départ préfet  (33).JPG

Gilbert Payet a fait ses adieux aux représentants du monde administratif, politique, économique et associatif du département lors d’une réception ce jeudi 24 août. Il a passé deux ans et demi à la préfecture de Mâcon. 

Gilbert Payet laisse à son successeur quelques « dossiers » qu’il considère importants à suivre de près : « Il y a d’abord le chantier un peu permanent de la RCEA, mais surtout l’actualité brûlante de l’agriculture. Je pense au dispositif pour les exploitations agricoles en difficulté qu’on met en place avec nos partenaires pour améliorer leur traitement. L’objectif étant le meilleur compromis possible entre la mise en œuvre des politiques de contrôle indispensables notamment en matière sanitaire et de faire en sort que ces politiques là ne viennent pas détruire définitivement des exploitations lors qu’on estime qu’elles sont viables. Il y a des cas d’agriculteurs extrêmement âgés, d’autres qui découvrent quelques années après leur installation qu’ils n’étaient pas faits pour ça. Donc faire en sort qu’on rajoute les dimensions sociales, humaines à ces politiques sanitaires. Un autre dossier, c’est le pilotage de toutes les actions qui ont lieu autour de Cluny. »

Gilbert Payet considère, en échange, que l’actualité à laquelle son nom a été lié dernièrement à Mâcon ne constitue pas un défi insurmontable : « Les migrants ne sont pas un sujet structurel, mais conjoncturel en Saône-et-Loire. Regardez la taille du problème dans les chef-lieu de région comme Dijon, Besançon. Nous, quand on a dix migrants dans la rue on a l’impression que c’est une affaire nationale. Il faut remettre les choses à leur place. Ca va être une actualité brûlante mais ce n’est pas un problème structurel. »

Le préfet a d’ailleurs permis de nouveau le fonctionnement temporaire de l’accueil de jour de Mâcon pour les sans-abri et les migrants sans oublier de préciser que la gestion de ce sujet restera dans les mains du nouveau préfet. Tout comme les dizaines de demandes d’asile de la part des migrants des Balkans qui doivent en ce moment attendre en moyenne 90 jours pour être reçus en préfecture.

Gilbert Payet ira à Pau pour occuper le poste de préfet des Pyrénées-Atlantiques.

Cristian Todea

départ préfet  (12).JPG

départ préfet  (16).JPG

départ préfet  (23).JPG

départ préfet  (25).JPG

départ préfet  (41).JPG

Gilbert Payet reçoit la médaille de la région Bourgogne Franche Comté

de la part de la préfète de région