jeudi 21 juin 2018
  • BANQUE_POP_MACON_ENOVAGENCE_JUIN2.jpg
  • CUO_MACON_AFFICHE_2018.jpg
  • SEQUANE_SENIOR_MACON_JUIN.jpg
  • INAUG AGRIEZMANN MACON.jpg

NIEPCE CRBFC.jpg

Communiqué :


Ce jeudi 7 septembre, à l’occasion de la rentrée scolaire des lycéens, Stéphane Guiguet, Vice-président du Conseil régional en charge des lycées, accompagné de Jérôme Durain, Sénateur de Saône-et-Loire et Conseiller régional et Nathalie Leblanc, Conseillère régionale, ont participé à une visite du lycée Niépce. L’occasion de découvrir cet établissement, de faire un point sur les travaux en cours et d’échanger avec la direction ainsi que les professeurs et quelques élèves présents.

Une visite importante pour les élus régionaux qui permet de mieux prendre la mesure des politiques menées par la Région Bourgogne-Franche-Comté en direction des lycées.
En effet, chaque année, le Conseil régional investit environ 100 millions d’euros pour rendre les 131 lycées de notre territoire plus modernes, plus connectés, plus économes en énergie et plus accessibles et consacre cette année environ 2 millions d’euros à un plan de sécurisation des lycées, en lien étroit avec les services de l’Etat et de sécurité. Il faut noter que des travaux sont en cours dans un bâtiment du lycée afin d’accueillir l’IFSI de Chalon-sur-Saône en 2019.

Il convient également de rappeler que le Conseil régional travaille à rendre le lycée et au service public de l’éducation au plus grand nombre. A cet effet et depuis plusieurs années, la région garantit la gratuité de près de 760 000 manuels scolaires pour un montant de 2 millions d’euros. Cela représente environ 100 à 200 euros d’économies par famille. Elle met également à disposition de 18 000 lycéens et apprentis des « caisses à outils ». (0,95 millions d’euros).
Stéphane Guiguet rappelle que la région se tient aux côtés des familles et défend leur pouvoir d’achat en proposant un véritable service public de la restauration collective, qui offre des repas de qualité à un prix en-deça du prix de revient. Pour rendre ce service accessible à toutes les familles, y compris les plus modestes, une tarification sociale dans les services de restauration et d’hébergement est instaurée.

Aussi, à travers une nouvelle gamme tarifaire de Trains Express Régionaux (TER), la collectivité régionale encourage les jeunes à utiliser le train pour rejoindre leur établissement ou leur lieu de stage. Désormais, pour les moins de 26 ans, sur simple présentation d’un justificatif d’âge, la réduction de 50% est appliquée. Enfin, pour les équipes éducatives et les sorties scolaires un « tarif groupe » (à partir de 10 personnes) permet d’utiliser le train avec 75% de réduction. 
Au delà de toutes ces politiques, la majorité régionale tient à réaffirmer sa volonté d’offrir à chaque jeune, un accès plein et entier au service public de l’éducation dans un cadre propice à la réussite et à l’émancipation, de soutenir les lycéens et de défendre le pouvoir d’achat des familles.

 
 
 
 
 

BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ : Le troisième appel à projets « Agir, Innover et bien vivre ensemble en BFC » est lancé

Le club entreprises & mécénat en Bourgogne-Franche-Comté est une association loi 1901 qui a pour but d’informer, de sensibiliser et de développer la pratique du mécénat auprès des entreprises de son territoire.

DIJON : Un militaire de la Gendarmerie met fin à ses jours

Le tragique événement a eu lieu ce week-end à la caserne Deflandre.

BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ : La Région recherche des citoyens volontaires

Inscription jusqu’au 1er juin 2018 pour participer aux journées citoyennes des 5 et 6 juillet 2018 sur la thématique de l’Union européenne.

BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ : Bientôt un outil stratégique d’aménagement du territoire

LANCEMENT SRADET (3).jpg
La Région Bourgogne-Franche-Comté, encore très récente, doit se doter d’un outil pour mettre en œuvre une stratégie d’aménagement du territoire : le schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET).

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ - Marie-Guite Dufay : «Il manque 240 médecins généralistes, 880 infirmiers, et 1000 médecins spécialistes»

MARIE-GUITE-DUFAY-BFC-SANTE.jpg
Le débat sur le projet régional de santé, a vu Marie-Guite Dufay dresser un constat sévère de la santé de la Bourgogne - Franche-Comté. Avec surtout de fortes disparités entre les territoires.