mercredi 20 septembre 2017
  • VOIE_VERTE_20ANS_MACON.jpg
  • ORGUE_CONSERVATOIRE_MACON_MBA_1.jpg
  • MOINARD_FAUDA_ANNONCES_IMMOBILIERES.jpg
  • MALETTE_INFO_ENERGIE_PAYS_SUD_BOURGOGNE9_-_1.jpg
  • MONSIEUR_MEUBLE_CHAINTRE_MACON_SEPT_2017.jpg
  • APPRENTISSAGE BFC.gif

manifestation syndicats loi travail Macron (98).JPG

Ce mardi 12 septembre, plusieurs organisations syndicales de la région mâconnaise ont suivi l’appel à la grève de la CGT pour montrer leur opposition à la reforme du code du travail entamée par le président de la République. Des gens unis par les mêmes certitudes ont fait entendre leur voix à Mâcon. 

« On est contre les ordonnances de Macron, contre cette loi Travail proposée qui est pour le patronat et non pas pour les salarés. La CGT avait fait des propositions d’amélioration du code du travail qui n’ont pas été prises en compte. On est aujourd’hui dans la rue pour montrer notre mécontentement et on espère que le gouvernement étudiera nos propositions, on veut que les ordonnances soient retirées et travailler ensemble à quelque chose de plus intéressant » a déclaré Émilie Quandalle, secrétaire générale Union Locale CGT Mâcon.

Force Ouvrière était l’autre grand syndicat aux côtés de la CGT dans les rues de Mâcon ce mardi 12 septembre. Christian Lacroix, secrétaire de l’Union locale Mâcon FO a laissé entendre la détermination de son organisation à faire front commun contre le projet du président : « Nous exigeons le retrait des ordonnances Macron qui sont ni plus, ni mois dans la lignée de la loi El Khomri et qui amplifie la flexibilité, la précarité des salariés, ajouté au fait que les patrons pourront beaucoup plus facilement licencier. »

Anne Dossier, co-secrétaire départementale FSU, rappelle que la modification du code du travail n’est qu’une des craintes des syndicats : « Ils vont supprimer des postes dans des hôpitaux, dans toutes les fonctions publiques, particulièrement dans la territoriale. Il y aura moins de remplacements pour les départs à la retraite. On assiste à une remise en cause des accords collectifs signés, c’est vraiment marche ou crève. Jamais des ordinateurs pourront remplacer des agents de service public. »

L’adversaire numéro 1 du moment, c’est pour elle aussi, le président :« La méthode utilisée pour la réforme, c’est vraiment scandaleux ! C’est un déni de démocratie, un mépris du parlement. Y compris dans la soi-disant concertation avec les syndicats, qui n’ont pas eu la réalité des textes des ordonnances que fin août. Les syndicats ont fait ce qu’ils ont pu pour faire avancer les choses. Il se prend pour qui ce monsieur Macron !? »

Bailly Bechet, secrétaire SUD Solidaires Schneider Electrics attendait une telle mobilisation dans la rue pour participer avec ses collègues : « C’est la seule manifestation qui était annoncée, on en espère d’autres. Ce qu’on veut c’est d’être massivement dans la rue. C’est la rue qui fera plier ces ordonnances faites pour faire régresser le code du travail et qui n’apportent rien aux salariés. »

Selon lui, les enjeux sont grandes, surtout en ce qui regarde les jeunes : « Il ne faut pas donner raison aux patrons qui ne demandaient que ça pour pouvoir licencier plus facilement. Les salariés n’auront bientôt que de la précarité devant eux. Ceux qui ont un certain âge ne le voient pas mais les jeunes qui sont intérimaires aujourd’hui et demain seront précaires. Ce n’est pas une vie d’être précaire. Peut-être qu’il faut reformer le code du travail, mais pas sur le dos des salariés. »

L’opposition à Mâcon n’était pas uniquement syndicale, car des membres d’associations et de formations politiques ont fait sentir leur présence à la manifestation de Mâcon. A l’exemple de Philippe Fournier, représentant de l’organisation alter mondialiste ATTAC Mâcon : « Macron fait une politique de classe qui se traduit avec la loi du travail, avec la baisse des APL, l’augmentation de la CSG, la baisse des pensions des fonctionnaires, avec la loi fiscale qui va privilégier les classes hyper favorisées, les 0,1%. C’est un scandale, c’est une contre-réforme. L’objectif, c’est que les patrons puissent se débarrasser de leurs salariés aussi vite qu’ils se débarrassent de leurs titres financiers. »

Pour ce militant adversaire farouche de la grande finance, les arguments du président sont contredits par la réalité : « On nous dit que c’est pour rapprocher les salariés des employeurs. Mais les grands groupes concentrent de plus en plus d’entreprises, donc les patrons ne sont plus là, ce sont les actionnaires qui ont un objectif : le profit immédiat. Il faut faire reculer ce gouvernement, Macron a été élu par une minorité qui a voté pour son programme, pour ses idées. En plus, il se permet de traiter les salariés de fainéants, de cyniques et d’extrémistes.  C’est lui l’extrémiste qui a une politique toute pour la finance et pas pour les salariés ! »

La CGT de Mâcon prévoit une nouvelle journée de mobilisation le 21 septembre et, en même temps, lance l’idée d’un grand débat public sur les reformes proposées par l’actuel gouvernement.

Cristian Todea

manifestation syndicats loi travail Macron (24).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (19).JPG

ATTAC Mâcon

manifestation syndicats loi travail Macron (3).JPG

Philippe Fournier

manifestation syndicats loi travail Macron (11).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (9).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (40).JPG

Anne Dossier, co-secrétaire départementale FSU

manifestation syndicats loi travail Macron (13).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (31).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (33).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (23).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (46).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (45).JPG

Émilie Quandalle, secrétaire générale Union Locale CGT Mâcon

manifestation syndicats loi travail Macron (54).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (57).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (58).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (63).JPG

Christian Lacroix, secrétaire de l’Union locale Mâcon FO 

manifestation syndicats loi travail Macron (71).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (72).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (77).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (84).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (91).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (100).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (102).JPG

Bailly Bechet, secrétaire SUD Solidaires et ses collègues

manifestation syndicats loi travail Macron (110).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (113).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (119).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (136).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (139).JPG

CRECHES-SUR-SAÔNE : Joli succès du château D'Estours pour les Journée du patrimoine

DESTOURS CRECHES - 1.jpg
Après le succès de l’année dernière, c’est encore 265 visiteurs qui se sont présentés au Château d’Estours à Crêches-sur-Saône ce week-end.

MÂCON : Les bus et les cars scolaires passés au peigne fin

contrôle cars scolaires Mâcon (39).JPG
La police nationale et la préfecture de Saône-et-Loire ont organisé ce mardi une opération de contrôle des conditions de transport des collégiens et lycéens qui viennent dans les établissements de Mâcon.

MÂCON : C’était la rentrée pour les nouveaux apprentis du Centre de Formation Automobile

rentrée CFA Mâcon (59).JPG
La direction du CFA de Mâcon a organisé ce lundi 18 septembre une journée dédiée à l’accueil des nouveaux élèves de l’établissement. Et ils sont nombreux cette année !

SAÔNE-ET-LOIRE : 20 ans de voie verte, la fête se prépare !

20 ans voie verte (23).JPG
Le département et les communes organisent une journée festive pour célébrer les fameuses routes cyclables, créees en 1997, devenues une des plus importantes attractions touristiques de la Saône-et-Loire, en France et à l’étranger.

MÂCONNAIS : 75% des inscrits au Pôle Emploi sont satisfaits de leur agence

portes ouvertes pôle emploi Mâcon (4).JPG
Les agences de toute la région organisaient ce vendredi des portes ouvertes.

MÂCON - Migrants en danger au parking Monnier : Une pétition pour demander l'intervention des pouvoirs public

MIGRANTS MONNIER MACON PETITION - 5.jpg
Cette pétition est ouverte sur petitionpublique.fr et est adressée à la préfecture de Saône-et-Loire. macon-infos s'en fait le relais.

TRIBUNAL DE MÂCON : Prison avec sursis comme une "dernière chance" pour un jeune trafiquant

TGI_MACON.jpg
Deux interpellations pour trafic de stupéfiants en quatre jours valent à Y.S., tout juste 18 ans, un jugement en comparution immédiate vendredi après-midi. Chefs d'inculpations : transport, détention, cession et acquisition de cannabis et de cocaïne à Mâcon les 9 et 13 septembre.

MÂCON : La médiathèque lance sa saison culturelle anniversaire

10 ans médiathèque Mâcon (72).JPG
Pour célébrer ses 10 ans, la médiathèque de Mâcon propose toute une série d’animations, évènements culturels et ludiques qui seront organisés avec des associations et institutions de la ville.

MÂCON : Voyant l'interpellation musclée de son fils, il se jette sur un policier

TGI_MACON.jpg
Ce vendredi matin, un Mâconnais a dû se présenter à la barre du tribunal de grande instance pour s'être jeté sur un gardien de la paix à Mâcon, boulevard des Etats-Unis, le 13 juin 2017, pendant que celui était en train de menotter son fils.

CHARNAY-LES-MACON : Diversité et qualité au menu de la saison culturelle 2017-2018

Charnay_présentation_saison_culturelle_2017_2018_0007.jpg
Période de rentrée oblige, la Ville de Charnay a dévoilé ce jeudi sa saison culturelle 2017-2018. Il y en aura pour tous les goûts !

MÂCON - Inauguration du quai des Marans : « Le point final d’une grande opération Arc de Saône »

QUAI MARANS MACON COURTOIS DUFAY.jpg
C’est ainsi que Jean-Patrick Courtois, maire de Mâcon, a présenté ce jeudi la rénovation du quai des Marans à l’occasion de son inauguration, en présence de la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté Marie-Guite Dufay.

MÂCON : Une nouvelle directrice à la tête du Musée des Ursulines

Michele Moyne-Charlet (4).JPG
Michèle Moyne-Charlet est la nouvelle occupante du poste de conservateur des Musées de Mâcon, suite au départ à la retraite de Marie Lapalus.

MÂCON : « A ce jour, l'accueil des migrants se résume à la rue »

manifestation-accueil-migrants-prefecture-macon-sept-2017- - 14.jpg
Environ 120 personnes sont venues manifester jeudi soir contre les conditions d'accueil « catastrophiques » des demandeurs d'asile devant la préfecture de Mâcon.

JOURNÉES DU PATRIMOINE : Les visites à faire en Saône-et-Loire

JOURNÉES PATRIMOINE SAONE ET LOIRE - 4.jpg
Cette année le Conseil départemental de Saône-et-Loire vous ouvre ses portes pour un circuit exceptionnel.

MEDIATION : Trois mâconnais à Paris pour le forum "la Nuit nous appartient"

HOCINE LIONEL BOUSTA MACON PARIS - 2.jpg
Vendredi soir 8 septembre, ils étaient invités au 2ème Forum national « La nuit nous appartient », organisé par l’association Médiation nomade.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Journées européennes du patrimoine : voyagez en illimité tout le week-end avec le PASS de la région !

Les samedi 16 et dimanche 17 septembre 2017, la Région Bourgogne-Franche-Comté propose avec les réseaux de transport partenaires, un pass à 5 euros pour se rendre sur les sites ouverts au public pendant les journées européennes du patrimoine.