lundi 26 août 2019

  MONDIAL QUAD 2019 PDV - 1.jpg     ROUTE71 CD71 2019 - 1.jpg

  • ROUTE71 CD71 2019 - 1.jpg
  • ETE FRAPPE MACON 2019 16JUILLE - 1.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg

Articles

AUTOROUTE FERROVIAIRE MACON CCI APROPORT17.jpg

26 000 tonnes de CO2 seront économisées cette années grâce au chargement des semi-remorques Alainé sur les trains à Aproport Mâcon. Le démarrage de cette activité a eu lieu mardi dernier et commence avec 5 trains par semaine. A voir aussi, notre vidéo du chargement. 

 

 

VIIA, l’opérateur d’autoroutes ferroviaires du groupe SNCF, lance ce 19 mars 2019 un nouveau service au départ du port multimodal APROPORT de Mâcon, géré par la CCI de Saône-et-Loire, sur la ligne Calais – Le Boulou. Il s’agit du premier arrêt sur une ligne d’autoroute ferroviaire en France ; il s’inscrit dans la continuité des offres au départ de Calais reliant l’Espagne et l’Italie à la Grande Bretagne, par une combinaison de services ferroviaires et maritimes en mode non-accompagné.

Le service est ouvert aux semi-remorques préhensibles de type P400 et aux containers. Il est le fruit d’un partenariat fort avec le port multimodal APROPORT de Mâcon, la CCI de Saône-et-Loire et SNCF Réseau. Thierry le Guilloux, Président de VIIA, précise : « Ce lancement à Mâcon est l’aboutissement d’un projet entre APROPORT, la CCI et SNCF Réseau visant à répondre à une demande de nos clients dans un souci d’innovation, d’efficacité et de respect de l’environnement dans un bassin régional très dynamique. »

La Saône-et-Loire est particulièrement active dans le transport multimodal. Michel Suchaut, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Saône-et-Loire, le souligne : « Le secteur du transport et de la logistique représente une part importante de l’économie de la région Bourgogne – Franche-Comté. La CCI de Saône-et-Loire apporte elle aussi sa contribution à la transition énergétique notamment par l’intermédiaire de ses infrastructures multimodales. »

De plus, de nombreux acteurs du transport sont engagés dans le report multimodal dont les transports Alainé et PO Scandex. Renaud Paulat, Directeur Général des transports Alainé, ajoute : « Ce n’est pas un aboutissement mais le début d’une belle aventure qui va nous permettre d’offrir une alternative aux flux « tout route ». Désireux de participer aux nouvelles initiatives en faveur de la réduction des gaz à effet de serre, le Groupe Alainé a ainsi massivement investit dans des remorques P400 ainsi que dans des containers citernes, afin d’offrir à ses clients et ses prospects un nouveau mode multimodal qu’est le ferroutage, au départ et à l’arrivée de Mâcon. »

Ce nouveau service a en effet une composante environnementale forte. En 2019, VIIA ambitionne d’économiser environ 26 000 tonnes de CO2 sur la ligne Calais – Le Boulou, ce qui représente approximativement 26 000 camions qui seront transférés de la route au rail.

Les autoroutes ferroviaires
Au sein du groupe SNCF, VIIA développe les autoroutes ferroviaires en France et en Europe. En 2018, ce sont 106 615 unités qui ont été transportées et 80 000 tonnes de CO2 économisées.

 

Cinq autoroutes ferroviaires sont en activité
Barcelone – Bettembourg (Lux), première autoroute ferroviaire au départ d’Espagne, inaugurée le 19 février 2019, couvre 1219 km en 22 heures avec 5 allers-retours par semaine.
Calais – Orbassano (Turin), ouverte en novembre 2018, parcourt 1150 km en 18h avec 5 allers-retours par semaine.
Calais – Le Boulou, mise en service en mars 2016, opère jusqu’à 2 allers-retours par jour sur une distance de 1 470 km en 23h.
La ligne Bettembourg (Lux) – Le Boulou, en service depuis 2007, réalise trois allers-retours par jour sur une distance de 1 045km en 15 heures.
Enfin, Aiton (Chambéry) – Orbassano relie les 175 km entre la France et l’Italie en 3 heures depuis 2003 avec 4 allers-retours par jour.

 

Cliquez ici pour lire notre premier article du 28 septembre 2018

 

AUTOROUTE FERROVIAIRE MACON CCI APROPORT02.jpg

Bernard Echalier, ancien président de la CCI 71, a donné quelques explications :

Concrètement, cette opération de "prend/laisse" consiste d'une part à prendre un "coupon" de ce train en gare de Mâcon, le ramener au port multimodal et y décharger les remorques de camions ; d'autre part, à remonter en gare un "coupon" avec des remorques qui ont été chargées au port de Mâcon, pour le raccrocher au train de l'autoroute ferroviaire.

AUTOROUTE FERROVIAIRE MACON CCI APROPORT01.jpg

Photos Rodolphe Bretin

Viia-plan-geographie_060320192.jpg

AUTOROUTE FERROVIAIRE MACON CCI APROPORT20.jpg

AUTOROUTE FERROVIAIRE MACON CCI APROPORT19.jpg

AUTOROUTE FERROVIAIRE MACON CCI APROPORT18.jpg

AUTOROUTE FERROVIAIRE MACON CCI APROPORT16.jpg

AUTOROUTE FERROVIAIRE MACON CCI APROPORT15.jpg

AUTOROUTE FERROVIAIRE MACON CCI APROPORT14.jpg

AUTOROUTE FERROVIAIRE MACON CCI APROPORT13.jpg

AUTOROUTE FERROVIAIRE MACON CCI APROPORT11.jpg

AUTOROUTE FERROVIAIRE MACON CCI APROPORT10.jpg

AUTOROUTE FERROVIAIRE MACON CCI APROPORT09.jpg

AUTOROUTE FERROVIAIRE MACON CCI APROPORT08.jpg

AUTOROUTE FERROVIAIRE MACON CCI APROPORT07.jpg

AUTOROUTE FERROVIAIRE MACON CCI APROPORT06.jpg

AUTOROUTE FERROVIAIRE MACON CCI APROPORT05.jpg

AUTOROUTE FERROVIAIRE MACON CCI APROPORT04.jpg

AUTOROUTE FERROVIAIRE MACON CCI APROPORT03.jpg