mardi 11 août 2020
  • MAPSTR MACON.jpg
  • maconsurlo-final.jpg
  • CENTRE AQUATIQUE MACON 01082020 - 1.jpg
  • Route_71_290x400 (2).jpg

Mâconnais

Le 24 octobre dernier était un lundi. Que s'est-il passé dans le week-end pour que François M., né à Mâcon il y a 43 ans, ne supporte plus du tout de ne plus voir ses gosses, de dormir dehors, d'avoir faim ? On ne le sait pas, mais on en a vu les conséquences lors de sa comparution immédiate.

Le 24 octobre dernier, à Chânes, un conducteur délaisse quelques minutes sa voiture avec la clé sur le contact : le temps d'aider la vendeuse à lever le rideau d'un commerce. François passait par là, ni une ni deux, il se met au volant et démarre. Le soir même il déposera le véhicule, non dégradé, à Saint-Laurent. "Un emprunt", dit-il, "pour aller voir ma mère et mes enfants". 

Vol en récidive pour le parquet (condamnation pour vol en novembre 2012).

Avec cette 607, François file du côté de Saint-Amour : il veut voir sa mère dont il est sans nouvelle depuis longtemps. Las, elle ne vit plus à cet endroit depuis plus de deux mois. François est déçu : il redescend sur Chanes et se rend au tabac, pour, dit-il, acheter une petite carte de recharge pour son téléphone. Il attend quelques minutes dans la voiture, puis se décide à entrer. Il a rabattu sa capuche d'anorak, et remonté son écharpe sur son nez. "Je me cachais un peu à cause de la voiture volée, et j'avais froid, et puis c'était mes seuls vêtements, je ne les quittais jamais." déclare François. 

Dissimulation volontaire du visage.

 

La procureur demande qu'on passe les images de la vidéo surveillance du magasin : on y voit François entrer, attendre quelques secondes devant la caisse, puis, personne ne venant, aller au fond et essayer de pousser la petite barrière qui permet de passer derrière le comptoir. Là dessus la propriétaire arrive, lui dit de sortir immédiatement, cela énerve François qui frappe le comptoir de sa main, puis il sort d'un pas rapide, suivi par le chien de la buraliste. 

Tentative de vol aggravé.

Les gendarmes l'identifient rapidement, et lancent un avis de recherche. La police de Mâcon va perquisitionner au domicile d'une femme qui héberge François de temps en temps, y trouve un peu d'héroïne et du cannabis. François dit consommer occasionnellement et avance un budget de 60 euros par mois pour l'héroïne.

Usage illicite de stupéfiants, commis de mars à mai 2017 à Mâcon.

 

François sort de garde à vue, la police l'a interpellé hier matin. Voilà 7 mois qu'il était recherché. L'homme n'est pas grand, il s'appuie volontiers sur le rebord du box, la présidente le rappelle à l'ordre quelques fois. Brun, barbu, sérieux dans ses propos, il défend sa position : il voulait "sortir du fond du trou" où sa séparation visiblement l'avait poussé, se séparer n'est pas une affaire légère. Pour la voiture, il n'a "pas réfléchi". Pour la drogue, il dit s'être sevré en prison (2012-2013), et être resté un consommateur ponctuel. Pour le tabac, il conteste absolument avoir voulu voler quoi que ce soit. 

Le CPIP insiste dans son rapport sur la fragilité de François, très seul en réalité, qui avait satisfait toutes les obligations de son sursis mise à l'épreuve de l'époque, et préconise une sanction en milieu ouvert, pour reprendre le travail d'insertion. "Isolement affectif, ses enfants lui manquent, il est en mauvais état, il demande de l'aide". Mais la présidente avait rappelé au prévenu le sens d'une récidive légale : "La peine que vous encourez, elle est doublée." 

 

Le parquet requiert 18 mois de prison, et un mandat de dépôt. "Il peut s'interroger sur le sens qu'il donne à la loi, et sur le sens qu'il donne aux décisions des autorités judiciaires. Il consomme encore de la drogue malgré les soins. Tout nouveau SME serait voué à l'échec."

François qui n'avait que son anorak et son écharpe cet hiver, se voit d'emblée mieux habillé pour un moment.

Maître Goergen replace d'une voix posée quelques éléments ("On dit qu'il avait l'intention de voler ? Mais voler quoi ? S'il avait eu la conscience tranquille ce jour là, on n'en serait pas là, il n'aurait pas dissimulé son visage."), elle demande la relaxe pour la tentative de vol, rappelle qu'il n'est pas en manque de stupéfiants alors qu'il est sous contrainte depuis bientôt 36 heures, indice d'un sevrage malgré tout. L'avocate décline une lecture du dossier qui n'exonère pas son client du vol de la voiture mais ramène la scène dans le tabac à d'autres proportions. 

"Il était sans domicile, il n'a pas quitté Mâcon, il n'a pas fui, il avait peur."

 

Le tribunal reconnaît François coupable des 3 infractions : vol, tentative de vol aggravé, usage illicite de stupéfiants. En répression le condamne à 3 ans de prison dont 2 ans avec sursis et un suivi mise à l'épreuve (obligation de soins, et de travailler). Le tribunal décerne mandat de dépôt.

Le 24 octobre dernier, François était allé voir son ex-femme, au volant de la 607 volée, il lui avait demandé de l'argent, 50 euros : "Je voulais prendre une chambre d'hôtel, je voulais pouvoir prendre une douche et faire un repas, avant de voir mes filles."

Florence Saint-Arroman

VINZELLES : Il recule volontairement dans la foule en voiture et fait de nombreux blessés !

VINZELLES MYBEERS VOITURE FOLLE.jpg
RÉACTUALISÉ ce 11 août : Rétablissons la justesse de l'information.

SANCÉ : Il menace ses parents, insulte les policiers et retourne en prison

TGI_MACON.jpg
Le 24 juillet dernier, les policiers interpellent un homme de 47 ans, à Sancé, suite à une plainte déposée dans la journée par son père.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Un blessé dans une collision entre une moto et une voiture rue du stade

ACC CRECHES STADE.jpg
Actualisé : On en sait plus sur les circonstances précises de cet accident.

BERZÉ-LA-VILLE - SOLOGNY : 4 blessés dont 2 graves dans une violente collision sur la RD 17

ACCIDENT BERZE LA VILLE 07062020 ACC4 - 1.jpg
L'accident s'est produit ce matin vers 8h30. Une des victimes a été transportée par hélicoptère à l'hôpital de Lyon. Son état était jugé très sérieux à la suite de sa désincarcération. ACTUALISÉ : Le jeune homme transporté à Lyon est décédé des suites de ses blessures en arrivant à l'hôpital (info gendarmerie).

TRIBUNAL DE MÂCON - Crêches-sur-Saône : En l'absence de drogue, la transaction tourne mal...

VOL VIOLENCE CRECHES - 1.jpg
Il est des choses qu'il vaut mieux ne pas toucher. F... en a fait l'amère expérience cette fin d'après-midi du 12 mai sur un parking de Crêches-sur-Saône.

RCEA-RN79 : À 160km/h entre Cluny et Mâcon

CONTROLES GENDARMES RCEA CHARNAY 3005 - 12.jpg
Le gendarmes de l'escadron départemental de sécurité routière étaient postés sur la RCEA ce samedi après-midi, dans le sens Cluny-Mâcon, pour des contrôles de vitesse. Bilan de deux heures d'opération.

PERONNE : Elle quitte Intermarché en courant, par la sortie sans achat, chargée de 3 400€ de marchandise

TGI_MACON.jpg
Interpellée le 24 novembre suite à avis de recherche, une Roumaine de 32 ans, mariée, deux enfants, comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel de Mâcon pour vol en réunion commis le 19 septembre à Péronne.