mercredi 22 mai 2019

  MACON WINE NOTE 2019 MACONINFOS - 1.jpg       ART NAIF MACON 2019 PORT.jpg

  • Route_71. BRANCIONjpg.jpg
  • ART NAIF MACON 2019 PORT.jpg

Articles

De__gustation_femmes_BIVB_15.jpg

Sur les huit premiers mois de 2018, les ventes de vins de Bourgogne tranquilles dans les supermarchés et hypermarchés français sont stables en volume (+ 0,3 %, soit + 47.000 bouteilles supplémentaires par rapport aux huit premiers mois de 2017), avec une petite croissance en chiffre d’affaires (+ 2,8%).

14,55 millions de bouteilles ont ainsi été commercialisées (hors drive, discount et supérettes) pour un chiffre d’affaires record de près de 115,8 millions d’euros. Les vins blancs gagnent 3,4 % en volume grâce aux appellations Villages du Mâconnais avec + 11,7 % pour les Viré-Clessé et + 8,9 % pour le Saint-Véran.

Les AOC Régionales améliorent aussi leurs résultats sur cette période, en particulier le Bourgogne Aligoté qui performe à + 8,4 %. Les vins de Chablis sont de retour, notamment l’AOC Petit Chablis, qui croît de 8,2%. Par contre, les vins rouges reculent de 4,7 % en volume. A noter cependant la belle progression des Coteaux Bourguignons (+ 11,2 %) et l’évolution de l’AOC Mâcon rouge (+ 4,1 %).

La Bourgogne est le seul vignoble d’AOC, avec le Beaujolais, à maintenir une certaine croissance alors que les ventes globales de vins d’AOC, en blanc comme rouge, reculent constamment sur ce circuit (-4,8 % pour les vins blancs et -7,4 % pour les vins rouges pour les huit premiers mois de 2018). Cette belle tenue des vins de Bourgogne s’explique en partie grâce à la hausse raisonnable des prix moyens qui s’accompagne d’un bon rapport qualité/prix.

Dans la catégorie des vins effervescents d’AOC françaises vendant plus de 4 millions de bouteilles, le Crémant de Bourgogne est l’un des vins qui résiste le mieux en volume (+4,6%) et en chiffre d’affaires (+6,4 %). Pourtant, la conjoncture n’est pas favorable. La stabilité des ventes de vins effervescents (+ 0,1 % en volume pour les huit premiers mois de 2018) n’aide pas les AOC françaises (-0,9 % en volume et + 1,5 % en chiffre d’affaires).

Développement en restauration et chez les cavistes

Sute à une étude chapeautée par le BIVB, nous pouvons constater que la Bourgogne détient 15 % des 72.000 références de vin relevées sur les cartes de vins de 1.328 restaurants moyens à hauts de gamme (hors étoilés). Elle est présente dans 75 % des restaurants visités avec 8,2 références en moyenne par restaurant enquêté. 50 % de l’offre de la Bourgogne en bouteilles est composée des AOC Villages et Grands Crus des Côtes de Beaune et Nuits.

En revanche, l’offre de Bourgogne au verre est concentrée sur les AOC Régionales et Villages en blanc, de Chablis et du Mâconnais. Le Centre-Est et l’Ile de France concentrent 50 % de l’offre de vins de Bourgogne sur ce circuit. C’est le vignoble qui est, proportionnellement, le plus présent sur la région parisienne avec la Champagne. L’offre de Bourgogne est essentiellement composée de vins blancs (58 % en bouteille et deux-tiers de l’offre au verre).

Sur cette couleur, la Bourgogne est présente dans 63 % des établissements (dont 40 % au verre). En vins rouges, la Bourgogne est référencée dans la moitié des restaurants mais dans à peine 18 % des établissements qui ont des vins au verre. En dehors de l’appellation Chablis, distribuée dans un restaurant sur trois (33 %), aucune autre AOC de Bourgogne ne dépasse 15 %. Le Crémant de Bourgogne est vendu dans seulement 2 % des établissements car, sur le segment des vins effervescents, le Champagne laisse peu de place aux autres AOC. Comme en 2015, plus d’un restaurateur sur deux a constaté une stabilité des ventes de vins de Bourgogne toutes couleurs confondues.

Chez les cavistes, 91 % des 704 cavistes interrogés sur la période 2015-2016 disposent d’au moins une référence de vin de Bourgogne. La Bourgogne se positionne comme le premier vignoble français (20 % de l’offre), notamment grâce à son offre imposante chez les cavistes de sa région de production (62 % de l’offre en Bourgogne - Franche-Comté). La Bourgogne domine sur les vins blancs avec une présence chez 91% des cavistes et un nombre de références bien plus important que les autres vignobles. Pour les vins rouges, la Bourgogne est le deuxième vignoble derrière Bordeaux avec 18% de l’offre (23,5% pour Bordeaux).

Dans la catégorie des vins effervescents, le Crémant de Bourgogne s’affiche dans 35 % des points de ventes enquêtés. Elle jouit notamment de son écrasante domination dans sa région de production et occupe une belle place en Ile de France et dans le Grand Est (Champagne, Alsace et Lorraine). Sur 224.100 références relevées chez les 704 cavistes, 15,4 % sont des vins de Bourgogne (34.439 références). Parmi les appellations de Bourgogne les plus présentes chez les cavistes enquêtés, on trouve Chablis, largement en tête, suivie par Gevrey-Chambertin, Pommard, Pouilly-Fuissé et Meursault.

Régis Gaillard,

de notre partenaire L'exploitant agricole