CBBS REIMS CHARNAY - 15.jpg

ACTUALISÉ : Le match vu par le speaker

Les pinkies ont dominé le match contre Reims de bout en bout, ne cédant à leurs adversaires que le 2ème quart temps (18/10 – 21/34 –47/42 – 67/57). 

En début de soirée, le trophée de Champion de France NF1 pour la saison 2016/2017 a été remis au CBBS par M. DEPETRIS, représentant Jean-Pierre SUITTAT, président de la Fédération Française de Basket.

 

Un bon crémant vaut largement un mauvais champagne

 

C’est par ce mauvais adage (comme l’amour, puisque l’amour n’a pas d’âge), que je vais débuter cette rubrique de  début de saison. Loin de moi, l’idée de dire du mal de cette équipe rémoise, tant elle a fait souffler le chaud et l’effroi au Cosec de Charnay. 

Mais repartons quelques minutes en arrière, afin de signaler l’effervescence qui régnait à l’entrée du Cosec, une demi-heure avant le début du match. On se serait cru revenu, quelques mois en arrière, lors des derniers matchs de la saison 2016-2017, lorsque ça bouchonnait à la caisse. Le public n’ayant pas boudé son plaisir au mois de mai, et malgré le bras de fer (véritable feuilleton de l’été), qui a opposé le Cbbs à la Fédération Française de Basket,  a répondu présent ce samedi, en espérant revivre les mêmes émotions, qu’au printemps.

La Fédé avait dépêché M. Depétris, représentant Jean-Pierre Suittat, ainsi que M.Cuesnot de la Ligue de Bourgogne, afin de remettre à Jean-François Jaillet, Président du Cbbs, le trophée ‘’ Champion de France’’. Ce qui fut fait sous les applaudissements du public charnaysien. 

Pendant ce temps-là, les spectateurs faisaient connaissance, avec Chloé, Clarisse, Irma, Kariata et Mélanie, les nouvelles recrues de chic et de charme du Cbbs.

Ensuite ce fut au tour de Stéphane Gérin de la société Joker, de donner le coup d’envoi du match, et hop, c’était parti pour 40 minutes de basket de haut-niveau.

Les champenoises se font reimser

D’entrée, les Pinkies envoyaient du gaz, et se retrouvaient au bout de quelques minutes avec 15 points d’avance (16-1). Là, je me dis deux choses. Soit Reims n’a pas le niveau de Ligue 2, soit Charnay l’a un peu trop. Mais bon, tout à mes pensées, les rémoises se décoinçaient et grappillaient quelques points. Et la suite fut moins engageante pour les grandes girls en rose. En effet, les champenoises pétillaient, pendant que les Pinkies coinçaient la bulle. Les Charnaysiennes muselées par la défense adverse, ne marquaient plus un panier pendant plusieurs tours de trotteuse de ma montre Breitling, et se retrouvaient avec 13 points de retard à la mi-temps. (21-34)

Les Pinkies ont fermenté

Lors de la pause, Matthieu ‘’Copperfield’’ Chauvet, le coach a dû jouer de la flute à ses protégées, tant elles sont réapparues déterminées, devant un public tout acquis à leur cause. Après avoir balancé un 10-0, les Pinkies égalisaient (38-38) au score à 25 minutes.

Ensuite, le match vire à 180°, et les Charnaysiennes repartaient de plus belle. Les  paniers à 3 points de Laure et Mélanie font lever les spectateurs. Le public, chaud comme une crêpière bretonne, continuait d’encourager les Pinkies. Malgré les sorties de Chloé Mantelin, puis de Laure Belleville pour 5 fautes, elles s’accrochaient, et emportaient leur première victoire (qui en amènera d’autres) sur le score de 67-57. Ouf !!

Après avoir failli se faire vendanger le premier jour, la cuvée 2017-2018 semble être un bon millésime.

Duel des scoreuses : Pour le Cbbs : Mélanie Devaux 21 points. Pour Reims : Laetitia Guapo 15 points

Prochain match à domicile : le 7 octobre contre Toulouse

Rémy MATHURIAU

CBBS REIMS CHARNAY - 1.jpg

Photos Dominique MARTIN

CBBS REIMS CHARNAY - 2.jpg