dimanche 21 juillet 2019
  • ETE FRAPPE MACON 2019 16JUILLE - 1.jpg
  • MARCHE CREPUSCULE VIGNERONS TERRES SECRETES 2019 - 2.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg

Articles

Basket_CbbsVsCentrefederal_230219 (26).jpg

Le match vu du speaker accompagné des meilleures photos de Dominique Martin.

Les bronzés font du ski

En cette période de vacances, ça ne se bousculait pas au portillon du Cosec. L’affiche du jour n’aurait-elle pas attiré les spectateurs ?? Les supporters dévaleraient-ils les pentes enneigées alpines (Renault). Peut-être ! Pourtant, les pensionnaires de l’Insep ont toujours ce petit grain de folie, que seule la jeunesse peut avoir. Se mesurer à leurs ainées habituées des parquets depuis quelques années, peut se révéler être un sacré challenge.

C’est aussi pour ça que ces gamines de 16 -17 ans sont là. Issues de différents clubs hexagonaux, elles sont réunies au Centre Fédéral, pendant plusieurs saisons, afin d’apprendre et de maitriser le haut niveau. Romane Jeanneaux et Sixtine Macquet en sortent, et elles s’en sortent plutôt bien. Bref, comme on dit à Shangaï, j’adore quand les jeunes pousses poussent. A ne bien sûr pas confondre avec les tire-tire, qui sont comme des pousse-pousse, mais roulant dans l’autre sens.

Un effet de mode

Dans les potins de la semaine, on a tous été touché par le décès d’un grand créateur de mode. En effet, Karl Lagerfeld nous a quittés sans prévenir à l’âge de 85 ans. Et comme le silence est Dior, nous respecterons plus tard une minute de silence. A Monaco, où l’on voyait souvent monter Karl, le recueillement est de mise.

Dans la famille princière, Karl était toujours présent en cas de couture. Mais, désormais on l’attend tailleur. Il retrouvera surement dans un autre monde, son copain Paulo de chez Lacoste. Et si ses dernières volontés sont de se faire incinérer, on pourra dire que le corps de Karl a bruni. Afin d’être raccord avec Madame Sarkozy, je ne le dirai pas, mais je le murmurerai.

Présentation des équipes et des parrains du match

Avec l’effet vacances scolaires, seuls Louis, Etienne et Tom, U11 garçons entrent sur le terrain, en tenant par la main, leurs grandes sœurs Pinkies. Le sympathique Éric Boyer, du Syndicat Départemental des Travaux Publics de Saône-et Loire, donne sans trembler un coup d’envoi fictif impeccable. Le domaine Collovray-Terrier de Davayé parrain viticole de cette soirée, s’est déplacé avec des bouteilles pour la soirée VIP.

Et hop, c’était parti pour quarante minutes de basket de haute-volée

Après 30 secondes du début du match, Janelle Salaun du Centre Fédéral (meilleure marqueuse du match) score à trois points, suivie de près par sa collègue Mariama Damary qui tire à 2 points, puis marque un lancer-franc. (0-6). ‘’Ha ! Ha ! Ça rigole moins les Pinkies’’, doivent se dire les jeunes pousses entre elles. Surtout qu’elles remarquent à 2 points. Pas impressionnée pour deux sous par cette insolente jeunesse, Laetitia Guapo (prononcez Goua, comme le Guacamole), enquille 8 points d’affilée et ramène le Cbbs dans le droit chemin.

Tout le monde s’y met pour passer un 18-0 à la jeunesse parisienne, qui ne s’en remettra pas. Laure Belleville clôt le dossier avec un 3 points assassin. Jusqu’à ce que Hereata Richmond, (la préposée à la raclette dans les vestiaires) mette un coup de frein à main à cette marche en avant charnaysienne (22-10) à trois minutes. Mais les Pinkies n’ont cure de ce cours de conduite, et engrangent les paniers les uns après les autres jusqu’au coup de sifflet (32-15).

Le second ¼ temps est dans la même lignée

A la reprise, les jeunes pousses passent un 6-0 décomplexé aux Charnaysiennes, mais stoppé par Irma, avant que Serena Kessler tire et marque à 3 points, devant un public ébaubi (Hé Bobby !!). Matthieu Chauvet, le coach Charnaysien fait tourner son effectif, tout en veillant au grain Allez hop !! Tout le monde joue. Du coup, 20 points d’avance au compteur (46-26). Mélanie et Laetitia enfoncent le clou avec un 3 et un 2 points, Enfin, le buzzer buzze sur le score de 57-28.

15 minutes réparatrices et le match reprend :

En moins de temps qu’il n’en faut à un pilote de chasse pour ramener du gibier, les Pinkies passent un 12-0 à une jeunesse amoindrie mais pas résignée. Mélanie marque 2 fois à 3 points en 30 secondes devant un public enthousiaste. 40 points d’avance à 2 minutes de la fin de ce troisième ¼ temps. La messe est dite, Edith. Restait plus qu’à aller aux 100 points, afin de bien terminer cette soirée dans la bonne humeur.

Non, mais allô quoi …

Nabilla, la grande poétesse audiovisuelle, et lanceuse de couteaux, n’aurait pas dit mieux. Non, mais allô quoi ! T’es une fille et t’as pas de 100 points. C’est comme si tu disais : t’es une basketteuse, et t’as pas de ballon. Non, mais allô quoi ! Bref, le challenge tant espéré par les spectateurs n’est pas atteint, et c’est devant un public somnolent (demandez au coach qui vous caftera des noms), et malgré tout debout, que le Cbbs l’emporte sur le score de 87-46.

Après le ban bourguignon, les Pinkies souriantes entament un tour d’honneur vers leur public enchanté de cette douzième victoire.

Share your shoes (en anglais dans le texte) :

Lancement en grandes pompes de l’opération citée ci–dessus consistant à récupérer les anciennes paires de basket, qui peuvent se trouver stockées chez vous, et embaument vos armoires, placards ou dressings. Ces paires de chaussures de sport trouveront une seconde vie dans des pays défavorisés. Donc, n’hésitez pas à ramener les vôtres, et vous ferez des heureux ailleurs. Les Pinkies ont joué le jeu en faisant déborder le fût prévu à cet effet.

Et ensuite ? Me demanderez-vous :

Et bien je vais vous répondre, dirais-je. Chartres et Reims ayant perdu leur match, ne sont plus les poursuivants directs, et laissent gentiment leurs places à Toulouse et Angers, qui pointent leurs nez à 1 point derrière le Cbbs. Les finalistes du dernier carré 2017-2018 répondent présents.

Samedi prochain, les Pinkies vont jouer à Chartres, avant de recevoir dans 15 jours les vertes Montbrisonnaises. Pensez bien à venir, accompagné de plein de monde.

Duel des scoreuses : Laetitia18 et Keyona 17 points pour le Cbbs.

Pour le Centre Fédéral : Janelle Salaun 20 pts et Serena Kessler 11 pts.

Rémy Mathuriau

 

 

Basket_CbbsVsCentrefederal_230219 (1).jpg

Basket_CbbsVsCentrefederal_230219 (2).jpg

Basket_CbbsVsCentrefederal_230219 (4).jpg

Basket_CbbsVsCentrefederal_230219 (5).jpg

Basket_CbbsVsCentrefederal_230219 (7).jpg