Inauguration_placedusouvenir_Charnay0028.jpg

C’est sous un soleil printanier que Jean-Louis ANDRES, maire de Charnay-lès-Mâcon, a procédé à l’inauguration de la Place du Souvenir et de la Paix, anciennement Place de la Coupée, en présence des membres du Conseil municipal, de Jean-Patrick COURTOIS, maire de Mâcon et de son prédécesseur Gérard VOISIN.

Dans son discours inaugural, Jean-Louis ANDRES a rappelé que le déplacement du monument était nécessaire d’abord pour des raisons de sécurité – il était jusqu’à présent implanté en bordure de la route de Cluny où le trafic routier est particulièrement dense – et ensuite du fait des évolutions urbaines qu’a connu la commune depuis 1920 – date de la construction du monument – et notamment le glissement du centre de vitalité du bourg à la rue de la Grande Coupée.

Eloigné du flot de véhicules et plus proche des centres de vie charnaysiens, le lieu retenu pour accueillir le monument aux morts offre donc des conditions plus propices au recueillement et à la sécurité des cérémonies. Ce lieu a également été conçu comme un espace vivant et de loisirs. « Créer des lieux de vie aux côtés du monument, c’est également honorer [la] mémoire [des charnaysiens tombés pour la France]. C’est répondre à leur attente de vie par des rires d’enfants, par des voix joyeuses, des jeux et des rencontres » dira Jean-Louis ANDRES. En effet, aux côtés du Jardin du Souvenir ont été aménagés un jardin pédagogique et un jardin ludique composé de jeux pour les enfants et les adultes. En outre, les boulistes pourront toujours animer la vie de cette place qui a conservé ses bancs et ses tables.

Jean-Louis ANDRES évoquera ensuite la mémoire de Pierre-Alexandre MORLON, artiste mâconnais, sculpteur de nombreux monuments aux morts en France, dont celui de Charnay, mais aussi créateur du Groupe des Vendangeurs de la Place de la Barre à Mâcon. Une exposition visible en mairie jusque fin juillet lui est consacrée.

L’actualité politique française était bien sûr présente dans le discours du maire de Charnay qui a souligné que « cette inauguration revêt (…) une signification particulière par la volonté de mémoire, la volonté de connaissance, la volonté de rassemblement autour de notre principe de liberté » avant de citer Benjamin Franklin : « Un peuple prêt à sacrifier un petit peu de liberté pour un peu de sécurité, ne mérite ni l’un ni l’autre et finit par perdre les deux ».

A l’issue de son discours, M. ANDRES a dévoilé la plaque sur laquelle figure désormais le nouveau nom de la place, avant de déposer une gerbe au pied du monument aux morts. Enfin, la Marseillaise a été chantée à l’unisson par les personnes présentes, sous la direction de Jo Desbrosses, Président d’honneur des anciens combattants de Charnay.

Le traditionnel vin d’honneur a agréablement conclu cette cérémonie.

 

David D.

 

Inauguration_placedusouvenir_Charnay0008.jpg

Inauguration_placedusouvenir_Charnay0009.jpg

Inauguration_placedusouvenir_Charnay0010.jpg

Inauguration_placedusouvenir_Charnay0011.jpg

Inauguration_placedusouvenir_Charnay0014.jpg

Inauguration_placedusouvenir_Charnay0016.jpg

Inauguration_placedusouvenir_Charnay0024.jpg

Inauguration_placedusouvenir_Charnay0028.jpg

Inauguration_placedusouvenir_Charnay0033.jpg

Inauguration_placedusouvenir_Charnay0040.jpg

Inauguration_placedusouvenir_Charnay0045.jpg

Inauguration_placedusouvenir_Charnay0049.jpg

Inauguration_placedusouvenir_Charnay0052.jpg

Inauguration_placedusouvenir_Charnay0054.jpg

Inauguration_placedusouvenir_Charnay0058.jpg

Inauguration_placedusouvenir_Charnay0059.jpg

Inauguration_placedusouvenir_Charnay0062.jpg

Inauguration_placedusouvenir_Charnay0064.jpg

Inauguration_placedusouvenir_Charnay0068.jpg

Inauguration_placedusouvenir_Charnay0069.jpg

Inauguration_placedusouvenir_Charnay0070.jpg

Inauguration_placedusouvenir_Charnay0065.jpg

Inauguration_placedusouvenir_Charnay0067.jpg

Inauguration_placedusouvenir_Charnay0071.jpg