jeudi 25 avril 2019

    LAB71 EFFERVESCIENCES AVRIL.gif       100€ OFFERTS PNEU FEUVERT MACON6.jpg

Articles

Alernatiba18 (1) (Copier).JPG

Ce dimanche, la Communauté du Clunysois a accueilli, au Quai de la Gare à Cluny, le village des alternatives organisé par Alternatiba, un collectif qui s'est monté en amont de la Cop21 à Paris.

Ce collectif s'est déployé un peu partout en France, en Europe et dans le monde. En France, le principe est d'organiser des villages pour présenter des alternatives au dérèglement climatique. Celles-ci concernent vraiment tous les domaines.

 

« Ici à Cluny on est organisé en quatre hameaux, précise Hélène, l'une des organisatrices. Ce sont les mêmes domaines qui sont présentés partout dans les villages européens :

- le hameau économie / finances / tourisme,

- le hameau agriculture / alimentation / santé,

- le hameau énergie / mobilité / habitat,

- le hameau éducation / vivre ensemble.

 

Dans tous ces hameaux, il y a déjà des porteurs d'alternatives qui travaillent dans ce sens, des projets, des associations qui oeuvrent pour cela. Ils sont venus aujourd'hui pour présenter ce qu'ils font et aussi pour faire participer les gens. Donc le but de ces villages c'est qu'il faut que ce soit participatif. Les gens viennent jouer, faire des ateliers, apprendre une technique, ce n'est pas seulement une succession de stands. D'ailleurs, il n' y a pas de vente à part le marché paysan » souligne Hélène.

 

« Notre village est installé autour d'un mandala végétal central, ajoute -t-elle. Plusieurs personnes ont récolté des végétaux et viennent réaliser cette oeuvre commune.

Le système de restauration / buvette est fourni par nos producteurs locaux. Quelques boutiques bio nous ont fait des dons. »

 

A noter également la présence de groupes musicaux sur le village. Cette journée se veut très festive.

Autour du village, se tiennent aussi depuis ce matin, plusieurs conférences dans différentes salles à l'intérieur.

 

Jean-Marc Dumas de la MJC de l'Héritan proposait en ce début d'après-midi une conférence sur le thème suivant : « La place des collectivités face au monde associatif ».

 

« Je souhaite aborder la question des relations entre les collectivités et le monde associatif, nous explique-t-il. Aujourd'hui, il y a des conventions d'objectifs qui lient les collectivités et les associations, il y a les délégations de service public, qui est le drame à mon avis des associations, puisqu'elles n'assument plus leurs politiques mais assurent la réalisation d'un cahier des charges fixé par la collectivité donc elles ne sont plus indépendantes.

 

Et ce que je voudrais aussi aborder durant cette table ronde, c'est la question de la concurrence loyale et faussée entre les collectivités et le monde associatif. On voit de plus en plus dans notre société aujourd'hui, des collectivités créer des conférences avec des accès gratuits, créer des ateliers pour certains publics sur certains territoires, ateliers gratuits et le monde associatif qui lui est financé au niveau public mais pas à la hauteur de ses espérances, se voit dans l'obligation de faire payer ce genre de choses.

 

Je pense qu'il faut que les collectivités reviennent à leurs missions régaliennes et qu'elles laissent le monde citoyen s'organiser sous la forme éducative associative. La loi du 1er juillet 1901 en France est véritablement l'exception européenne. Que les collectivités nous laissent faire régir les citoyens sur le monde de l'éducation populaire, du loisir et de la culture, et qu'elles se consacre au logement, au social... Il faudrait que le monde associatif soit financé à la même hauteur, ce qui n'est pas le cas pour l'instant. Chacun sa place, c'est un peu ma thématique. »

 

M.A.

 

 

Alernatiba18 (3) (Copier).JPG

Alernatiba18 (5) (Copier).JPG

Alernatiba18 (7) (Copier).JPG

Alernatiba18 (6) (Copier).JPG

Alernatiba18 (8) (Copier).JPG

Alernatiba18 (9) (Copier).JPG

Alernatiba18 (11) (Copier).JPG

Alernatiba18 (12) (Copier).JPG

Alernatiba18 (10) (Copier).JPG

Mandala végétal

Alernatiba18 (2) (Copier) (2).JPG