dimanche 15 décembre 2019
  • FEU_VERT_MACON_PROMOS_NOEL_DEC2019_-_1.jpg
  • DECATHLON MACON TROCATHLON 2019223 - 1.jpg
  • FETE LUMIERES CLUNY 2019 - 1.jpg
  • VILLA_OSMOSE_MACON_FLACE_NOV2019.jpg

BOURGOGNEFRANCHECOMTE4.jpg

Avec 17,3 % d’emplois industriels, la région constituée de la Bourgogne et de la Franche-Comté est la plus industrielle des futures régions françaises. Actualisé : la nouvelle région économique en 4 cartes.

À l’inverse, elle se classe en dernière position pour la place du secteur tertiaire marchand. L’emploi industriel régional est diversifié et rassemble un large panel d’activités spécifiques. Sur les vingt-cinq zones d’emploi que compte la région, cinq concentrent plus de la moitié des emplois et dix ont une spécificité industrielle.

 

L'emploi non salarié pèse dans les zones d'emploi rurales

 

BOURGOGNEFRANCHECOMTE2.jpg

 

 

Dix zones d'emplois ont une spécificité industrielle

BOURGOGNEFRANCHECOMTE3.jpg

 

 La spère productive, une forte

implantation au nord-est et au Sud

BOURGOGNEFRANCHECOMTE6.jpg

Au sein de la nouvelle région Bourgogne Franche-Comté, les établissements d’au moins 250 salariés concentrent un quart de l’emploi de la sphère productive. Ils relèvent majoritairement de l’industrie, plus particulièrement de la fabrication de matériels de transport, de machines et d’équipements, de produits métalliques et de la métallurgie. Présents dans de nombreux territoires de la nouvelle région, nombre d’entre eux se concentrent autour de Belfort - Montbéliard et en Saône-et-Loire.

 

 

 

BOURGOGNEFRANCHECOMTE4.jpg

La future région Bourgogne Franche-Comté totalise 1 081 700 emplois dont 963 800 emplois salariés et 117900 emplois non salariés fin 2013. Ces emplois représentent 4,1% de l’emploi total en France métropolitaine. C’est aussi une région agricole, tournée à la fois vers la viticulture et l’élevage. Avec 4,0 % des emplois relevant de l’agriculture, elle occupe le quatrième rang, derrière la région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, la Bretagne puis les Pays de la Loire. En revanche, la région Bourgogne Franche-Comté figure au dernier rang selon le critère de la part des emplois tertiaires marchands dans l’emploi total.