mardi 16 juillet 2019

     MJC HERITAN ETE2019.jpg

  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg
  • Pub-web_TDF_410x270px.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg

Articles

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201927.jpg

Le match vu par le speaker. A voir aussi, les photos de la rencontre signées Dominique Martin

 

Hasard de calendrier

 

Certains penseront que les choses sont bien faites, d’autres diront au contraire que le sont mal. Certains verront le verre à moitié plein, d’autres le verront à moitié vide. Moi perso, un verre plein, je le vide ; alors qu’un verre vide je le plains.

Tout ça pour dire que pendant que le Cbbs affronterait les joueuses de Montbrison, nos amis de Prissé recevraient l’équipe masculine de Montbrison. Bref, tous les supporters de basket montbrisonnais se trouvaient en région mâconnaise.

A Charnay, comme à leur habitude, les supporters vert et blanc étaient arrivés de bonne heure, et s’étaient installés avec pouet-pouet et tralalas, histoire de montrer qui était le patron. Le public charnaysien arrivait doucement, mais en nombre. Heureusement que Prissé jouait à domicile, sinon on refusait du monde. Vraiment sympa de voir ce Cosec rempli, rose et bruyant. Vivement les Play-offs, qu’on remette ça.

 

Dans l’actu de la semaine

 

On a appris cette semaine la disparition de l’acteur Luke Perry (que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaitre) décédé d’un AVC. Comme Bouteflika. Au moins maintenant, il pourra se présenter à la présidence algérienne. Lol !

 

Batucada en fanfare

 

Le Conseil Départemental de Saône-et-Loire avait encore une fois bien fait les choses. Tap-tap gonflables dans les gradins, et pour une première fois, une batucada et ses batuqueiros, arrivés tout droit de La Chapelle de Guinchay.

Moi, j’adore ces rythmes de percussions brésiliennes, qui donnent envie de faire la fête. En effet, le Conseil Départemental était un des deux parrains du match. Le second était Immo de France, représenté par son directeur M. Philippe Lombard.

 

Présentation des équipes et coup d’envoi

 

Les U15 région faisaient leur entrée en même temps que leurs grandes sœurs de Ligue 2. A ce propos, le Cbbs et moi-même avons des pensées énormes, et envoyons de gros gros bisous à Camille, joueuse U15, qui traverse une période difficile. Biz à toi !

André Accary Président du Conseil Départemental de Saône-et-Loire, et Philippe Lombard, directeur de Immo de France donnaient conjointement le coup d’envoi fictif, pendant que le domaine Talmard d’Uchizy, parrain viticole de la soirée d’après-match, se tenait prêt à dégoupiller ses bouteilles.

Merci à tous. Coucou également à Claude et Dominique qui étaient présents.

 

Et hop, c’était parti pour

quarante minutes de basket de haute-volée

 

Beaucoup de maladresse dans ce début de match, et il faut attendre 2 minutes pour voir Laëtitia Guapo (prononcez Goua comme Guatemala) marquer son premier lancer-franc.

Montbrison ne s’en laisse pas compter, avec Olga Maznichenko propulse un 3 points. Les 2 équipes se rendent coup pour coup. Keyona Hayes, l’américaine du Cbbs y va de ses paniers. 9-5 au bout de 5 minutes, puis 9-8.

Les défenses défendent, alors que les attaques ont du mal à attaquer. Et la fin de ce premier ¼ temps bippe sur le score de 13-10. Va pas être facile c’ t’affaire.

 

Début du second ¼ temps, Irma Rahmanovic marque, avant qu’Evita Herminjard lui réponde du tac au tac. Mélanie et Irma donnent un peu d’air au Cbbs (20-12). Malgré tout, les Ligériennes s’accrochent au score comme de la vigne vierge sur une façade, et remontent tranquillos (20-14), (20-16) et (20-19). Damned, tout est à refaire.

Johanna Cortinovis, jusque-là discrète, met 3 paniers en moins de temps qu’il n’en faut à un boulanger pour se retrouver dans le pétrin. Ouf !! Mais les joueuses en vert qui ne sont pas des lapins de 3 semaines, marquent, avant que Laure Belleville envoie un missile parquet-panier à 3 points. Vous savez celui qui remet le facteur sur le vélo, et qui fait du bien (29-23).

Olga Maznichenko, l’Ukrainienne de Montbrison reprend les commandes, et jette un trois points venu d’ailleurs, avant que Keyona ferme le dossier de cette première mi-temps. (36-30)

La batucada profite de cette pause bien méritée pour animer le parquet. Alors qu’à la buvette, les amateurs de boissons et pizzas font la queue pour être servis. Trop bien !! Bravo aux serveurs.

 

15 minutes réparatrices et le match reprend

 

Déjà créditée de 3 fautes, Mélanie Devaux laisse sa place de meneuse à sa jumelle Romane Jeanneaux. Et c’est Emilie Duvivier de Montbrison qui rouvre les hostilités avec un 3 points.

Les Pinkies mènent toujours au score, mais les montbrisonnaises s’accrochent comme des moules sur un bouchot poitevin, et remontent, encouragé par un public en vert et blanc qui scande ‘’Défense, défense’’. (40-39) à 6’30. Johanna nous refait le coup des 3 paniers d’affilée plus un lancer franc en moins de 2 minutes.

 

Est nominée ce soir, Johanna, dans le rôle de la reine du panier de la ménagère de moins de 50 ans, devant sa maman présente. Les Pinkies sortent le tuba, et respirent un peu mieux. Laure nous gratifie d’un 3 points, et le score passe à (50-41). Le plus gros écart du match. Mais pas longtemps, car l’Ukrainienne verte met également un 3 points. La fin du troisième ¼ temps buzze sur le score de (51-44).

 

Le dernier ¼ temps va être décisif. En même temps, c’est le dernier...

 

Malgré une légère avance, la messe n’est toujours pas dite Edith.

Il reste 10 minutes pour que nos Pinkies gagnent ce match, face à des adversaires déterminées. Cette fin de match sentait plus la braise que sur une plancha Collet. A la reprise, l’Ukrainienne de Montbrison score à 3 points, histoire de montrer que le match n’est pas terminé.

En une poignée de minutes, le score oscille entre 3 et 4 points d’écart. Les supporters charnaysiens donnent de la voix. Ceux de Montbrison aussi. Et à 6’40, coup de bambou (comme on dit dans la BD), Margot Bienvenu tire à 3 points, et fait basculer le score coté Ligérien, devant son public chaud comme une baraque à frites.

Les Pinkies ne se désolidarisent pas, s’encouragent, retournent au charbon (comme dans Germinal) et continuent le combat.

 

A 4’20, Laëtitia, suivie de Chloé à 3 points, mènent la danse, et reprennent la tête (63-59). Et là, je ne sais pas ce qui me prend, au moment de tirer des lancers francs coté Montbrison, je dis la simple phrase « qu’est ce qui fait le public à ce moment-là ?? » Houlala !! La phrase à ne pas dire, alors que du côté du public de la Loire, on me faisait déjà des signes de la main. Mais avec juste un doigt, celui du milieu. Mais, j’y reviendrai !!

A moins de 3 minutes du coup de sifflet final, Chloé marque à 2 points. Qu’elles vont être longues ces minutes. A 1’26, Keyona marque et donne une avance de 5 points aux protégées de Matthieu Chauvet qui n’en demandait pas moins.

 

Il reste 50 secondes, Laëtitia loupe ou met un lancer-franc sur deux. Je vous laisse le choix. Et malgré un dernier panier Ligérien, les Pinkies s’imposent 68-63 devant un public debout, chaud comme une machine à enrobé, et tout acquis à leur cause. Du grand basket.

Merci les filles de ce nouveau plaisir. Le ban bourguignon est repris au rythme de la batucada, en parfaite osmose avec le public du Cosec.

 

Mon avenir de speaker est-il compromis ?

 

Suite à ma phrase assassine, j’ai senti comme un semblant de haine envers moi. J’ai dit une connerie, je l’assume. Que celui qui n’a jamais bu me jette la première bière.

Mais en fait, non, je me suis trompé. Alors que je m’excusais auprès de la Présidente, Montbrison m’a fait comprendre qu’on ne m’en voulait absolument pas, en me faisant le signe du pouce qui passe de droite à gauche sous la gorge, et en me proposant gentiment un tête à tête (ou coup de boule). Tout ça sentait l’amour à plein nez. La dernière fois que j’ai entendu autant d’amour dans des propos, et vu autant d’amour dans des yeux, c’est lors d’un match de foot niveau régional du côté d’Oyonnax. Une référence. J’espère juste que mon avis de recherche ne sera pas placardé à l’entrée de Montbrison.

Allez sans rancune. La prochaine fois, je me mettrais un sparadrap sur la bouche, et je la fermerai. Bonne continuation à vous.

 

Et ensuite ? Me demanderez-vous

 

Le Cbbs est toujours en tête du championnat, avec un point d’avance sur Toulouse et Angers. Le weeke-nd prochain, les Pinkies se rendront à Nice, avant de recevoir Calais le 23 mars au Cosec. Venez nombreux.

On compte déjà sur vous. Allez, je vous laisse, j’ai une choucroute qui m’attend.

 

Duel des scoreuses : Johanna 18 pts et Keyona 16 points pour le Cbbs

Pour le Centre Fédéral : Olga Maznichenko 20 pts et Evita Herminjard 12 pts

Rémy Mathuriau

Photos Dominique Martin

 

 

 

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201901.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201902.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201931.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201930.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201914.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201929.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201928.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201926.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201925.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201924.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201923.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201922.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201921.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201920.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201919.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201918.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201917.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201916.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201915.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201913.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201912.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201911.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201910.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201909.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201908.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201907.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201906.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201905.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201904.jpg

BASKET CBBS VS MONTBRISON 201903.jpg