ALEX_BEAUPAIN_MEDIATHÈQUE_MÂCON_04-02_-_1.jpg

Samedi 4 févier Alex Beaupain, auteur-compositeur-interprète, faisait halte à la médiathèque. 

Avant son concert au Théâtre, Scène nationale de Mâcon Val de Saône, Alex Beaupain était à la médiathèque pour parler du livre-CD « Les Gens dans l'enveloppe » qu'il a réalisé en collaboration avec la journaliste-romancière et amie d'enfance Isabelle Monnin.On ne présente plus Alex Beaupain, en moins de dix ans l'artiste a su imposer sa touche personnelle, son talent et sa voix si particulière.

Son parcours est jonché de prix et récompenses décernés aussi bien pour ses compositions de musique de film que pour ses albums. Il est régulièrement et unanimement encensés par les critiques de la scène musicale hexagonale.

La rencontre, animée par Géraldine Courtois, directrice de la médiathèque, a vite pris des allures de conversation quasi familiale.
Vif, amical, naturel, Alex Beaupain a d'emblée établi une relation complice, presque intime, avec l'assistance. Il s'est dévoilé sans réticence ni complaisance. Lui qui avoue volontiers avoir un « tempérament un peu mélancolique » s'est révélé drôle, facétieux, aimant rire et faire rire.

C'est en phase avec son public qu'il s'exprimait :
« Une mère institutrice, un père cheminot, enfant j’écoutais les chanteurs de mes parents Trenet, Brel, Barbara, Brassens, un socle solide de chansons francophones classiques. Adolescent, j'aimais Etienne Daho, Gainsbourg, Murat, Baschung, Julien Clerc.
J'ai su tout de suite que chanter était la chose que je préférais au monde et à 7 ans j'ai décidé d'être chanteur. J'écrivais des textes en cachette, un peu comme une maladie honteuse....J'ai mis plus de vingt ans pour faire mon coming out de chanteur…
J'ai tendance à être bavard sur scène, il va falloir que je fasse attention !
Si j'avais fait autre chose, j'aurais été triste, avec l'impression d'avoir raté ma vie.
Ce qui m'amuse quand j'écris des chansons, c'est que c'est vite fait, c'est mon côté fainéant. Le fait que ce soit un objet court me plaît, on a très vite un objet fini.
Je ne sais faire que ça écrire des chansons.»

« Les Gens dans l'enveloppe » est un produit protéiforme. Il présente à la fois un roman, un album photo, une enquête journalistique, un CD. Quatre supports média, quatre facettes d'une aventure peu commune vécue par Isabelle Monnin, Alex Beaupain et les personnes photographiées.

« Ça faisait longtemps qu'avec Isabelle on voulait faire un projet ensemble. Elle avait acheté sur internet des photos de famille. Elle a eu cette idée géniale de vouloir inventer une histoire d'après ces photos, puis de retrouver les personnes et de confronter sa fiction à la réalité. Comme souvent, les idées géniales, on a envie de les parasiter, ce que j'ai fait. Je lui ai proposé de faire un disque de chansons originales inspirées de sa fiction et une fois les gens trouvés, de leur demander quelles chansons résumaient leur vie et les faire chanter. »

Le résultat « Les Gens dans l'enveloppe », sorti en 2015.
Mais l'aventure ne fait que commencer. « Je suis en train d'écrire et de monter, pour la rentrée, un spectacle inspiré du même sujet, avec chansons, photos et voix des gens. »
D'ores et déjà trois représentations sont prévues à la Philharmonie de Paris ainsi qu'une mini-tournée en province. Quant à Isabelle Monnin, « elle prépare pour plus tard le film. Je m'occuperai de la musique ».
Affaire à suivre…

Raymonde Auribault

ALEX_BEAUPAIN_MEDIATHÈQUE_MÂCON_04-02_-_2.jpgALEX_BEAUPAIN_MEDIATHÈQUE_MÂCON_04-02_-_4.jpg