mercredi 13 novembre 2019
  • MARCHE PLAISIRS GOURMANDS 2019 AFF3 - 1.jpg
  • locaux commerciaux MACON HABITAT OCT22019.jpg
  • AUTISME CD71 20NOV.jpg
  • MON BEL AMOUR THEATRE MACON.jpg

Articles

 

L'agri-bashnig : une mauvaise blague, changeons d'agriculture

pour sauver les paysans, l'environnement et la santé !


EELV s'inquiète de la campagne dite de « réhabilitation » de l’agriculture et de ses agriculteurs, « stop à l'agri-bashing », initiée par la Région Bourgogne Franche-Comté et sa Présidente Marie- Guite Dufay.

Outre que cette initiative n'est qu'un relais de la propagande de l'agrobusiness, accuser les consommateurs, les écologistes et tou.te.s celles et ceux qui aspirent à manger mieux, de la souffrance des agriculteurs, est dangereux. Contrairement aux caricatures décrites dans la tribune de la Présidente de Région, l'effondrement du monde agricole est le résultat d'un système à bout de souffle.
Il n'y a pas "d'agri-bashing" mais une remise en cause d'une agriculture industrielle et intensive qui ne rémunère plus les paysans, détruit le tissu social, l'environnement et la santé. Avec cette campagne qui organise la division entre consommateurs et producteurs, la Région fait un choix politique : celui de préserver un modèle obsolète au détriment de la transition écologique de l'agriculture et du développement d'une alimentation saine.

Cette approche conforte "le droit de polluer" avec des conséquences inacceptables : lots contaminés de soja OGM venant d'Argentine détectés par la répression des fraudes dans les stocks de semences de Dijon Céréales, projet de poulailler industriel à Flangebouche et des députés LREM et LR qui repoussent en 2025 l'interdiction de produire et de vendre des pesticides, contenant des substances interdites en Europe.

Il est temps de renouer la confiance et de redonner de l'espoir au monde agricole comme aux consommateurs. EELV demande donc à la Région de mettre tous les moyens nécessaires, et pas quelques euros, pour accompagner dignement les paysans vers des pratiques agricoles soucieuses de la biodiversité, de la préservation des terroirs, plus rémunératrices pour les agriculteurs et meilleures pour la santé des citoyens et des agriculteurs eux-mêmes.

 

Claire Mallard et Nathalie Charvy,

co-secrétaire et porte-parole régionale EELV BO Cécile Prudhomme

et Philippe Chatelain, co-secrétaires régionaux EELV FC