mercredi 17 janvier 2018

EXPO ALAIN BAR - 2.jpg

Considéré par ses pairs et par les spécialistes comme l'un des plus grands de France, le graveur Alain Bar expose quelques-unes de ses œuvres réalisées à différentes périodes de sa carrière.

Au terme « artiste » Alain Bar préfère celui d'« artisan ». « Je suis un homme de la terre, je suis né en pleine montagne, dans une famille d'agriculteurs. Consciemment ou inconsciemment, je me suis dirigé vers une discipline manuelle où l'artisanat est plus important que l'art. Je me sens beaucoup plus près de l'ancienne tradition des Compagnons du tour de France, qui représente pour moi le meilleur enseignement », explique celui qui, sorti à 20 ans de l'Ecole normale, ne voulait pas être instituteur... « J'ai joué à pile ou face : soit j'allais au CREPS pour être professeur de gym, soit j'allais au Beaux-Arts. C'est tombé sur les Beaux-Arts. J'ai compensé en travaillant sur le sport », résume le sportif qui a pratiqué au plus haut niveau le cyclisme, le ski, les arts martiaux.

Inscrit à l'Ecole des Beaux-Arts de Valence, il s'initie à la gravure sur cuivre et croise sur son chemin le graveur imprimeur éditeur Marc Pessin. Rencontre décisive. Il publie chez ce dernier ses premiers livres d'artiste, ses premières estampes, gravures et illustrations de textes d'auteurs et de musiciens de jazz, puis crée sa propre maison d'édition, Parole gravée.

« J'aime tout ce qui touche le manuel », souligne Alain Bar. « J'aime la gravure parce que c'est une discipline de la machine, de la matière. On travaille avec des outils, un burin, qu'il faut savoir affûter. » A l'en croire, lui-même ne serait que simple besogneux armé d'une infinie patience : « Il y a un rapport intime entre la pensée, la parole et l'action, il faut que ça mûrisse, il faut qu'il y ait une harmonie qui passe par le bras vers l'outil, qui se transmette dans la matière. C'est très laborieux. Si on est pressé, on ne choisit pas la gravure comme métier. »
Une écriture du corps

« Calligraphie du mouvement, écriture du corps », ainsi a-t-on qualifié les œuvres d'Alain Bar. Une écriture cursive jouant avec les pleins et les déliés, les traits effilés, les courbes aériennes et les lignes essentielles.
Au fil des ans, raconte Alain Bar, son travail s'est épuré. « Mes dernières gravures partent toujours du corps humain qui évolue dans l'espace, qui va vers l'avant, vers le haut, le corps qu'on retrouve dans des mouvements circulaires, la force centrifuge : le lancer du disque, du poids, du marteau, le patinage artistique, le hockey sur glace. Ce qui m'intéresse, c'est l'énergie, c'est la force intérieure, ce qui jaillit. »

Et c'est ce qu'il exprime avec génie, maîtrisant à la perfection toutes les techniques de l'art de la gravure, que ce soit l'eau-forte, la pointe-sèche, le burin. Interceptant le geste à la volée, les corps en action concentrés sur l'effort, le mouvement parfait à effectuer, Alain Bar réussit à les saisir en déplacement vif pour les fixer dans l'instantanéité. Une pure performance.
« Tous ces gestes, nous les retrouvons tels que nous devons les faire, les enseigner, les pratiquer », témoigne Bernard Ponceblanc, président du Comité départemental olympique et sportif 71, présent lors du vernissage. « Alain nous a soutenus pendant les Jeux de Saône-et-Loire. Je veux l'associer au développement du sport à Mâcon et je le remercie pour son travail pédagogique avec les écoles. »

Aujourd'hui, Alain Bar est revenu à ses premières occupations : l'enseignement. Dans l'école de gravure et de typographie qu'il a fondée à Conflans, quartier médiéval d'Albertville, il se consacre à la transmission de son savoir-faire.

R. A.

Les gravures d'Alain Bar sont à voir et à revoir jusqu'au 11 novembre à la galerie Mary-Ann. Ouverture du mardi au samedi de 10 à 12 h et de 14 à 19 h. Entrée libre.

EXPO ALAIN BAR - 1.jpg

 

EXPO ALAIN BAR - 6.jpg

EXPO ALAIN BAR - 5.jpg

EXPO ALAIN BAR - 4.jpg

EXPO ALAIN BAR - 3.jpg

DECOUVERTE : Une visite de Mâcon pendant la Saint-Vincent tournante ?

Visite We St Vincent MUSEE.jpg
Une collaboration entre l'office du tourisme, le musée des Ursulines et le restaurant du palais vous propose de partager culture et art de vivre.

EXPO : "En Mâconnais", signée Gaël Fontany, à déguster jusqu'au 9 février à la MJC de Bioux

FONTANY MJC BIOUX.jpg
Publi-information - VERNISSAGE JEUDI SOIR EN PRÉSENCE DU PHOTOGRAPHE

MUSIQUE : Un 1er trimestre riche en jazz avec le club mâconnais Crescent

Crescent présentation trimestre 2018 (17).JPG
Le club propose pas moins de 24 rendez-vous musicaux ce 1er trimestre. La présentation a été faite samedi soir lors du 1er concert de l'année.

EXPO : Eric et Jaqe Chambon, sculpteur et peintre, à la galerie L'Envoûtée

JAQE ENVOUTEE MACON3 - 3.jpg
Deux frères, deux jumeaux, deux artistes : Eric le gaucher est sculpteur, Jaqe le droitier est peintre. Lorsqu'ils se font face, l'effet miroir est total. Fait rare : ils exposent ensemble leurs œuvres à la galerie L'Envoûtée.

MÂCON : Une collection exceptionnelle d’art décoratif au Musée des Ursulines !

vernissage musée ursulines Mâcon (41).JPG
L’exposition temporaire autour des objets collectionnés par la famille Girard au XIXème siècle a eu son vernissage ce jeudi 16 novembre au Musée des Ursulines. On y trouve des pièces de grande valeur patrimoniale de la Renaissance provenant de toute l’Europe.

EXPO : Alain Bar, ou la Parole gravée, à la galerie Mary-Ann

EXPO ALAIN BAR - 2.jpg
Considéré par ses pairs et par les spécialistes comme l'un des plus grands de France, le graveur Alain Bar expose quelques-unes de ses œuvres réalisées à différentes périodes de sa carrière.

SANCÉ : Concert solidarité Antilles vendredi soir, avec le groupe Route 66

ROUTE 66 CONCERT SOLIDARITE ANTILLES1.jpg
A l’origine de ce concert, Claude Bloch, nouvel habitant sancéen...

FESTIVAL BARBACANE CLASSICS 2017 : Du château au conservatoire, la musique classique pour tous !

concert festival Barbacanne classics (34).JPG
Hier, le quintet du Concert impromptu a ouvert l’édition 2017 avec un concert inédit devant les plus petits élèves du Conservatoire du Mâconnais-Beaujolais avec "Le Carnaval des Animaux" de Camille St Saëns joué et récité.

OCTOBRE ROSE A MÂCON : Conférence "Renaître à la vie pour guérir du cancer" ce soir à la médiathèque

Philippe-Dransart-La-maladie-a-t’elle-deux-sens-ressources-plurielles.jpg
Le mois consacré au dépistage du cancer du sein ouvre ce soir par une conférence du docteur Philippe Dransart.

MÂCON : La Cave à Musique présente sa programmation d’automne !

Présentation_programme_automne_Cave_à_musique_0001.jpg
Cette programmation a été détaillée lors d’une soirée festive ce vendredi. Retour sur les principales dates.

CINEMA - Festival effervescence : 37 films ! et la venue de Claude Lelouch

EFFERVESCENCE 2017 MACON2 - 1.jpg
Salle comble au Cinémarivaux pour la présentation de la 2ème édition d'Effervescence, en présence d'Hervé Reynaud, représentant la Ville et le Département, et de Stéphane Guiguet, vice-président du Conseil régional.

GASTRONOMIE : C'est l'heure de l'opération "Tous au restaurant !"

Rendez-vous au Moulin du gastronome à Charnay.

LE CRESCENT : Bientôt, un trimestre plein de surprises au club de jazz mâconnais

IMG_7861.JPG
Au cours des derniers mois de l'année 2017 Le Crescent proposera des expériences musicales diverses, mais aussi des rencontres autour de l’humour, du cinéma et de la danse. En total, 24 soirées qui devraient satisfaire tous les goûts.

MEDIATHEQUE DE MÂCON : Soirée de lancement de la saison anniversaire le 15 septembre

La médiathèque a 10 ans et propose un 1er rendez-vous d'exception.