dimanche 29 mars 2020
  • COVID 19 MBA vous informe MI_Plan de travail 1 (1).jpg

VIOLENCE_CONJUGALE.jpg

Il aurait dû se présenter devant le tribunal de Grande Instance de Mâcon pour violences conjugales aujourd'hui, mais ni lui, ni sa compagne n'étaient présents.

Il faut croire que la violence a pris une place importante dans ce couple car les violences évoquées cet après-midi devant le tribunal ne sont que les dernières d'une longue série. Ayant déjà été jugé pour les mêmes faits peu avant, l’inculpé est en récidive, ce qui explique le jugement du tribunal : 9 mois de prison ferme.

 

Le 9 janvier, le couple boit l'apéro en famille jusqu'à ce qu'une dispute éclate entre les deux époux. Il commence par lui cracher au visage, un acte que l'avocate de sa femme juge « extrêmement humiliant ». A ce moment là, il est déjà très alcoolisé, la bouteille de Vodka sur la table vide. La dispute dégénère, il la prend au niveau du coup, lui tire les cheveux et lui donne un coup de pied dans le ventre. Heureusement pour sa femme, il est arrêté par sa soeur et son beau-frère. Pour se défendre, sa femme le griffe dans le visage, une blessure relativement profonde puisqu'il sera en incapacité totale de travail (ITT) pendant trois jours.

Malgré le témoignage de sa femme qui est corroboré par un certificat médical, des images et les déclarations des personnes présentes, le mari conteste cette version. Sa femme aurait été extrêmement agressive et déclenché la dispute. La seule chose qu'il veux bien admettre est qu'il l'aurait « éventuellement tiré par les cheveux ».

 

Ce n'est pas la première fois que la violence éclate entre les époux. Un an auparavant, il avait interdiction totale de s'approcher de sa femme, une ordonnance de protection qui a été levée entre temps à la demande de son épouse, qui souhaitait qu'il puisse intervenir dans l'éducation de leur petite fille de 5 ans.

Après cette dernière agression, sa femme a rompu tout contact avec son mari et quitté la région. Vu la gravité des actes, l'état de récidive et l'absence totale de remords du côté de l'époux, le tribunal le condamne à 9 mois de prison ferme.

 

Delphine Noelke

SAÔNE-ET-LOIRE : Un chasseur de 60 ans tué dans un accident de chasse

Le drame a eu lieu ce samedi à Saint-Léger-sous-Beuvray.

MÂCON : Deux policiers se jettent dans la Saône pour sauver une femme de la noyade

POLICIERS MACON SAUVETAGE SAONE - 1.jpg
Incroyable façon de terminer l'année pour ces deux policiers de Mâcon, Olivier et Virginie...

MÂCON : Des coups de rouleau à pâtisserie sur sa femme, jusqu'à le casser...

VIOLENCES CONJUGALES MACON OCT2019.gif
Accusé par son épouse de faits de violence, avec incapacité supérieure à huit jours, survenus à Mâcon le 13 octobre dernier, un Mâconnais de 33 ans était présenté mercredi après-midi au tribunal en comparution immédiate. Récit.

MÂCON : Deux quartiers privés de chauffage en raison de fuites sur le réseau de chauffage urbain

Fuite_chauffage_urbain_221220190001.jpg
Actualisé à 20h40 : La réaction de Gérard Colon, 2ème adjoint au maire de Mâcon, en charge de la modernisation du chauffage urbain

MÂCON : Embardées dangereuses, insultes racistes, menaces de mort et exhibition sexuelle…

TGI_MACON.jpg
Avec ça, T.G. a fini en prison le 2 novembre dernier. Les faits ont été commis le 1er novembre à Mâcon, après minuit, sur le quai Lamartine, dans un bar et au commissariat.

PERONNE : Elle quitte Intermarché en courant, par la sortie sans achat, chargée de 3 400€ de marchandise

TGI_MACON.jpg
Interpellée le 24 novembre suite à avis de recherche, une Roumaine de 32 ans, mariée, deux enfants, comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel de Mâcon pour vol en réunion commis le 19 septembre à Péronne.

MÂCON : Coups, crachats et injures à l'encontre d'agents SNCF

Mardi soir, vers 21 h, les policiers sont intervenus à la gare de Mâcon Ville. ACTUALISÉ avec le verdict du tribunal.

MÂCON : Au volant sans permis, shooté de la veille, dans une voiture qui ne lui appartenait pas

TGI_MACON.jpg
Un homme de 43 ans, qui se rendait mercredi matin à son stage chez un viticulteur, a été contrôlé par la police. L'affaire a été réglée au tribunal ce jeudi dans le cadre d'une comparution immédiate. Récit.

MÂCON : Un train a percuté une personne, la ligne TER Paris-Marseille fermée dans les 2 sens

TRAIN SANCE 9OCT.jpg
Actualisé à 12:31 - La thèse de l'homicide a été envisagée.