mercredi 26 septembre 2018
  • cosmos.jpg
  • SEQUANES SENIOR MACON HABITAT AOUT.jpg

20 ANS JARDINS DE COCAGNE - 6.jpg

 

C'est en 1997 que sont nés les Jardins de cocagne à Mâcon, grâce à la volonté d'une « poignée de précurseurs » convaincus que maraîchage bio pouvait rimer avec insertion. L'histoire leur a donné raison. Vingt ans plus tard, la petite structure du début s'est métamorphosée en véritable entreprise qui cultive toujours la solidarité.

Flash-back

Présent ce samedi matin, Pierre Sarrazin, membre fondateur, a évoqué avec émotion un passé proche : « Dans les quartiers, des responsables sociaux sur place faisaient un travail remarquable. Une réflexion s'est engagée sur une idée de jardins partagés. Au fil des saisons, grâce à un encadrement qui s'améliorait, variété et qualité se développèrent et le cap des deux cents paniers fut atteint. » Aujourd'hui, les Jardins sont devenus « une référence de la culture bio et de l'insertion par le développement économique », a constaté l'ancien élu chargé de l'environnement.
Alain Sève, actuel membre de la gouvernance collégiale, est également un des piliers des premières heures des Jardins. Il a présenté cette aventure humaine comme « une fresque épique, tragique, héroïque, mais unique », mise en scène par de multiples acteurs. Une fresque racontant des hauts et des bas, avec des périodes de turbulences, d'incertitudes, d'inquiétudes et d'espoirs. Et toujours un même objectif : « Etre aux côtés de celles et ceux qui ont été laissés sur le bord du chemin de la société. »
« Ces dernières années des projets ambitieux ont été mis en œuvre », a rappelé le président de la commission Insertion. En 2011, le déménagement de la rue du Beaujolais vers le chemin de l'Aérodrome a apporté un second souffle aux Jardins. Bâtiments neufs, meilleures conditions de travail et d'accueil, extension des surfaces cultivées, serres supplémentaires, plantation d'un verger bio… Mais la grande réussite et la fierté des administrateurs reste le tout nouveau système d'irrigation, inauguré en 2015. Après des mois de forages et d'incertitude, de l'eau provenant d'une source souterraine a soudain jailli. « Les Jardins peuvent enfin sécuriser leur production », ne plus redouter sécheresse ou canicule, et surtout réaliser de substantielles économies en n'utilisant plus l'eau potable du réseau urbain pour l'arrosage des légumes.

Et demain… ?

« Nous sommes devenus une entreprise produisant et commercialisant des légumes bio en circuit court », a repris Alain Sève. « Mais les Jardins ne seront toujours qu'un outil au service de l'humain. Durant vingt ans, des centaines de personnes ont pu trouver une écoute et ont pu se reconstruire à travers un véritable emploi, une véritable mission. Nous avons eu 60 % de sorties positives en 2016. »
L'aventure ne s'arrête pas là. Des projets en gestation vont être réalisés. Alain Sève en a énuméré quelques-uns : « Offrir des conditions de travail satisfaisantes, développer notre capacité de commercialisation, reconduire les démarches de partenariat avec les entreprises, poursuivre nos efforts en termes de formation, ouvrir l'accès à la culture à nos salariés, car c'est par elle que l'on peut se reconstruire. »
« Pour demain, nous ne pouvons qu'espérer que nos partenaires institutionnels, plus particulièrement l'Etat, poursuivent leur soutien et soient encore et toujours à nos côtés », a lancé l'animateur en direction des officiels, élus et représentants de la Ville, du Département et de la Grande Région présents pour cet anniversaire.
« Les jardins de cocagne de Mâcon entament aujourd'hui encore au moins pour une vingtaine d'années de beaux projets pour pouvoir ici même fêter leurs 40 ans en septembre 2037 », a-t-il conclu en ouvrant les festivités.


Un jardin solidaire, un jardin extraordinaire

La traditionnelle journée portes ouvertes a servi de cadre à cet anniversaire. Pour l'occasion une chanson a été composée sur l'air du « Jardin extraordinaire » de Charles Trenet, et un programme riche et joyeux a été mis en place : marché de producteurs bio, exposition photos, exposition des œuvres de l'association Luminaires, vidéo, balade en calèche, concert de jazz manouche avec le groupe La Roulotte. La visite des jardins, conduite par Jean-François, chef de culture, a réservé bien des surprises, avec la complicité des Trieurs de sons, des Poly-sons, des Bibliambules et des Buissonneurs. Le public, nombreux, a apprécié.

R. A.

 20 ANS JARDINS DE COCAGNE - 1.jpg

20 ANS JARDINS DE COCAGNE - 5.jpg

20 ANS JARDINS DE COCAGNE - 4.jpg

20 ANS JARDINS DE COCAGNE - 3.jpg

20 ANS JARDINS DE COCAGNE - 2.jpg

 

 

MÂCON : La MJC de Bioux, la maison de la convivialité et du bien-être

Collage MJC bioux.jpg
La MJC de Bioux propose des activités nouvelles cette rentrée, qui complètent l’offre de cours et d'ateliers.

CHARNAY : Approchez c'est la criée !

la criée (1).JPG
Marché de Charnay peu ordinaire ce dimanche matin, à la surprise et l'étonnement des visiteurs et clients interpellés par des déclamations surprenantes !

CHARNAY-LES-MACON : Des surprises pour l’inauguration d’Edenwall

Collage sans titre.jpg
L’Edenwall qui a ouvert ses portes le 1er août dernier propose un weekend d’inauguration. C’est le moment de découvrir les diverses activités du lieu.

SANCÉ : Le compostage partagé est en marche à la résidence-séniors "La Prairie"

compostage Sancé collage.jpg
Vendredi après-midi, Roger Moreau, maire de Sancé et vice-président de MBA en charge de la collecte et du traitement des déchets, et Monsieur Jean-Marc Magnosi, chef d’agence SEMCODA (bailleur du logement), ont inauguré « le compostage partagé ».

MÂCON : Visite « Rouge » au Musée des Ursulines

visite rouge.jpg
Dans le cadre des journées de la gastronomie, « un fantastic picnic » a été initié par la région Bourgogne Franche Comté sous le signe « rouge terroir », au Musée des Ursulines, qui a proposé une visite ludique sous le thème de la couleur rouge samedi matin.

DAVAYÉ : Soirée caritative - À l’œuvre pour combattre le cancer chez les enfants

Pour Emma soirée caritative collage.jpg
L’association « Pour Emma » avait organisé un diner caritatif ce vendredi soir, au restaurant « La patte d’oie » de Davayé pour financer la recherche dans le domaine des cancers pédiatriques.

MÂCON : Pleins feux sur la journée dédiée au bien-être

Jbien-être (3).JPG
Dans le cadre du world wellness week-end, la Ville de Mâcon, reconnue ville touristique, a été sélectionnée et a choisi la MJC de Bioux pour organiser une journée consacrée au bien-être.

ESCALADE - BIEN-ÊTRE : Les festivités sont ouvertes à l’Edenwall

EDENWALL 21SEPT INAUG.jpg
Ouvert depuis le 1er août, le nouveau centre d’escalade et bien-être ouvre ses portes ce week-end. Les fondateurs-trices recevaient hier soir les élus-es pour le lancement des festivités.

LYCEE LAMARTINE : Des élèves norvégiens pour un échange culturel enrichissant en Bourgogne du Sud

lyceens norvegiens Lamartine (30).jpg
Une quarantaine d’élèves norvégiens passeront une semaine à Mâcon dans le cadre d’un échange avec le lycée mâconnais Lamartine qui a lieu tous les deux ans, depuis 2011.

MÂCON : Les migrants affluent, le collectif Monnier lance un appel aux dons

Malgré l’apport des Restos du Cœur, de la Croix Rouge, du Secours Catholique, du Secours Populaire, des besoins demeurent en nourriture et produits de première nécessité

MÂCON ET SA RÉGION : Les nouveaux étudiants ont officiellement fait leur rentrée !

Soiree_nouveaux_etudiants_MBA2018 (6).JPG
Mâconnais Beaujolais Agglomération (MBA) leur avait concocté ce mardi une soirée spéciale dans la salle du Crescent.

MÂCON : Un véhicule finit en Saône en fin de matinée

google earth capture.jpg
Le conducteur a été sauvé par deux policiers qui ont plongé.

CHARNAY : Les éditions Bamboo et Charnay événements préparent un salon de la BD

Salon BD 3.JPG
L’occasion aussi pour Bamboo Editions de fêter ses 20 ans en grandes pompes.

MÂCON : Une rentrée avec des activités pour tous les âges à la MJC des Blanchettes

rentrée mjc blanchettes 2018 3.jpg
La nouvelle saison vient de commencer, en force, à la Maison des Jeunes et de la Culture (MJC) des Blanchettes, avec des nouveautés dans l’air du temps.

CHARNAY : Une dizaine de néo-titulaires du permis moto en stage 1 motard = 1 parrain

DSC_4536.jpg
L’opération « Un motard = Un parrain » s'est déroulée samedi matin sur le parking de la Verchère. Les séances de formation proposées par les gendarmes sont organisées dans chaque arrondissement de Saône et Loire.