dimanche 22 juillet 2018
  • WINE TOUR OFFICE TOURISME MACON JUILL2018222.jpg
  • 19EME_MARCHE_DEGUSTATION_VIGNERONS_TERRES_SECRETES.jpg
  • APPLI_VOIE_VERTE71_CD2.jpg
  • ETE FRAPPE 2018 MACON PGM.jpg
  • OFFRES ETE PLANCHAS COLLET FEILLENS MOBILE.jpg
  • MARCHE_ETE_CLUNY_2018__-_1.jpg

manifestation syndicats loi travail Macron (98).JPG

Ce mardi 12 septembre, plusieurs organisations syndicales de la région mâconnaise ont suivi l’appel à la grève de la CGT pour montrer leur opposition à la reforme du code du travail entamée par le président de la République. Des gens unis par les mêmes certitudes ont fait entendre leur voix à Mâcon. 

« On est contre les ordonnances de Macron, contre cette loi Travail proposée qui est pour le patronat et non pas pour les salarés. La CGT avait fait des propositions d’amélioration du code du travail qui n’ont pas été prises en compte. On est aujourd’hui dans la rue pour montrer notre mécontentement et on espère que le gouvernement étudiera nos propositions, on veut que les ordonnances soient retirées et travailler ensemble à quelque chose de plus intéressant » a déclaré Émilie Quandalle, secrétaire générale Union Locale CGT Mâcon.

Force Ouvrière était l’autre grand syndicat aux côtés de la CGT dans les rues de Mâcon ce mardi 12 septembre. Christian Lacroix, secrétaire de l’Union locale Mâcon FO a laissé entendre la détermination de son organisation à faire front commun contre le projet du président : « Nous exigeons le retrait des ordonnances Macron qui sont ni plus, ni mois dans la lignée de la loi El Khomri et qui amplifie la flexibilité, la précarité des salariés, ajouté au fait que les patrons pourront beaucoup plus facilement licencier. »

Anne Dossier, co-secrétaire départementale FSU, rappelle que la modification du code du travail n’est qu’une des craintes des syndicats : « Ils vont supprimer des postes dans des hôpitaux, dans toutes les fonctions publiques, particulièrement dans la territoriale. Il y aura moins de remplacements pour les départs à la retraite. On assiste à une remise en cause des accords collectifs signés, c’est vraiment marche ou crève. Jamais des ordinateurs pourront remplacer des agents de service public. »

L’adversaire numéro 1 du moment, c’est pour elle aussi, le président :« La méthode utilisée pour la réforme, c’est vraiment scandaleux ! C’est un déni de démocratie, un mépris du parlement. Y compris dans la soi-disant concertation avec les syndicats, qui n’ont pas eu la réalité des textes des ordonnances que fin août. Les syndicats ont fait ce qu’ils ont pu pour faire avancer les choses. Il se prend pour qui ce monsieur Macron !? »

Bailly Bechet, secrétaire SUD Solidaires Schneider Electrics attendait une telle mobilisation dans la rue pour participer avec ses collègues : « C’est la seule manifestation qui était annoncée, on en espère d’autres. Ce qu’on veut c’est d’être massivement dans la rue. C’est la rue qui fera plier ces ordonnances faites pour faire régresser le code du travail et qui n’apportent rien aux salariés. »

Selon lui, les enjeux sont grandes, surtout en ce qui regarde les jeunes : « Il ne faut pas donner raison aux patrons qui ne demandaient que ça pour pouvoir licencier plus facilement. Les salariés n’auront bientôt que de la précarité devant eux. Ceux qui ont un certain âge ne le voient pas mais les jeunes qui sont intérimaires aujourd’hui et demain seront précaires. Ce n’est pas une vie d’être précaire. Peut-être qu’il faut reformer le code du travail, mais pas sur le dos des salariés. »

L’opposition à Mâcon n’était pas uniquement syndicale, car des membres d’associations et de formations politiques ont fait sentir leur présence à la manifestation de Mâcon. A l’exemple de Philippe Fournier, représentant de l’organisation alter mondialiste ATTAC Mâcon : « Macron fait une politique de classe qui se traduit avec la loi du travail, avec la baisse des APL, l’augmentation de la CSG, la baisse des pensions des fonctionnaires, avec la loi fiscale qui va privilégier les classes hyper favorisées, les 0,1%. C’est un scandale, c’est une contre-réforme. L’objectif, c’est que les patrons puissent se débarrasser de leurs salariés aussi vite qu’ils se débarrassent de leurs titres financiers. »

Pour ce militant adversaire farouche de la grande finance, les arguments du président sont contredits par la réalité : « On nous dit que c’est pour rapprocher les salariés des employeurs. Mais les grands groupes concentrent de plus en plus d’entreprises, donc les patrons ne sont plus là, ce sont les actionnaires qui ont un objectif : le profit immédiat. Il faut faire reculer ce gouvernement, Macron a été élu par une minorité qui a voté pour son programme, pour ses idées. En plus, il se permet de traiter les salariés de fainéants, de cyniques et d’extrémistes.  C’est lui l’extrémiste qui a une politique toute pour la finance et pas pour les salariés ! »

La CGT de Mâcon prévoit une nouvelle journée de mobilisation le 21 septembre et, en même temps, lance l’idée d’un grand débat public sur les reformes proposées par l’actuel gouvernement.

Cristian Todea

manifestation syndicats loi travail Macron (24).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (19).JPG

ATTAC Mâcon

manifestation syndicats loi travail Macron (3).JPG

Philippe Fournier

manifestation syndicats loi travail Macron (11).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (9).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (40).JPG

Anne Dossier, co-secrétaire départementale FSU

manifestation syndicats loi travail Macron (13).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (31).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (33).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (23).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (46).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (45).JPG

Émilie Quandalle, secrétaire générale Union Locale CGT Mâcon

manifestation syndicats loi travail Macron (54).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (57).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (58).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (63).JPG

Christian Lacroix, secrétaire de l’Union locale Mâcon FO 

manifestation syndicats loi travail Macron (71).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (72).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (77).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (84).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (91).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (100).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (102).JPG

Bailly Bechet, secrétaire SUD Solidaires et ses collègues

manifestation syndicats loi travail Macron (110).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (113).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (119).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (136).JPG

manifestation syndicats loi travail Macron (139).JPG

MÂCON : Dans la peau d’un potier gallo-romain

atelier potier gallo-romain (93).JPG
Un nouvel atelier autour de l’archéologie et destiné aux familles a été lancé au Musée des Ursulines à partir de l’exposition temporaire « Portrait(s) de fouille(s) ».

ÉTÉ FRAPPÉ : Une drôle de course de radeaux sur la Saône !

course_radeaux_Jce_2018 (35).JPG
Un vent de folie a soufflé ce samedi après-midi au centre Paul Bert à Mâcon où la Jeune Chambre économique du Mâconnais Val de Saône avait organisé diverses animations ludiques dont notamment une course de radeaux bien étranges.

SANCÉ : La supérette est ré-ouverte !

Reouverture_Proxi-Sance (4).JPG
Les époux Rude ont repris ce commerce, dont le local a été rénové par la mairie, le 7 juillet dernier.

SAÔNE-ET-LOIRE : Des travaux d’aménagement à 2x2 voies de la RCEA entre Paray-le-Monial et Montceau-les-Mines

Une nouvelle section sera mise en service sur la RN70 au niveau de Génelard.

LOUHANS : Fermeture temporaire du giratoire de Bram

Concernant les travaux actuels rue de Bram à Louhans sur la D971, l’entreprise EIFFAGE a avancé les réalisations de nuit.

ÉTÉ FRAPPÉ : Un magistral Tartuffe interprété par le « A Vrai Dire Collectif »

Tartuffe_ete_frappe (2).JPG
Cette compagnie a donné ce mardi soir place Saint Pierre une interprétation très originale du Tartuffe de Molière.

SECURITÉ SUR CHALON DANS LA RUE : Ça chauffe sévèrement entre Gilles Platret et le préfet de Saône-et-Loire

Capture d’écran 2017-11-24 à 23.30.06.png
En parlant de désengagement de l'Etat au sujet des forces de l'ordre pour Chalon dans la rue, Gilles Platret a allumé un incendie avec le Préfet Jérôme Gutton qui lui répond. La Député Raphaël Gauvain y va aussi de sa déclaration.

MÂCON : Un fantastique voyage dans le temps et l'espace aux Archives départementales !

archives_departementales_viste180718 (5).JPG
Pour sa 8ème saison, les Archives départementales organisent des visites estivales d'une durée d'une heure trente avec pour thème cette année : "Mémoires du travail".

BAC 2018 : Le lycée René Cassin a honoré « ses » mentions Très Bien et une mention au Concours Général de mathématique

BAC 2018 LYCEE CASSIN MENTIONS TB - 1.jpg
C'est avec un peu de retard que nous saluons ces bacheliers. Deux raisons à cela : la folie foot, qui nous a fait manquer le rendez-vous, et le lycée, qui est centre d'examen pour les oraux de rattrapage et n'a donc pu nous fournir les informations plus tôt. Avec nos excuses. Merci au proviseur Claude Roger pour sa toujours très sympathique coopération.

MACON : Grosse ambiance au bal des pompiers

BAL POMPIERS 2018 MACON AMBIANCE05.jpg
Le reprotage photos de macon-infos

PHOTOS : Pleins feux sur la cérémonie du 14 juillet à Mâcon

DEFILE 14 JUILLET MACON 2018.jpg
Comme il est de tradition, c'est le 13 juillet que les corps d'armée, la police nationale et la protection civile défilent au son de la batterie fanfare de Mâcon sur le quai Lamartine, en présence du préfet de Saône-et-Loire Jérôme Gutton.

ÉTÉ FRAPPÉ 2018 : Des animations pour tous les âges au centre Paul Bert

Mâcon quartiers d'été conf presse (31).JPG
La programmation de la première édition de l’opération « Mâcon prend ses quartiers d’été » a été dévoilée ce jeudi lors d’une conférence de presse.

MÂCON : Des travaux de résidentialisation aux Saugeraies menés à terme

résidentialisation saugeraies.jpg
Le bailleur social MÂCONhabitat et la Ville de Mâcon ont marqué par une cérémonie symbolique la fin d’une nouvelle étape d’aménagements de sécurité autour des immeubles du quartier des Saugeraies.

MÂCON : Les plus méritants de l'opération Moto Été Jeunes récompensés

operation-moto-ete-jeunes-macon- - 9.jpg
120 jeunes ont participé à l’opération « Moto Été Jeunes » sur les trois jours dans une bonne ambiance sans aucun incident à déplorer.