mercredi 23 mai 2018
  • CUO_MACON_AFFICHE_2018.jpg
  • DROLE_DE_DAMES_THEATRE_MACON3.jpg
  • 30 MIN STATIONNEMENT GRATUITES
  • SENIORS SEQUANE MACON HABITAT

THOUY.jpg

ACTUALISÉ : Il a trouvé du travail grâce à son article paru dans macon-infos.

Nous avions publié cet article début septembre à sa demande, sensibles à son histoire. Sébastien Thouy nous informe ce mardi que l'article publié sur macon-infos lui a permis de décrocher un job ce début de mois.

Il a été recruté à temps partiel en CDD jusqu'en août dans un centre de loisirs associatif local. Et peut-être plus après. L'avenir le dira. 

Toute l'équipe de macon-infos est ravie que notre web-journal, qui est avant tout le votre, ait contribué à faciliter la vie de quelqu'un. Notre rôle est bien celui-ci aussi, et nous le revendiquons : informer pour créer du lien social.    

 

L'article du 5 septembre 2017

Sébastien Thouy, 36 ans, Mâconnais, travaillait dans la restauration. Il se découvre une vocation d’animateur et passe le diplôme du BAFA. Aujourd'hui, il cherche du travail pour sortir de la précarité. Il a décidé de raconter sa galère pour mieux dire sa motivation et son attachement à son métier.

 

Depuis 5 ans, il enchaine des contrats précaires. Depuis 5 ans, il postule dans les centre de loisirs : "Je suis rentré une fois au centre de loisirs de Mâcon, sans Bafa, ensuite plus rien. Né a Mâcon, je ne comprends pas, à chaque fois, réponse négative, aucun poste n’est actuellement disponible. Pourtant, la ville recrute 80 personnes, voire plus, pour l’encadrement des jeunes l’été. Peut être que je suis trop vieux ?!" s’interroge-t-il. "Pourtant, je suis passé plusieurs fois par le cabinet de Mr le Maire. J’ai dû poursuivre mon chemin car j’aime mon métier, j’y mets toutes mes compétences et ma conscience professionnelle. Je décide alors de faire les villes et village autour de Mâcon. Je commence à  Bagé la Ville, Replonges, suivi de Charnay. Je vais jusqu’à Sennecé-le-Grand, 90km par jour… En 2016-2017, je travaille avec le Clem de février à avril, à  St-Laurent de juillet à octobre, et à St Martin belle Roche en août.Tous très contents de mon travail."

 

"Depuis 5 ans, je tourne au CEE, contrat d’engagement éducatif, pendant les vacances scolaire, 35 euros brut par jour au maximum, 600 euros pour 4 semaines de 48h. » Le doute s’installe… "pourquoi passer un Bafa alors qu’un stagiaire ne gagne que 2 euros de moins que moi ?

Au delà du plaisir de travailler, j’ai besoin de ce travail pour vivre, tout en ayant conscience qu’il s’agit d’un travail découpé, pour encadrer les enfants uniquement les mercredis et les vacances scolaires. J’essaie donc de cumuler avec d’autres emplois, mais ce n’est pas toujours possible.

Coup de chance, je trouve une annonce sur Pôle emploi en 2014. Je suis éligible au contrat CUI CAE pour 2 ans (contrat unique d’insertion). Je deviens AVS (auxiliaire de vie scolaire) dans une école à Chaintré puis à Mâcon, dans les écoles Paul Eluard et Sonia Delaunay, avec formations pendant 2ans. J’en ressors avec de vraies compétences, saluées par la directrice d’une école."

 

"J’ai toujours accepté mes affectations, sans rien dire, quel que soit le lieu, le niveau, le handicap, la difficulté, ceci pour un salaire de 706,23 par mois à 86h. Mon contrat a pris fin le 2 septembre 2016. Je suis allé travailler 1jour pour la rentrée. Une triste fin, car j’aimais mon métier, ainsi que les enfants donc je m’occupais. Je ressens le mauvais sentiment d’être un pion que l’on peut remplacer rapidement.

En avril 2016, je suis sur liste d’attente pour un poste de AESH. Depuis septembre 2016, j’attends un poste pour exercer cette fonction. J’ai beau écrire pour faire part de motivation, rien ! Pas de poste.

Depuis 5 ans, je suis animateur TAP. J’ai commencé par la communauté des communes du canton de Pont de Veyle et poursuivi  avec  la communauté de communes de Bagé le Chatel à 16 euros brut de l’heure. Je suis à l’école de Feillens les mardis de 15h à 16h30 ou en remplacement les lundis jeudis ou vendredis en fin d’après-midi."

 

"Voilà pour le parcours. 5 années pendant lesquelles j’ai vu défiler beaucoup d’enfants, pendant lesquelles j’ai eu plusieurs contrats précaires, 5 années pendant lesquelles je n’avance pas, je recule.

Aujourd’hui 4 septembre 2017, je suis éligible à nouveau au contrat aidés après un an de chômage, mais le gouvernement a décidé de gelé ces aides. Je devais signé un contrat d’au moins 23h avec le Clem pour assurer des missions de garderire les mercredi et les vacances scolaires, des choses mises en place depuis juillet. Hélas, j’ai appris que le contrat aidé n'était pas validé. On me propose seulement les mercredi de 13h30 à 18h30 pour 37 euros brut.

Je perçois 837 euros par le Pôle emploi. Je monte a 926 euros si je prend des contrats aidés comme à présent. Un seul rendez vous a Pôle emploi en 1 an ! et pour dire quoi ?…"

 

"Si l’on supprime ce système d’emplois aidés, le chômage risque de grimper encore plus haut. Jeunes travailleurs, demandeurs d'emploi de longue durée ou associations... La décision du gouvernement de diminuer l'enveloppe de contrats aidés à 310.000 en 2017, contre 459.000 en 2016, prive des milliers de personnes d'un emploi en réinsertion ou d'entrée dans la vie professionnelle." 

 

MÂCON : 42 mains courantes déposées contre elle au commissariat en 13 mois !

L'histoire commence vendredi soir 18 mai quand L.M., femme de 37 ans, SDF de la rue de la Barre, une fille de deux ans placée dans une famille d'accueil, a une altercation en soirée avec un riverain. Elle tient des propos racistes et une rixe éclate.

SAONE-ET-LOIRE : Journée de colère à Mâcon pour les fonctionnaires, la CFDT en 1ere ligne

manifestation fonction publique Mâcon mai 2018 (46).JPG
Plusieurs organisations syndicales des agents des services publics étaient dans la rue à Mâcon cet après-midi pour protester contre le projet de réforme de la fonction publique.

NECROLOGIE : Ranya est décédée

AMI RANYA.jpg
L'AMi 71 propose une collecte pour venir en aide à sa petite fille de 6 ans

DIJON : Un militaire de la Gendarmerie met fin à ses jours

Le tragique événement a eu lieu ce week-end à la caserne Deflandre.

LUGNY : Les collégiens de « La Source » récompensés à un concours régional

LUGNY COLLEGE CONCOURS REGIONAL (2).jpg
Le concours régional annuel des mini-entreprises de Bourgogne s’est tenu ce 16 mai à Chalon-sur-Saône. Comme traditionnellement depuis 2013, le collège privé « La Source » de Lugny présentait son équipe de mini-entrepreneurs.

CHARNAY : Une soirée partenaires du Rallye des Vins de Mâcon à la cave coopérative

soiree-partenaires-rallye-des-vins-macon-2018- - 1.jpg
Vendredi soir, la cave coopérative de Charnay-lès-Mâcon a accueilli les organisateurs et partenaires du prochain Rallye des Vins de Mâcon qui se tiendra du 15 au 17 Juin 2018.

LYCÉE DUMAINE : Lors du projet féderateur annuel, les élèves approchent l'art sous toutes ses formes

projetfederateur-2018-lycee-dumaine-macon - 1.jpg
Le lycée Alexandre Dumaine a organisé pour la cinquième année de suite un projet fédérateur qui tourne cette année autour de la thématique « L’année des Arts ».

CHARNAY : Sandrine Martinet-Aurières, championne paralympique de judo, a rendu visite aux écoliers

MARTINET AURIERES CHAMPGRENON CHARNAY.jpg
Le Conseil communal des enfants de Charnay-les-Mâcon a sollicité la venue de Sandrine Martinet-Aurières, médaillée d’or aux jeux paralympiques d’été 2016 à Rio de Janeiro dans la catégorie des moins de 52 kg, face à l’Allemande Ramona Brussig, afin de sensibiliser les élèves sur le handicap et le sport.

LOGEMENT À MÂCON : L'Atelier 186 et la Faïencerie sur les rails

SEMA MACON PLAZA IMMO03.jpg
Monsieur le Maire Jean-Patrick Courtois et son adjoint à l'urbanisme Gérard Colon ont symboliquement posé la première pierre de deux projets de rénovation dans la ZAC Monnier, concession de la SEMA 71.

LOGEMENT SOCIAL : Les Saintes-Clémentines, un nouvel ensemble avec MÂCONhabitat

bâtiment St Clément Mâcon Habitat (2).JPG
Des nombreux élus et représentants d’institutions publiques ont participé ce vendredi à l’inauguration dernier bâtiment de logements sociaux à Mâcon construit par MÂCONhabitat

GALERIE COMMERCIALE CARREFOUR : Les gérants du bar 1901 demandent à être « traités dignement »

BAR 1901 GALERIE CARREFOUR.jpg
Le non-renouvellement de leur bail leur a été stipulé en novembre 2017. Depuis, ils se battent pour obtenir une indemnité de préjudice qui leur permettrait de « se retourner ». ACTUALISÉ VENDREDI Á 11h30 : Selon les co-gérants, « aucune négociation n’est en cours. » Ils comptent entamer une grève de la faim mardi prochain.

MÂCON : En visite aux archives municipales

VISITE TOURNUS ARCHIVES MUNICIPALES (8).JPG
Ce jeudi après-midi, Monsieur Métrot, archiviste, a reçu un groupe de dames, passionnées de généalogie, du CADT (Club d’Activité Du Tournugeois).

LYCEE LAMARTINE : Elèves et professeurs sur les traces de la Shoah

projet shoah lycée Lamartine (20).JPG
La Fédération Nationale « André Maginot » a récompensé financièrement le projet interdisciplinaire mené par le lycée cette année autour de la mémoire de l'holocaust en Pologne.

MÂCON : Les forestiers dans la rue !

forestiers manifestation Mâcon (75).JPG
Plus de 200 forestiers de Bourgogne Franche-Comté et d'Auvergne Rhône-Alpes ont manifesté à Mâcon pour faire entendre leurs revendications et leurs craintes liées à l’avenir des forêts en France.

MÂCON : Un appel au rassemblement pour améliorer l’accessibilité de la gare SNCF du centre-ville

point presse accèsibilité gare Mâcon Ville (2).JPG
Pour mobiliser les autorités locales et la SNCF à investir dans l’infrastructure de la gare Mâcon Ville, plusieurs associations proposent la création d’un groupe de travail local.

BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ : La Région recherche des citoyens volontaires

Inscription jusqu’au 1er juin 2018 pour participer aux journées citoyennes des 5 et 6 juillet 2018 sur la thématique de l’Union européenne.

MÂCON : À la découverte des métiers du cheval

DECOUVERTE METIERS CHEVAL (1).JPG
Après Marbé, c’est dans le parc des « allumettes » que la Municipalité de Mâcon a organisé, cette année, la deuxième rencontre autour du thème « les métiers du cheval ».

MÂCON : La Régie Inter-Quartiers à l’heure du bilan

AG REGIE INTER QUARTIERS (1).JPG
C'est au Centre Social des Mille Fenêtres, que se tenait ce mardi l'Assemblée Générale de la Régie Inter-Quartiers, présidée par Patrick Cartheillier.

MACON : De l’art plastique au Tribunal de Grande Instance

expo dessins TGI Mâcon (127).JPG
Valérie Christelle Goth et Noëlle Herrenschmidt, deux dessinatrices renommées de croquis d'audiences ainsi que des élèves de l’Ecole municipale d’arts plastiques exposent pendant trois jours au palais de justice mâconnais.