mardi 17 septembre 2019
  • FANTASTIC 2019 PICNIC CHATEAU GREFFIERE - 1.jpg
  • Pub_CSI_Mâcon_infos_270x410px.jpg
  • EMAP_2019_270x410.jpg
  • GRAND DEBALLAGE MACON 2019-1.jpg

Articles

CLUNY_PC.jpg

 

Il s'agit de trouver des référents sécurité dont le rôle est d'alerter les gendarmes ou le policier municipal en cas de faits inhabituels.

 

Le principe a été présenté en conseil municipal ainsi qu'au sein du CLSP (conseil local de sécurité publique) au mois de février.

Le maire Henri Boniau, tout comme le gendarme et capitaine Miconnet, ont souligné devant les quelques personnes présentes l'intérêt de ce dispositif : « Il ne s'agit aucunement de délation, nous ne voulons par de shérifs dans les quartiers » a insisté le capitaine, « ni même rentrer dans le jeu un peu faussé des Voisins vigilants » a complété le maire. « Ce dernier est un dispositif qui s'est transformé en business, avec autocollants et présence sur des salons. Notre objectif n'est pas de faire vivre ce business mais bien d'apporter un regain de sécurité tout en favorisant le lien social. »

 

Les choses sont donc envisagées dans un cadre partenarial, comme il est d'ailleurs indiqué dans les chartes signées en préfecture. « Ce qu'il faut bien comprendre » a développé le capitaine Miconnet, « c'est que la délinquance a beaucoup évolué ces dernières années. Quand j'ai commencé, le cambrioleur était du coin, il avait des visées bien précises et connaissait ses victimes, avait repéré des habitudes. Aujourd'hui, de nombreux cambriolages sont le fait d'individus étrangers, qui arrivent en France dans une misère extrême, et vol pour vivre ou survivre. Ils ne préparent pas grand chose, ils agissent au hasard. Pour nous, ces faits sont plus difficiles à élucider. C'est pour cela que nous avons besoin de votre aide. Les référents sécurité connaissent leurs quartiers, sont à même de signaler ou de recevoir un signalement d'un habitant sur un fait inhabituel. » Cela ne déclenche pas automatiquement une descente de gendarmes, mais cela peut aider une enquête et dissuader les malfaiteurs. 

Sachez que les atteintes aux biens ont représenté une centaine de faits en 2015 à Cluny. Nous avons recensé également plus de 20 cambriolages. Là où la participation citoyenne est en place, les chiffres baissent. »

Et le maire d'ajouter sur l'aspect social : « Il nous faut monter un réseau pour palier la disparition des facteurs. J'envisage les choses aussi sous cette forme, créer de la solidarité, créer une sentinelle sociale. »

 

Prochaine étape pour le maire, valider les candidats à la fonction de référent.

Quand les référents seront désignés, une signature de charte aura lieu en préfecture.

Par ailleurs, une journée de la prévention sera organisée le 7 octobre, avec la présence des pompiers, des gendarmes, de la Sécurité routière, de la police municipale et de la Prévention routière

R.B.

 

(Photo d'accueil : une réunion tenue en présence du commandant de la brigade de Cluny le major Daniel Jung, et du policier municipal Olivier Soriano)

 

PARTICIPATION_CITOYENNE_CLUNY.jpg

 

PARTICIPATION_CITOYENNE_CLUNY2.jpg