mercredi 1 avril 2020
  • COVID 19 MBA vous informe MI_Plan de travail 1 (1).jpg

CHARNAY XTREM 10JUIN2017.jpg

PLUS DE 50 PHOTOS À DÉGUSTER !

Un reportage exceptionnel, tout comme cette course,

signé Dominique Martin.

C’est bon, cette année j’ai pu m’inscrire car je m’y suis pris tôt, et vu le succès grandissant de la Charnay Xtrem d’année en année, il ne fallait pas trainer : 700 participants en 2016, plus de 1300 frapadingues pour cette 5ème édition. Du délire !

A souligner cette année, 1 EUR par participant était reversé à l’association P’tit Louis, créée pour aider le jeune Louis Clermain, petit pitchoune de 5 ans handicapé suite à une saleté de méningite. Tiens bon p’tit gars !

J’ai donc peaufiné ma condition physique en me mettant sérieusement au sport : j’ai lu l’Equipe tous les lundis, regardé Téléfoot en jogging sur mon canapé tous les Dimanches,  mangé des pâtes tous les jours de cette semaine et pris un RTT lundi. Ce matin je ne me suis pas rasé, parait que çà permet de conserver son influx nerveux. Chanay Xtrem 2017, JE SUIS PRET !

Après avoir très peu dormi cette nuit, j’arrive un peu nerveux au domaine Champgrenon . Comme il était recommandé de se déguiser pour cette course de barjots, j’avais revêtu mon habit de Superman, un slip rouge par-dessus un collant bleu. Ridicule je suis.

Après un petit échauffement collectif en musique façon salle de fitness, me voilà sur la ligne de départ de la 1ère vague, le palpitant déjà à 110. Surtout ne pas se laisser entrainer, il y a 4 tours à faire et il faut gérer.

Top départ ! On démarre par une petite descente pépère et le 1er obstacle, une buse en béton en travers du chemin, est franchi les doigts dans le nez. Après un long virage à gauche, le 2ème obstacle, le plus spectaculaire apparemment vu le public nombreux amassé autour : la fameuse fosse d’eau boueuse dans laquelle on saute allègrement. Oh la vache, elle est fraiche ! Une brochette de pneus en travers de la fosse est à franchir, en apnée par dessous ou en grimpant par-dessus, çà glisse, ces pneus ont beaucoup roulé déjà, c’est pas facile. Puis un petit raidillon boueux est à escalader et hop, on saute dans la fosse de rinçage, aussi boueuse que la première et les pneus en moins. C’est suffisamment profond pour pouvoir nager jusqu’à la sortie rendue très glissante par le passage des concurrents précédents.

Je sors de l’eau avec ce fichu déguisement mouillé qui colle désagréablement à la peau. La prochaine fois, je me déguise en vahiné. Une légère côte me conduit à l’obstacle 3, un filet de cordes à grimper comme si on allait à l’abordage de… rien du tout,  puisqu’on redescend tout de suite après.

Vient ensuite un nouvel obstacle remplaçant le champ de pneus de l’an passé. Un passage à l’intérieur de gros tubes plastique dont la sortie est à 50 cm au-dessus d’un bassin d’eau. L’extraction de ces tuyaux est compliquée mais bon, on est déjà mouillé alors la réception dans l’eau se passe plutôt bien. Puis ça repart pour l’épreuve n°5  où il faut ramper sous des fils de fer, heureusement  non électrifiés (merci les organisateurs), pendant une bonne quinzaine de mètres, ça me rappelle mon service militaire mais sans le treillis-ranjos ni les hurlements de l’adjudant. C’est dur et le souffle commence à manquer, déjà.

Je reprends ma course sur un faux plat montant jusqu’à une série de 5 gros tuyaux (encore !) placés en travers de la route qu’il faut sauter façon 110 mètres haies comme Aries Merritt pour les plus doués, ou style Gérard Depardieu enfourchant une barrique de vin pour les autres. Pas très esthétique à regarder mais efficace.

Je me dirige ensuite sur un nouvel obstacle, un plan incliné à grimper à l’aide d’une chaîne puis qui redescend de l’autre côté façon toiture sans tuiles.  Je n’en suis qu’à  la moitié du 1er tour et je n’en peux déjà plus. Je dévale la petite pente jusqu’à l’obstacle suivant, un mur de planches à escalader, heureusement rabaissé depuis l’an passé (merci les organisateurs).  Et hop, je fais le mur comme au pensionnat et  je file jusqu’au champ de boue suivant, à traverser en rampant sous un filet de corde.

 Je reprends ma course jusqu’aux ballots de paille à gravir. La vache, qu’ils sont hauts ! Après une ligne droite qui permet de récupérer un peu (non, pas un pneu !!), je m’attaque au dernier obstacle, un couloir de cordes entrelacées autour des arbres telle une toile d’araignée géante. Et je termine enfin ma 1ère boucle de 1,8 km. 

Encore 3 autres tours à parcourir alors que je n’ai plus de jus. Je pense qu’au bout du 2ème tour je serai exténué, après le 3ème je serais désintégré et après le 4ème un peu décédé, mais tant pis, je reviendrai l’année prochaine… en vahiné ?

 Un grand bravo aux organisateurs et un gros poutou au p’tit Louis.

 Maintenant, une tisane et au lit !

Le Superman d’un jour

CHARNAY XTREM 2017 - 1.jpg

Photos Dominique Martin

CHARNAY XTREM 2017 - 4.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 3.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 52.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 51.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 50.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 49.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 48.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 47.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 46.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 45.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 44.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 43.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 42.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 41.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 40.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 39.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 38.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 37.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 36.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 35.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 34.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 33.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 32.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 31.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 30.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 29.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 28.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 27.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 26.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 25.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 24.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 23.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 22.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 21.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 20.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 19.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 18.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 17.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 16.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 15.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 14.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 13.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 12.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 11.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 10.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 9.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 8.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 7.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 6.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 5.jpg

CHARNAY XTREM 2017 - 2.jpg

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON – Alain Boisseau : « La fermeture des frontières est un frein à l'approvisionnement »

HOPITAL MACON MASQUES - 1.jpg
Le directeur par intérim de l'hôpital a fait le point sur la situation pour macon-infos. Les lits de réa vont augmenter dès jeudi. Les entrerpises continuent d'aider. Entretien.

TRIBUNAL DE MÂCON : La barbarie d'une mère sur sa fillette de moins de 2 ans...

TGI Mâcon.JPG
On aurait pu s'attendre à un procès aux Assises. Mais non, les juges en ont décidé autrement. Pourquoi ? « Car il y a eu un basculement... » explique maître Dominique Many, avocat du père, joint au téléphone. « La fillette était vue régulièrement par un médecin avant que sa mère ne s'acharne à la violenter à la suite d'un conflit conjugal. »

CORONAVIRUS : 220 décès en Bourgogne-Franche-Comté, 675 personnes sorties d'hospitalisation

CORONAVIRUS ARS BFC2 - 1.jpg
Actualisé - Ce sont 33 morts de plus en 24h. L'appel aux volontaires a été entendu ! titre l'ARS dans

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : La laboratoire d'analyse départemental Agrivalys capable de sortir des résultats en 4h !

Agrivalys 71 (30).JPG
André Accary, président du Conseil départemental, et Frédéric Brochot, vice-président en charge de l'Agriculture, président du laboratoire départemental, l'ont fait savoir ce jour par courrier à Olivier Veran, ministre de la Santé. Le laboratoire est capable d'effectuer 2000 analyses par jour.

TRIBUNAL DE MÂCON : De la violence conjugale au proxénétisme...

TGI Mâcon.JPG
L'affaire a été jugée ce lundi par le tribunal correctionnel de Mâcon. Elle mettait en cause deux prévenus, deux hommes de 34 et 60 ans. La victime avait d'abord porté plainte pour violences conjugales.

VIOLENCES INTRA-FAMILIALES : Les Femmes solidaires rappellent les gestes barrières

CPViolenceslesgestesbarrieres(1) (1).jpg
Face aux violences, mettons en place ce geste barrière...

SAÔNE-ET-LOIRE : L'UMIH 71 alerte élus et préfet pour « enrayer un désastre économique »

Le président Patrick Revoyre s'est adressé ce jour par mail aux parlementaires, conseillers départementaux, préfet et sous-préfets. En voici l'intégralité.

Coronavirus - Covid-19 : 43 décès en Saône-et-Loire ; 167 personnes sorties d'hospitalisation

7 personnes sont décédées en 24h dans les hôpitaux de Saône-et-Loire

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Comment ça se passe pour les soignants.es ? Ce que rapporte Force Ouvrière

« Ce 27 mars 2020 se tenait une réunion d’étape entre la direction et les organisations syndicales représentatives au Centre Hospitalier de Mâcon », indique le syndicat FO, qui précise que « plus de 50 agents ont été contaminés, avec 2 hospitalisations ».

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Covid -19 : Des entreprises artisanales contribuent à la solidarité nationale

La Chambre des métiers et de l'artisnat recense les artisans en capacité de produire du matériel sanitaire

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON - Roland De Varax : « Nous assurons au mieux, avec de la débrouille »

ROLAND DEVARAX HOPITAL MACON - 1.jpg
Praticien hospitalier en réanimation médicale, chef du service de réanimation et président de la Commission Médicale d'Etablissement à l'hôpital de Mâcon, Roland De Varax a répondu à nos questions cet après-midi, au téléphone, sur la gestion de crise covid-19. Il exprime également sa colère vis-à-vis de l'Etat. Interview.

CORONAVIRUS : Une salve de remerciements de la part du comité A.M.i.71

AMI 71 collage.jpg
L'Association de défense des droits des Malades, Invalides et handicapés exprime, dans un communiqué, sa reconnaissance envers les professionnels.les qui travaillent en cette période historique d’épidémie.

MACON : Les Restos du cœur rouvrent leurs portes

restos du coeur Mâcon covid 19 (1).jpg
Rappelons qu'ils ont été cambriolés le 17 mars, au tout début du confinement.

CORONAVIRUS : La vague de l'épidémie progresse en Saône-et-Loire

28 personnes sont décédées en milieu hospitalier des suites du covid-19 ; 42 personnes sont sorties d'hospitalisation. L'hôpital de Mâcon est l'établissement qui accueille le plus de malade du coronavirus.

SAÔNE-ET-LOIRE : Les policiers municipaux peuvent aussi verbaliser

Des dérogations pour les marchés alimentaires sont accordées par le préfet. Azé, Igé, Leynes etc. sont concernés.

TRAVAUX PUBLICS EN BFC - Vincent Martin : « Je persiste à dire que les chantiers doivent rester strictement à l’arrêt »

TRAVAUX PUBLICS BFC.jpg
Le président de la FRTP Bourgogne Franche-Comté s'exprime sur les conditions de la reprise d'activité dans un communiqué.

EXPRESSION CITOYENNE - Sans-abris et coronavirus : « Pour ne pas les oublier, NON ! »

Plusieurs associations mâconnaises s'alarment des conditions de vie des personnes à la rue, Migrants et SDF. Elles lancent un cri d'alerte.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Région met en place la gratuité des TER pour les soignants...

et suspend les prélèvements pour tous les abonnés TER annuels.

CORONAVIRUS - Covid-19 : Les attestations de déplacements dérogatoires évoluent

NOUVELLES ATTESTATIONS.jpg
Elles entrent en vigueur dès aujourd'hui. Le document intègre la participation à une mission d'intérêt général et la convocation judiciaire ou administrative.