dimanche 29 mars 2020
  • COVID 19 MBA vous informe MI_Plan de travail 1 (1).jpg

TGI_MACON.jpg

Hier après-midi, le tribunal a condamné un jeune homme à 18 mois de prison pour violences en état alcoolisé - il avait entre autres mordu dans l'oreille d'une de ses victimes qui s'est retrouvée avec un lobe quasiment arraché.

  

Enragé sous l'emprise d'alcool

 

« Une mec cool », « accueillant », « poli » - voilà comment le décrivent ses proches et même ses victimes. Et pourtant, il a dû se présenter devant le tribunal pour avoir commis des actes violents envers trois personnes qu'il avait invitées chez lui après la fermeture du bar « Van Gogh ».

La soirée se poursuit chez l'accusé qui, de plus en plus alcoolisé, commence à draguer une des invitées qui ne donne pas suite à ses tentatives. Quand un autre homme s'interpose pour protéger la jeune fille, la situation dégénère. « C'était d'un coup comme le jour et la nuit » décrit une victime. Soudainement, l'homme devient agressif, il donne des coups de pieds et un coup de tête et puis mort une des victime à l'oreille, qui se retrouve avec un lobe quasiment arraché. Quand les gendarmes et les pompiers arrivent, notre homme est seul mais toujours autant en rage et difficilement contrôlable.


« Ça ne me ressemble pas »

 

Devant le tribunal, le jeune homme, qui est actuellement en garde à vue, clame ne plus se souvenir des évènements, bien qu'il dise s'être défendu à un moment donné contre un des invités qui l'auraient agressé. Il se montre surpris de son comportement - « ça ne me ressemble pas du tout » déclare-t-il devant la juge qui lui rappelle qu'il a tout de même été condamné à plusieurs reprises pour violences sous l'emprise d'alcool.


18 mois de prison en raison d'un casier judiciaire bien rempli

 

Son avocat évoque « une double personnalité » et décrit un jeune homme qui lutte depuis longtemps contre une addiction à l'alcool suite à une enfance difficile.

La procureure de la République voit dans cette soirée « une beuverie qui tourne mal » avec de graves conséquences. Elle demande toutefois de remplacer une éventuelle peine de prison par une contrainte pénale pour permettre à l'accusé de se soigner. Mais le tribunal reste ferme, « ça fait quand-même la sixième condamnation » rappelle-t-il. Il le condamne à 18 mois de prison dont 9 mois assorti d'un sursis avec obligation de soins contre l'alcool, une interdiction d'entrer en contact avec ses victimes et une indemnisation de 1000€ pour la victime qui a dû faire recoudre son lobe avec 15 points de suture.


Delphine Noelke

SAÔNE-ET-LOIRE : Un chasseur de 60 ans tué dans un accident de chasse

Le drame a eu lieu ce samedi à Saint-Léger-sous-Beuvray.

MÂCON : Deux policiers se jettent dans la Saône pour sauver une femme de la noyade

POLICIERS MACON SAUVETAGE SAONE - 1.jpg
Incroyable façon de terminer l'année pour ces deux policiers de Mâcon, Olivier et Virginie...

MÂCON : Des coups de rouleau à pâtisserie sur sa femme, jusqu'à le casser...

VIOLENCES CONJUGALES MACON OCT2019.gif
Accusé par son épouse de faits de violence, avec incapacité supérieure à huit jours, survenus à Mâcon le 13 octobre dernier, un Mâconnais de 33 ans était présenté mercredi après-midi au tribunal en comparution immédiate. Récit.

MÂCON : Deux quartiers privés de chauffage en raison de fuites sur le réseau de chauffage urbain

Fuite_chauffage_urbain_221220190001.jpg
Actualisé à 20h40 : La réaction de Gérard Colon, 2ème adjoint au maire de Mâcon, en charge de la modernisation du chauffage urbain

MÂCON : Embardées dangereuses, insultes racistes, menaces de mort et exhibition sexuelle…

TGI_MACON.jpg
Avec ça, T.G. a fini en prison le 2 novembre dernier. Les faits ont été commis le 1er novembre à Mâcon, après minuit, sur le quai Lamartine, dans un bar et au commissariat.

PERONNE : Elle quitte Intermarché en courant, par la sortie sans achat, chargée de 3 400€ de marchandise

TGI_MACON.jpg
Interpellée le 24 novembre suite à avis de recherche, une Roumaine de 32 ans, mariée, deux enfants, comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel de Mâcon pour vol en réunion commis le 19 septembre à Péronne.

MÂCON : Coups, crachats et injures à l'encontre d'agents SNCF

Mardi soir, vers 21 h, les policiers sont intervenus à la gare de Mâcon Ville. ACTUALISÉ avec le verdict du tribunal.

MÂCON : Au volant sans permis, shooté de la veille, dans une voiture qui ne lui appartenait pas

TGI_MACON.jpg
Un homme de 43 ans, qui se rendait mercredi matin à son stage chez un viticulteur, a été contrôlé par la police. L'affaire a été réglée au tribunal ce jeudi dans le cadre d'une comparution immédiate. Récit.

MÂCON : Un train a percuté une personne, la ligne TER Paris-Marseille fermée dans les 2 sens

TRAIN SANCE 9OCT.jpg
Actualisé à 12:31 - La thèse de l'homicide a été envisagée.