mercredi 26 septembre 2018
  • cosmos.jpg
  • SEQUANES SENIOR MACON HABITAT AOUT.jpg

ALAIN PIGUET FINALE 2017.jpg

Le très emblématique président de l'AS Mâcon rugby vient d'annoncer sa candidature à la présidence de la Ligue BFC. Au cours d'un entretien accordé à macon-infos, il a donné les raisons de cet engagement. Le président du comité de Bourgogne en prend pour son grade. 

 

Qu'est-ce qui a été à l'origine de votre candidature ?

J'ai été contacté par le secrétaire général de la Fédération française à la mi-juin. Il m'a fait savoir que le président Bernard Laporte et lui-même souhaitaient me voir à la présidence de la Ligue. Je suis allé à Marcoussis pour les rencontrer, puis j'ai pris un mois de réflexion. J'ai rencontré le maire de Mâcon, notre partenaire principal ; j'ai réuni le conseil d'administration du club pour leur faire part de cette demande. Chacun m'a encouragé dans cette voie. J'ai donc décidé de présenter ma candidature.

Votre réflexion a porté sur quoi ?

J'ai repensé à la campagne fédérale de l'année dernière, qui m'a laissé un goût amer. Je n'ai pas du tout apprécié les méthodes du président du comité Jean-François Contat. J'ai toujours été en désaccord total avec sa façon de faire. Je ne veux pas rentrer dans les détails. Sachez simplement que ce qui me mobilise dans cet engagement, c'est le respect de la démocratie, le respect des clubs et des dirigeants, ce qui a cruellement manqué ces dernières années.

Quand même, c'est une critique violente...

C'est un clivage fort. Les décisions ont toujours été prises à sens unique au comité. Auncune concertation, et des jeux de pouvoir très déplaisants.

Vous avez parlé de tout ça avec lui ?

Oui, biensûr, j'ai toujours dit les choses. Les clubs qui évoluent au niveau national n'ont heureusement pas vraiment besoin du comité. En revanche, les club qui évoluent au niveau régional, beaucoup. Et ceux-là n'étaient pas respectés.

J'ai appelé Jean-François Contat pour lui faire part de ma décision. Il m'a dit qu'il en était déçu, qu'il pensait que j'étais un ami... Je lui réponds que non, il n'est pas mon ami, encore moins mon ennemi. Il est seulement mon président du comité et sera simplement un adversaire.

Ok. Mais j'imagine que vous ne vous engagez pas seulement pour sortir un homme...

Evidemment que non. Je veux changer les choses au niveau de la Ligue, qui ont déjà bien changé depuis l'arrivée de Bernard Laporte à la présidence de la Fédération. Je suis sur cette ligne-là. Je crois en la démocratie. C'est ce que je porte dans la campagne que je fais auprès des clubs de toute la région. Le vote électronique, qui est nouveau, va permettre déjà une belle avancée démocratique. Les clubs pourront organiser les votes de chez eux. Fini les tentatives d'influence !

Bernard Laporte a donc oeuvré dans ce sens depuis qu'il est président ?

Oui, complètement, avec son collègue Serge Simon. Ce qu'ils mettent en place est exactement ce que j'attendais. En janvier, nous avons reçu plusieurs questions auxquelles il fallait répondre avant le 15 février, des questions portant sur l'organisation du championnat, la coupe confédérale etc. La nouvelle équipe nous a demandé nos idées ! Ça fait du bien et ça fait plaisir. C'est un bel élan que je veux transformer ici, en Bourgogne-Franche-Comté.

Qu'en sera-t-il de l'AS Mâcon si vous devenez président de la Ligue en décembre ?

L'AS Mâcon poursuit le chemin tracé depuis 13 ans. Nous avons réalisé de très belles choses, dont notre qualification en finale du championnat de France la saision dernière. Tout est en place pour accéder à la poule élite, qui était mon objectif ultime. Il manquait la validation du Centre de formation par la Fédération, que nous allons demander cette saison. Je quitterai la présidence mais pas le club, ça fait 50 ans que j'y suis. J'aiderai l'équipe en place.

Un message à faire passer aux clubs de la région ? 

Je veux leur dire que je suis à la retraite. J'ai donc du temps, du temps à leur consacrer. J'ai reçu le soutien du président du comité de Franche-Comté Michel Liboz. Toutes les conditions sont réunies pour faire de belles choses, ensemble.   

Recueillis par Rodolphe Bretin

Les élections auront lieu le 9 décembre.

 

 

MÂCON : La MJC de Bioux, la maison de la convivialité et du bien-être

Collage MJC bioux.jpg
La MJC de Bioux propose des activités nouvelles cette rentrée, qui complètent l’offre de cours et d'ateliers.

CHARNAY : Approchez c'est la criée !

la criée (1).JPG
Marché de Charnay peu ordinaire ce dimanche matin, à la surprise et l'étonnement des visiteurs et clients interpellés par des déclamations surprenantes !

CHARNAY-LES-MACON : Des surprises pour l’inauguration d’Edenwall

Collage sans titre.jpg
L’Edenwall qui a ouvert ses portes le 1er août dernier propose un weekend d’inauguration. C’est le moment de découvrir les diverses activités du lieu.

SANCÉ : Le compostage partagé est en marche à la résidence-séniors "La Prairie"

compostage Sancé collage.jpg
Vendredi après-midi, Roger Moreau, maire de Sancé et vice-président de MBA en charge de la collecte et du traitement des déchets, et Monsieur Jean-Marc Magnosi, chef d’agence SEMCODA (bailleur du logement), ont inauguré « le compostage partagé ».

MÂCON : Visite « Rouge » au Musée des Ursulines

visite rouge.jpg
Dans le cadre des journées de la gastronomie, « un fantastic picnic » a été initié par la région Bourgogne Franche Comté sous le signe « rouge terroir », au Musée des Ursulines, qui a proposé une visite ludique sous le thème de la couleur rouge samedi matin.

DAVAYÉ : Soirée caritative - À l’œuvre pour combattre le cancer chez les enfants

Pour Emma soirée caritative collage.jpg
L’association « Pour Emma » avait organisé un diner caritatif ce vendredi soir, au restaurant « La patte d’oie » de Davayé pour financer la recherche dans le domaine des cancers pédiatriques.

MÂCON : Pleins feux sur la journée dédiée au bien-être

Jbien-être (3).JPG
Dans le cadre du world wellness week-end, la Ville de Mâcon, reconnue ville touristique, a été sélectionnée et a choisi la MJC de Bioux pour organiser une journée consacrée au bien-être.

ESCALADE - BIEN-ÊTRE : Les festivités sont ouvertes à l’Edenwall

EDENWALL 21SEPT INAUG.jpg
Ouvert depuis le 1er août, le nouveau centre d’escalade et bien-être ouvre ses portes ce week-end. Les fondateurs-trices recevaient hier soir les élus-es pour le lancement des festivités.

LYCEE LAMARTINE : Des élèves norvégiens pour un échange culturel enrichissant en Bourgogne du Sud

lyceens norvegiens Lamartine (30).jpg
Une quarantaine d’élèves norvégiens passeront une semaine à Mâcon dans le cadre d’un échange avec le lycée mâconnais Lamartine qui a lieu tous les deux ans, depuis 2011.

MÂCON : Les migrants affluent, le collectif Monnier lance un appel aux dons

Malgré l’apport des Restos du Cœur, de la Croix Rouge, du Secours Catholique, du Secours Populaire, des besoins demeurent en nourriture et produits de première nécessité

MÂCON ET SA RÉGION : Les nouveaux étudiants ont officiellement fait leur rentrée !

Soiree_nouveaux_etudiants_MBA2018 (6).JPG
Mâconnais Beaujolais Agglomération (MBA) leur avait concocté ce mardi une soirée spéciale dans la salle du Crescent.

MÂCON : Un véhicule finit en Saône en fin de matinée

google earth capture.jpg
Le conducteur a été sauvé par deux policiers qui ont plongé.

CHARNAY : Les éditions Bamboo et Charnay événements préparent un salon de la BD

Salon BD 3.JPG
L’occasion aussi pour Bamboo Editions de fêter ses 20 ans en grandes pompes.

MÂCON : Une rentrée avec des activités pour tous les âges à la MJC des Blanchettes

rentrée mjc blanchettes 2018 3.jpg
La nouvelle saison vient de commencer, en force, à la Maison des Jeunes et de la Culture (MJC) des Blanchettes, avec des nouveautés dans l’air du temps.

CHARNAY : Une dizaine de néo-titulaires du permis moto en stage 1 motard = 1 parrain

DSC_4536.jpg
L’opération « Un motard = Un parrain » s'est déroulée samedi matin sur le parking de la Verchère. Les séances de formation proposées par les gendarmes sont organisées dans chaque arrondissement de Saône et Loire.