mardi 18 mai 2021

 

LABORATOIRE AGRICULTURE 71 - 5.jpg

Ce sont 1400m² de bâtiment qui vont être construits pour réaliser ce nouveau laboratoire départemental d'analyses, pour un montant de 3 millions d'euros.

800 m² seront consacrés aux analyses. Une terrasse végétalisée, des panneaux solaires pour l'eau chaude sanitaire, les 29 personnes travaillant au laboratoire auront un espace de travail moderne et répondant aux critères actuels d'environnement.

Chacun à leur tour, le préfet Gilbert Payet et le président du Conseil départemental André Accary, ont saisi la truelle pour sceller la première pierre avec Frédéric Brochot, vice-président en charge de l'agriculture.

Ce dernier a mis en avant les décisions qui ont été prises en ces temps où l'agriculture connaît beaucoup de problèmes et s'est félicité des conditions de travail qui seront données aux personnes travaillant dans le laboratoire à l'horizon de 2019.

Le président Accary a tout d'abord remercié de leur présence le préfet G.Payet, le sénateur J.P. Emorine, sénateur, ainsi que la toute nouvelle députée Josiane Corneloup, également conseillère départementale, et l'ensemble des collègues, des élus, des conseillers départementaux et des professionnels concernés.

Sur la genèse du projet, il a rendu à l'ancienne équipe le souhait de cette construction qui a été retardée par un glissement de terrain. Comparant leur volonté de construire ce laboratoire à la décision d'autres départements d'en abandonner l'idée, il a insisté sur le côté incontournable de ce projet, qui répond à leur volonté de soutenir les agriculteurs.

Il a remercié également l'ensemble des élus qui ont bien voulu faire le choix d'un partenariat public-privé : une discussion qui est en bonne voix de conclusion avec Eric Sellal - société Segilab, société appartenant à la maison mère Biosellal, installée à Lyon.

D'autres projets ont été évoqué, dont celui de travailler avec les laboratoires des départements voisins dont le Jura et l'Ain pour optimiser leur travail.

Le préfet Gilbert Payet a pu dire que s'il était pour le soutien de l'état aux investissements locaux, dans ce projet l'état n'a pas mis un euro mais il s'est félicité de ce projet : "Ce projet est vraiment important pour nos éleveurs et nos agriculteurs qui vivent une période difficile. On est confronté à un double problème : avoir un laboratoire proche pour avoir des analyses rapides, et obtenir la confiance des acteurs agricoles. Pour les consommateurs, il n'y a pas de confiance dans les producteurs s'il n'y a pas d'analyses. Le laboratoire joue un rôle majeur dans le contrôle qualité. C'est un engagement au service des agriculteurs et des éleveurs. bravo et merci."

Le laboratoire départemental d'analyses est situé actuellement dans des locaux rue des Epinoches, dans des locaux vieillissants qu'on pouvait difficilement aménager.

Ce laboratoire réalise plus de 370 000 prélèvements en santé animale et 10 000 en santé végétale, ce qui représente environ 160 000 analyses.

Surveiller les épidémies de cheptel, dépister la flavescence dorée, assurer la protection de la population vis-à-vis des maladies, apporter un haut niveau d'expertises aux agriculteurs font partie des missions du laboratoire.

Danièle Vadot

LABORATOIRE AGRICULTURE 71 - 2.jpg

LABORATOIRE AGRICULTURE 71 - 6.jpg

 L'architecte Xavier Sulmont (cabinet CBXS) explique le projet

LABORATOIRE AGRICULTURE 71 - 9.jpg

LABORATOIRE AGRICULTURE 71 - 8.jpg

LABORATOIRE AGRICULTURE 71 - 7.jpg

LABORATOIRE AGRICULTURE 71 - 4.jpg

LABORATOIRE AGRICULTURE 71 - 1.jpg

COVID-19 : L'étape 2 du déconfinement en détail

Toutes les restrictions encore en vigueur à compter du 19 mai

ATTAQUES DE TROUPEAUX : La présence du loup confirmée dans le Clunisois

Les nouvelles analyses de l’OFB confirme la présence du loup dans le Clunisois. Le « plan loup » est déclenché

SAÔNE-ET-LOIRE : Les entreprises s'engagent pour l'emploi des plus vulnérables

Un club d'entreprises vient d'être créé pour ça

CLUNISOIS : Deux troupeaux attaqués la nuit dernière à Cortevaix

Une trentaine de bêtes ont été blessées, trois sont mortes dans ce village au nord du Clunisois… Un bilan encore provisoire puisque ce dimanche après-midi les éleveurs et les services vétérinaires continuaient à constater les dégâts et l'étendue des blessures sur les troupeaux.

RÉGION BFC : La commission permanente attribue 65,5 millions d'€ d'aides

Le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté octroie notamment une prime exceptionnelle covid de 1.200 euros par mois aux élèves des instituts de formation paramédicale en stage qui sont réaffectés en renfort dans les établissements de santé.

FEILLENS : C’est parti pour quatre jours de portes ouvertes chez Collet Cuisson !

Rendez-vous jusqu'au dimanche 16 mai de 9 h à 18 h non stop !

CHARNAY : Le conseil municipal valide l'installation de 36 caméras de vidéoprotection

Le conseil municipal s'est tenu lundi soir à la salle La Verchère. Les élu(e)s ont examiné et validé quinze rapports au cours de la soirée. Au menu : vidéoprotection, mobilité, rythme scolaire ou encore école de musique…

MOUVEMENT OCCUPONS MÂCON : Quand Natacha (Sea Sheperd) parle du massacre des dauphins

Après un sketch croustillant sur le réchauffement climatique et sa récupération politique par le parti Europe Ecologie Les Verts, devenu le temps d'un après-midi Europe œnologie les verres, ce dimanche fut marqué par l'intervention d'une militante de l'association Sea Sheperd dressant le tableau noir de la pêche industrielle !