vendredi 23 février 2018

manifestation syndicats loi travail Macron (98).JPG

Ce mardi 12 septembre, plusieurs organisations syndicales de la région mâconnaise ont suivi l’appel à la grève de la CGT pour montrer leur opposition à la reforme du code du travail entamée par le président de la République. Des gens unis par les mêmes certitudes ont fait entendre leur voix à Mâcon. 

« On est contre les ordonnances de Macron, contre cette loi Travail proposée qui est pour le patronat et non pas pour les salarés. La CGT avait fait des propositions d’amélioration du code du travail qui n’ont pas été prises en compte. On est aujourd’hui dans la rue pour montrer notre mécontentement et on espère que le gouvernement étudiera nos propositions, on veut que les ordonnances soient retirées et travailler ensemble à quelque chose de plus intéressant » a déclaré Émilie Quandalle, secrétaire générale Union Locale CGT Mâcon.

Force Ouvrière était l’autre grand syndicat aux côtés de la CGT dans les rues de Mâcon ce mardi 12 septembre. Christian Lacroix, secrétaire de l’Union locale Mâcon FO a laissé entendre la détermination de son organisation à faire front commun contre le projet du président : « Nous exigeons le retrait des ordonnances Macron qui sont ni plus, ni mois dans la lignée de la loi El Khomri et qui amplifie la flexibilité, la précarité des salariés, ajouté au fait que les patrons pourront beaucoup plus facilement licencier. »

Anne Dossier, co-secrétaire départementale FSU, rappelle que la modification du code du travail n’est qu’une des craintes des syndicats : « Ils vont supprimer des postes dans des hôpitaux, dans toutes les fonctions publiques, particulièrement dans la territoriale. Il y aura moins de remplacements pour les départs à la retraite. On assiste à une remise en cause des accords collectifs signés, c’est vraiment marche ou crève. Jamais des ordinateurs pourront remplacer des agents de service public. »

L’adversaire numéro 1 du moment, c’est pour elle aussi, le président :« La méthode utilisée pour la réforme, c’est vraiment scandaleux ! C’est un déni de démocratie, un mépris du parlement. Y compris dans la soi-disant concertation avec les syndicats, qui n’ont pas eu la réalité des textes des ordonnances que fin août. Les syndicats ont fait ce qu’ils ont pu pour faire avancer les choses. Il se prend pour qui ce monsieur Macron !? »

Bailly Bechet, secrétaire SUD Solidaires Schneider Electrics attendait une telle mobilisation dans la rue pour participer avec ses collègues : « C’est la seule manifestation qui était annoncée, on en espère d’autres. Ce qu’on veut c’est d’être massivement dans la rue. C’est la rue qui fera plier ces ordonnances faites pour faire régresser le code du travail et qui n’apportent rien aux salariés. »

Selon lui, les enjeux sont grandes, surtout en ce qui regarde les jeunes : « Il ne faut pas donner raison aux patrons qui ne demandaient que ça pour pouvoir licencier plus facilement. Les salariés n’auront bientôt que de la précarité devant eux. Ceux qui ont un certain âge ne le voient pas mais les jeunes qui sont intérimaires aujourd’hui et demain seront précaires. Ce n’est pas une vie d’être précaire. Peut-être qu’il faut reformer le code du travail, mais pas sur le dos des salariés. »

L’opposition à Mâcon n’était pas uniquement syndicale, car des membres d’associations et de formations politiques ont fait sentir leur présence à la manifestation de Mâcon. A l’exemple de Philippe Fournier, représentant de l’organisation alter mondialiste ATTAC Mâcon : « Macron fait une politique de classe qui se traduit avec la loi du travail, avec la baisse des APL, l’augmentation de la CSG, la baisse des pensions des fonctionnaires, avec la loi fiscale qui va privilégier les classes hyper favorisées, les 0,1%. C’est un scandale, c’est une contre-réforme. L’objectif, c’est que les patrons puissent se débarrasser de leurs salariés aussi vite qu’ils se débarrassent de leurs titres financiers. »

Pour ce militant adversaire farouche de la grande finance, les arguments du président sont contredits par la réalité : « On nous dit que c’est pour rapprocher les salariés des employeurs. Mais les grands groupes concentrent de plus en plus d’entreprises, donc les patrons ne sont plus là, ce sont les actionnaires qui ont un objectif : le profit immédiat. Il faut faire reculer ce gouvernement, Macron a été élu par une minorité qui a voté pour son programme, pour ses idées. En plus, il se permet de traiter les salariés de fainéants, de cyniques et d’extrémistes.  C’est lui l’extrémiste qui a une politique toute pour la finance et pas pour les salariés ! »

La CGT de Mâcon prévoit une nouvelle journée de mobilisation le 21 septembre et, en même temps, lance l’idée d’un grand débat public sur les reformes proposées par l’actuel gouvernement.

Cristian Todea

manifestation syndicats loi travail Macron (24).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (19).JPG

ATTAC Mâcon

manifestation syndicats loi travail Macron (3).JPG

Philippe Fournier

manifestation syndicats loi travail Macron (11).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (9).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (40).JPG

Anne Dossier, co-secrétaire départementale FSU

manifestation syndicats loi travail Macron (13).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (31).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (33).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (23).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (46).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (45).JPG

Émilie Quandalle, secrétaire générale Union Locale CGT Mâcon

manifestation syndicats loi travail Macron (54).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (57).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (58).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (63).JPG

Christian Lacroix, secrétaire de l’Union locale Mâcon FO 

manifestation syndicats loi travail Macron (71).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (72).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (77).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (84).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (91).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (100).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (102).JPG

Bailly Bechet, secrétaire SUD Solidaires et ses collègues

manifestation syndicats loi travail Macron (110).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (113).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (119).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (136).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (139).JPG

CIRQUE MEDRANO A MACON : 30 places pour 2 personnes à gagner

CIRQUE MEDRANO A MACON FEV2018.jpg
macon-infos partenaire du cirque Médrano

FLEURVILLE : Vers une reconstruction du pont et un début des travaux en 2020

PONT FLEURVILLE - 1.jpg
Sandrine Castellano, Vice-présidente du Département de l’Ain chargée des routes, et Sébastien Martin, Vice-président du Département de Saône-et-Loire chargé de l’aménagement du territoire, des infrastructures et des routes, ont réuni le 20 février les élus locaux afin de leur présenter le projet.

CARNET DE VOYAGE - avec le Rotary club de Mâcon : Des nouvelles de nos jeunes rotariens en Inde et au Mexique

ROTARY MACON INDE ET MEXIQUE.jpg
Contenu sponsorisé - Clara découvre le Mexique ; Yann s'est marié en Inde !...

CONSEIL MUNICIPAL DE MACON : Pour le budget 2018, objectif centre-ville, et un montant d’investissements de plus de 39M d'€

BUDGET ROB MACON.jpg
Le conseil s’est réuni ce lundi soir pour faire état du budget de la ville et débattre des orientations 2018.

VIDEO : Une marche silencieuse d'une grande dignité pour Rachid et sa famille

MARCHE POUR RACHID APRES ASSASSINAT MACON.jpg
Chacun souhaitait que l'enquête aboutisse vite sur ce crime abominable qui a boulverversé la famille Ananouche. "Une famille d'une grande honorabilité" a dit Nourredine Omar, un proche, porte-voix de cette famille accablée par la douleur. Une prière sera dite jeudi.

PHOTOS : Le nouvel an chinois célébré à Mâcon

nouvel an chinois Mâcon 2018 (25).JPG
Pour la troisième année, la Ville de Mâcon a invité une troupe lyonnaise de danse traditionnelle chinoise pour une déambulation en centre-ville.

MEURTRE A MACON : Une marche silencieuse pour Rachid

RACHID MACON.jpg
Quelque 400 personnes se sont rassemblées ce samedi sur l'esplanade pour exprimer leur douleur et leur solidarité envers la famille suite au meurtre de Rachid Aananouche le 8 février.

TÉLÉTHON : Les Mâconnais ont collecté un total de 30 000 euros fin 2017

remise chèque Téléthon 2017 (39).JPG
Le maire Jean Patrick Courtois et son adjointe Caroline Théveniaud ont remis le chèque de l’argent récolté à Mâcon au Président de l’AFM Téléthon de Saône-et-Loire.

MÂCON : Une soirée consacrée aux jeux éducatifs

CANOPE ET SI ON JOUAIT (7).JPG
À l’invitation de la médiathèque de Mâcon, la 4ème édition des soirées « Et si on jouait ? », organisée par le centre de ressources Canopé, s’est tenue ce vendredi soir.

SANCÉ : Des vacances au top avec le CLEM !

VACANCES HIVER CLEM SANCE (2).jpg
Pour ces vacances d'hiver 2018 au centre de loisirs de Sancé, l'équipe d'animation du CLEM dirigée par Maeva Gonzalez, a choisi de revisiter diverses traditions entourant l'hiver.

CHARNAY : Les gendarmes continuent de payer cher l’exercice de leur métier

cérémonie hommage gendarmes morts Mâcon (58).JPG
Ce vendredi, une cérémonie en mémoire des gendarmes morts dans l'exercice de leurs fonctions en 2017 et début de 2018 a eu lieu au groupement départemental de gendarmerie à Charnay.

MÂCON : Quand le théâtre nous dévoile ses secrets ...

derriere-coulisses-scene-nationale-macon - 9.jpg
Mercredi après-midi, un groupe d’une trentaine de Mâconnais s'est aventuré dans les coulisses du théâtre, guidé par Alain, régisseur de plateau.

HÔPITAL DE MÂCON : La CGT inquiète de l’organisation du travail dans le futur centre ambulatoire

CGT hopital Mâcon (14).JPG
Les représentants CGT appellent les agents de l’hôpital à la mobilisation pour empêcher la mise en place des décisions de la direction de l’hôpital pour la nouvelle structure.

CHARNAY : Treize jeunes se sont formés au baby-sitting grâce au stage annuel proposé par la Ville

formation-babysitting-charnay - 3.jpg
Proposée par le Pôle enfance, jeunesse et sports de Charnay, la formation annuelle de baby-sitting s'est déroulée du lundi 12 au mercredi 14 février à la salle de la Verchère.

ÉDUCATION - Fabien Ben : « Le taux d’encadrement à l’école primaire augmentera mécaniquement à la rentrée 2018 »

FABIEN BEN DASEN 71.JPG
En pleine réflexion sur la rentrée 2018, le Directeur académique des services de l’Éducation Nationale (Dasen) de Saône-et-Loire a accordé une interview exclusive à Mâcon Infos.