Articles

Thomas_Thévenoud_cadran_Lunaire_17112018_0005.jpg

Samedi après-midi, Thomas Thévenoud était à la librairie le Cadran Lunaire, rue Franche, pour y dédicacer son livre Taxi(s) ! paru aux éditions du Cherche-Midi. Sur place, il a retrouvé plusieurs de ses amis, heureux de prendre de ses nouvelles, mais aussi de nombreux anonymes qui ont fait la queue pour avoir leur dédicace. Entretien.

Vous sortez un livre sur les taxis, un sujet qui vous a fait connaître du grand public lorsque vous étiez député. Pouvez-vous nous présenter cet ouvrage ?

« Ce livre est paru aux éditions du Cherche-Midi il y a un mois environ. C’est un beau livre au sens où il y a des photos et une recherche iconographique. C’est un travail que je mène depuis un peu plus d’un an et demi maintenant.

Ce n’est pas un livre sur la loi qui porte mon nom et qui réglemente l’activité des taxis et des VTC. C’est l’histoire du taxi à travers la littérature, le cinéma, la chanson populaire. Je dépeins comment le taxi, le métier de chauffeur de taxi et le service du taxi font partie de notre culture, populaire, de notre imaginaire collectif et comment on retrouve ce véhicule partout dans le monde et à différentes époques historiques.

Je raconte un certain nombre de pages de l’histoire de France. On a tous appris l’épopée des Taxis de la Marne qui, en septembre 1914, ont permis d’acheminer des troupes et du matériel sur le front de la bataille de la Marne.

Mais je raconte également une autre histoire peut-être moins connue : celle des Russes blancs fuyant la révolution bolchevique, qui ont été jusque 5000 à être taxis à Paris. Cela renvoie à une idée toute simple : le taxi est un ascenseur social et un formidable métier d’intégration qui permet à des gens qui viennent de l’autre bout du monde, de trouver une place dans la société en apprenant la ville et la langue.

C’est un livre hommage à cette profession, mais je ne cache rien y compris la mauvaise réputation des chauffeurs de taxi. Il y a un chapitre entier sur ce sujet car je voulais relater ce qu’on raconte sur les chauffeurs de taxi, leurs expressions, leur gouaille, leur personnalité, mais aussi la façon qu’ils ont de balader les gens dans la ville pour gagner un peu plus, ce qu’on appelle “faire chauffer la gamelle”. »

Vous faites également de la prospective sur les taxis du futur...

« Exactement. Je pense que l’une des ruptures technologiques à venir sera l’arrivée de la voiture autonome. On aura à terme dans nos villes et dans les grandes villes en particulier, des taxis qui seront autonomes, des robots-taxis qui seront pilotés sans chauffeur, ce qui va changer beaucoup de choses parce qui fait le charme et parfois le non charme du taxi c’est le chauffeur et quand nous serons seuls dans notre taxi piloté par un algorithme, on risque de se retrouver un peu seuls face à nous-mêmes. »

Au travers de vos nouvelles activités professionnelles, vous êtes toujours dans la voie du taxi ?

« Oui, j’ai quelques projets à Paris et à l’étranger, y compris en Afrique. Je me suis retrouvé un peu par hasard sur cette histoire de taxi, nommé médiateur alors que je n’y connaissais pas grand-chose, dans des circonstances un peu étranges que je raconte dans le livre. Mais je pense que ça a changé ma vie et cela fera de toute façon partie de ma vie encore longtemps. »

Quelle est votre vie aujourd’hui ?

« Je suis consultant pour des entreprises, des grandes boîtes ou des start-up. Je les accompagne dans leur stratégie. J’ai monté ma boîte et j’essaie de la développer. »

L’écriture de ce livre a-t-elle participé à votre reconstruction suite aux turbulences que vous avez traversées ?

« Non car ça n’a rien à voir. Ce qui est vrai en revanche, c’est que l’écriture me fait un peu office de jogging à moi qui ne fais pas sport. L’écriture permet de relativiser les choses, de donner du temps au temps. C’est un exercice qui m’est très utile au quotidien. »

David D.

Taxi(s) ! de Thomas Thévenoud, photos d’Isabelle Morison, éditions du Cherche-Midi, 192 pages, 28 €

 

 

Thomas_Thévenoud_cadran_Lunaire_17112018_0001.jpg

Thomas_Thévenoud_cadran_Lunaire_17112018_0002.jpg

Thomas_Thévenoud_cadran_Lunaire_17112018_0003.jpg

Thomas_Thévenoud_cadran_Lunaire_17112018_0004.jpg

Thomas_Thévenoud_cadran_Lunaire_17112018_0006.jpg

Thomas_Thévenoud_cadran_Lunaire_17112018_0007.jpg

Thomas_Thévenoud_cadran_Lunaire_17112018_0008bis.jpg

Thomas_Thévenoud_cadran_Lunaire_17112018_0009.jpg

Thomas Thévenoud accompagné d'Antoinette et Jean-Marc, les gérants du Cadran Lunaire