnais à la découverte du vignoble. Témoignage.

PRISSE - Théâtre : "Un malade imaginaire !", d'après Molière, le 17 juillet

Moliere 1.jpeg
Molière prend un coup de jeune ! Un spectacle à ne pas manquer, proposé par la MJC de l'Héritan et l'Atelier Théâtre Adulte de Prissé.

COVID-19 : Le virus circule toujours en Saône-et-Loire

Covid190001.jpg
14 personnes toujours hospitalisées dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire

BOURGOGNE : Les vignes n’attendent plus que leurs vendangeurs !

Il est temps de postuler. Pôle emploi vous dit comment.

SAONE-ET-LOIRE : Le conseil départemental attribuera une prime covid aux « aides à domicile » à la fin de l’année

Le Département va se substituer à l’Etat pour que les « aides à domicile » ne soient pas les oubliés !

ROMANÈCHE-THORINS - Touroparc zoo : Julien, Ludovic et Christophe, trois soigneurs animaliers passionnés !

Soigneur.jpg
macon-infos est allé à la rencontre de trois soigneurs animaliers du zoo Touroparc pour en savoir plus sur leur métier et partager leur quotidien. Une immersion au cœur de cette belle et intéressante profession. Reportage.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Seulement un quart des rivières sont en bon état écologique

A l'inverse, 86% des nappes phréatiques sont en bon été chimique.

Moustique-tigre : Sous surveillance en Bourgogne-Franche-Comté

MOUSTIQUE TIGRE BFC.jpg
L'ARS indiquent les gestes à adopter pour éviter son implatation

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : 143 personnes testées positives depuis le 11 mai

COVID19 71.jpg
Actualisé ce 08 juillet - Les chiffres covid du jour. Toujours 19 personnes hospitalisées dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire

CHARBONNIERES : Deux superbes spécimen !

CHENILLE CHARBONNIERES2 - 1.jpg
« Dimanche après-midi, deux belles chenilles du Sphinx à tête de mort se régalaient tranquillement dans le jardin de ma voisine Marie » raconte Rémy...

MÂCON : Le port de plaisance prépare son passage sous « pavillon bleu »

port Mâcon plaisance.jpg
Philippe Schneberger, conseiller délégué aux équipements touristiques de la Ville de Mâcon, annonçait ce matin l’intention de la municipalité d’obtenir dans les toutes prochaines années, le label « pavillon bleu » pour le port de plaisance.

MÂCON : Opération délicate ce matin au port de plaisance

opération port Mâcon (26).JPG
Un bateau de 18 tonnes a été remis à l’eau ce matin au port de plaisance lors d’une opération inédite pour la capitainerie, qui a duré plus d'une heure.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un territoire porté par l’axe dynamique Mâcon – Chalon

INSEE SETL 07072020 - 1.jpg
Les détails de dernière étude de l'INSEE Bourgogne-Franche-Comté

SAÔNE-ET-LOIRE - Municipales 2020 : La préfecture a pris les choses en main à St-Ythaire

St-Ythaire est une commune de l'arrondissement de Mâcon, faisant partie du pays du Brionnais, qui comptait 125 habitants au recensement 2015 et pas de candidats.es aux dernières élections municipales. Comment ça se passe dans ces cas-là ? La réponse...