lundi 24 septembre 2018
  • CROQUEZ LA SAONEETLOIRE2 - 1.jpg
  • SEQUANES SENIOR MACON HABITAT AOUT.jpg

justice-pour-jerome-laronze-macon20.jpg

Près de 300 paysans, activistes, militants de gauche, amis, révoltés et curieux, venus d'ici ou d'ailleurs, se sont rassemblés hier soir au Square de la Paix pour exprimer leur indignation face à la mort de l’éleveur Jérôme Laronze, tué le 20 mai 2017 à Sailly par deux gendarmes.

Les organisateurs de la soirée, la Confédération Paysanne et la famille Laronze, ont voulu à travers cet événement veiller au respect de le mémoire du défunt, "décrit à tort dans la presse comme étant une personne violente", et dénoncer la détresse dans laquelle se trouvent maintes agriculteurs.

 

« Jérôme n'était pas violent, il ressentait un grand désespoir »

« Je vous remercie tous d'être venus ce soir pour veiller à ce que justice soit faite face à ce drame. Pourtant, vu l'injustice des faits, on devrait être au moins 2000 personnes ce soir » a déploré sa sœur Marie-Pierre. Elle a souhaité dresser un constat de la situation de son frère peu avant sa mort en récitant des passages d'une lettre que son frère a adressé au service vétérinaire le 20 juillet 2016. Jérôme Laronze revient sur la brutalité des contrôles subis, allant jusqu'à la présence des forces de l'ordre portant des mitraillettes. Deux animaux traumatisés étaient morts le jour-même du dernier contrôle. On comprend mieux en écoutant le récit de l'éleveur, l'immense désespoir dans lequel il se trouvait. Forte dégradation des revenus, des contrôles qui s'enchaînent dans des conditions « indignantes » et « irrespectueuses », sécheresse de l’été - et face à lui une administration sans pitié avec une vision bien éloignée des conditions paysannes.

 

Une vision administrative bien loin des réalités

Après le décès de l'éleveur de 37 ans, c'est dorénavant à ses sœurs de gérer son cheptel de 120 bovins. Elles ont déploré hier les difficultés de communication qu'elles rencontrent avec les autorités : « On comprend bien maintenant ce qu'il a pu vivre, nous devons doubler tous nos courriers pour être sûr que nos demandes soit prises en compte. Nous sommes clairement face à des personnes qui ne veulent pas nous aider. » Pour sa famille, il y a nul doute : il a été abattu « parce qu'il a trop agacé. Il n'a pas eu de procès et pourtant la pire des peines. »

 

« L'UE veut écraser les petits producteurs »

Laurent Pinatel, porte-parole du syndicat Confédération Paysanne a tenu à rappeler que beaucoup d'autres agriculteurs se trouvent aujourd'hui dans la même situation que Jérôme Laronze : « L'Union Européenne a mis en place une oppression organisée des paysans en nous asphyxiant avec toujours plus de réglementations. Ils veulent voir les petits paysans disparaître au profit des grands industriels ». Il a annoncé que la Confédération Paysanne mettrai son réseau national au service de ce combat : « Il y a aujourd'hui un déni de la part des coupables, qu'on ne peut pas accepter. » Elle se porte également partie civile dans les deux procès.

 

En effet, deux enquêtes judiciaires ont été ouvertes : une sur les circonstances de son décès, une autre sur la façon dont les contrôles de la direction départementale de la Protection des Populations se sont déroulés.

 

Ceux qui l'ont souhaités ont déposé des bougies en mémoire du défunt à la tombée de la nuit. Parmi les personnes présentes venant des tous horizons, ont ressent révolte et désespoir. En effet, une question brûle les lèvres : Comment rester serein devant la brutalité et l'injustice de cet événement.

 

Delphine Noelke

 

justice-pour-jerome-laronze-macon.jpg

justice-pour-jerome-laronze-macon21.jpg

Laurent Pinatel, porte-parole du syndicat Confédération Paysanne :

« L'Union Européenne a mis en place une oppression organisée des paysans »

justice-pour-jerome-laronze-macon14.jpg

justice-pour-jerome-laronze-macon8.jpg

justice-pour-jerome-laronze-macon18.jpg

La famille Laronze

justice-pour-jerome-laronze-macon16.jpg

Adèle Trubles, porte-parole de la Confédération Paysanne 71 : « Jérôme nous manque »

justice-pour-jerome-laronze-macon15.jpg

justice-pour-jerome-laronze-macon13.jpg

Lettre ouverte de la Conféderation Paysanne

justice-pour-jerome-laronze-macon7.jpg

justice-pour-jerome-laronze-macon12.jpg

justice-pour-jerome-laronze-macon11.jpg

justice-pour-jerome-laronze-macon10.jpg

Le trois sœurs Laronze

justice-pour-jerome-laronze-macon9.jpg

justice-pour-jerome-laronze-macon6.jpg

justice-pour-jerome-laronze-macon5.jpg

justice-pour-jerome-laronze-macon4.jpg

justice-pour-jerome-laronze-macon3.jpg

justice-pour-jerome-laronze-macon2.jpg

MÂCON : Pleins feux sur la journée dédiée au bien-être

Jbien-être (3).JPG
Dans le cadre du world wellness week-end, la Ville de Mâcon, reconnue ville touristique, a été sélectionnée et a choisi la MJC de Bioux pour organiser une journée consacrée au bien-être.

ESCALADE - BIEN-ÊTRE : Les festivités sont ouvertes à l’Edenwall

EDENWALL 21SEPT INAUG.jpg
Ouvert depuis le 1er août, le nouveau centre d’escalade et bien-être ouvre ses portes ce week-end. Les fondateurs-trices recevaient hier soir les élus-es pour le lancement des festivités.

LYCEE LAMARTINE : Des élèves norvégiens pour un échange culturel enrichissant en Bourgogne du Sud

lyceens norvegiens Lamartine (30).jpg
Une quarantaine d’élèves norvégiens passeront une semaine à Mâcon dans le cadre d’un échange avec le lycée mâconnais Lamartine qui a lieu tous les deux ans, depuis 2011.

MÂCON : Les migrants affluent, le collectif Monnier lance un appel aux dons

Malgré l’apport des Restos du Cœur, de la Croix Rouge, du Secours Catholique, du Secours Populaire, des besoins demeurent en nourriture et produits de première nécessité

MÂCON ET SA RÉGION : Les nouveaux étudiants ont officiellement fait leur rentrée !

Soiree_nouveaux_etudiants_MBA2018 (6).JPG
Mâconnais Beaujolais Agglomération (MBA) leur avait concocté ce mardi une soirée spéciale dans la salle du Crescent.

MÂCON : Un véhicule finit en Saône en fin de matinée

google earth capture.jpg
Le conducteur a été sauvé par deux policiers qui ont plongé.

CHARNAY : Les éditions Bamboo et Charnay événements préparent un salon de la BD

Salon BD 3.JPG
L’occasion aussi pour Bamboo Editions de fêter ses 20 ans en grandes pompes.

MÂCON : Une rentrée avec des activités pour tous les âges à la MJC des Blanchettes

rentrée mjc blanchettes 2018 3.jpg
La nouvelle saison vient de commencer, en force, à la Maison des Jeunes et de la Culture (MJC) des Blanchettes, avec des nouveautés dans l’air du temps.

CHARNAY : Une dizaine de néo-titulaires du permis moto en stage 1 motard = 1 parrain

DSC_4536.jpg
L’opération « Un motard = Un parrain » s'est déroulée samedi matin sur le parking de la Verchère. Les séances de formation proposées par les gendarmes sont organisées dans chaque arrondissement de Saône et Loire.

JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE : Á la découverte de l’huilerie de Charnay !

IMG_1281.JPG
Dans le cadre des journées du patrimoine, l'huilerie Mazoyer ouvrait ses portes ce dimanche, pour une découverte, dans un temps révolu, de la fabrication de l'huile.

JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE : Champgrenon a fini le week-end en musique !

concert Charnay.jpg
Pour clôturer ces deux journées culturelles, la Ville de Charnay proposait un concert classique au Domaine de Champgrenon, ce dimanche en fin d'après-midi.

MACON : Une rentrée au CFA automobile avec des effectifs en hausse

rentrée 2018 CFA Mâcon.jpg
L’équipe du centre de formation automobile de Mâcon accueillait ce lundi les nouveaux apprentis. Ils sont près de 268 jeunes qui font progressivement leur rentrée en ce mois de septembre.

JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE : À la découverte de l’hôtel du Département, à Mâcon

DETROYAT - Hemicycle Lingendes (1).jpg
Durant les journées du patrimoine, le samedi 15 septembre, le Département de Saône-et-Loire ouvre ses portes au public. Pour le centenaire de la Grande Guerre, c’est l’occasion d’en faire le thème principal de ces deux journées.