Articles

Les 20, 21 et 22 novembre, le Campus Arts et Métiers de Cluny, accueillera plus de 200 personnes pour les 7èmes journées GDR (Groupement de Recherche) Sciences du Bois.

Sessions conférences, posters, groupes de travail autour de thèmes de recherche sur le Bois et de ses applications industrielles sont au cœur des rencontres scientifiques ayant pour thème, cette année, « À chacun sa ressource locale ».

L’équipe Matériau et Usinage du Bois (MUB) du Laboratoire Bourguignon des Matériaux et Procédés (LaBoMaP) pilotera, cette année, l’organisation de ces rencontres. L’objectif des journées scientifiques du GDR est de partager une culture commune. Les sciences du bois sont pratiquées actuellement par une communauté très diverse par ses disciplines, thématiques et contexte institutionnel.

 

Les objectifs de ces rencontres scientifiques sont de rassembler cette communauté autour de thèmes scientifiques transversaux, de proposer des actions de coordination en matière de pédagogie, de mettre en place des partages de ressources et d’établir des relations avec la communauté scientifique nationale, voire internationale francophone, et les professionnels. Ces journées s’articuleront autour d’exposés invités et de présentations « flash » appuyées par des posters. Des créneaux pour des réunions de groupe de travail à l'initiative des participants sont proposés, ainsi que la possibilité de découverte des activités du LaBoMaP et d'entreprises locales, sans oublier le patrimoine de l'abbaye de Cluny. Le thème de cette année : « À Chacun Sa Ressource Locale » La consommation de bois est intense et se renforce (prospectives favorables de ce point abordé lors des dernières journées GDR Sciences du Bois). Pourtant, des millions de mètre cube de bois transitent toujours sur de milliers de kilomètres tandis que des bois locaux restent sous-exploités. Ce modèle, bien que très discutable écologiquement, est viable économiquement car certaines typologies de ressources et certains modes de gestion et de transformation sont extrêmement optimisés. De nombreuses équipes scientifiques travaillent pour produire et valoriser leur ressource locale. Cette approche est ancrée sur le territoire et bénéficie à l’économie de proximité mais elle requiert une maîtrise de la fabrication (choix de la plantation souvent privilégié) de la caractérisation (Contrôle non destructif, mesure en ligne, suivi données IFN, LIDAR, ...) et de l’usage des bois (produits d’ingénierie bois les plus sobres écologiquement i.e. colle verte et bois durables).

Le réchauffement climatique va modifier le paysage sylvicole et va interagir en profondeur avec cette démarche de valorisation.

Derrière ce titre « À chacun sa ressource locale » il y a l’idée que le bois n’est pas forcément une ressource locale mais que pour des raisons écologiques et économiques il devrait tendre à le (re)devenir. Cela implique de s’intéresser aux bois de plantation qui sont souvent le moyen de favoriser une telle ressource, sous condition d’une gestion durable, puisque la demande en bois est en forte croissance.

 

Informations pratiques :

Programme des 3 journées sur le site Internet de l’événement : https://gdrbois-2018.sciencesconf.org/program