dimanche 16 décembre 2018
  • CONTES ET LUMIERES 2018.jpg
  • MARCHE NOEL 2018 CLUNY.jpg
  • MAISON CHAROLAIS.jpg
  • OFFRE NOEL THEATRE MACON 4ENTREES.jpg

NOTAIRES SAONE ET LOIRE.jpg

Les évolutions dans la profession ont été marquées par la récente loi Croissance du ministre de l'Economie de l'époque Emmanuel Macron. Elle était au centre des discussions hier soir à Mâcon.

 

« Aujourd’hui, des notaires parisiens ont été tirés au sort à Lyon, d’autres cherchent à s’associer avec des notaires tirés au sort. Ce phénomène est amplifié par la possibilité pour les notaires de constituer des sociétés commerciales entre professionnels du droit, un avocat anglais peut être associé d’un office notarial. Nous allons vers la création de grosses structures, voire des réseaux à l’américaine (...) » ainsi entamait le président Nicolas Peyrat de la Chambre départementale des notaires.

Une réforme donc plutôt mal accueillie par les notaires oeuvrant dans les départements ruraux comme la Saône-et-Loire. En cause notamment, « la liberté contrôlée d'installation ». Pour le président, cette loi risque de faire le lit des grosses machines parisiennes, plus orientées affaires que service. « Ce sera le cas si nous ne réagissons pas. Je suis allé à Paris, à Bercy, avec Mme la députée Untermaier, mais nous n'avons pas été entendus. »

 

"Eviter que le Département n'en vienne à recruter des notaires pour nos campagnes..."

La députée de la Bresse, assumant sa position de l'époque au moment du vote de la loi, rapporteure du texte, abondait néanmoins dans le sens du président : « Le conseil supérieur des notaires s'est montré sourd aussi... » a-t-elle argumentée. « Mais il vrai que les décrets d'application dévoient l'esprit de la loi, je n'y suis pas favorable et je l'ai fait savoir. Ils sont rédigés sous pression des lobbies parisiens. Ce que je crains beaucoup, c'est que la fracture entre la grande métropole parisienne et la province s'aggrave. »

Des propos qui n'ont pas manqué de faire sourir et réagir le sénateur Emorine : « C'est le Premier ministre ou le président de la République qu'il faut aller voir, c'est eux qui dirigent Bercy. En attendant, oui, il faut se battre sur le terrain, être aux côtés des notaires ici et maintenant. »

 

Et le président Peyrat d'ironiser, faisant référérence à l'embauche des médecins par le Département... : « Si l'on en arrive à ce que le Conseil départemental embauche des notaires pour lutter contre la désertification notariale en zone rurale, c'est que nous aurons perdu la bataille. »

« Les petits actes notariaux, nombreux dans les campagnes, sont plafonnés par écrêtement », précisait-il. « Si les grosses structures se mettent à casser les prix dans les grandes métropoles pour gagner des marchés, nous serons mangés petit à petit, sans possibilité de lutter. Nous voulons éviter ça. C'est la raison pour laquelle vous êtes ici, vous, élus. Nous voulions vous montrer que nous sommes modernes, loin de l'image surranée et poussiéreuse qu'ont certaines personnes des notaires. »

 

La signature électronique et la visio-conférence présentées par Olivier Moinard, hôte de cette réception, sont parmi les choses qui montrent que les notaires sont modernes ! « Même si nous avons plutôt mal accueilli la libéralisation dans notre secteur d'activité – rappelons quand même que nous sommes nommés par le ministre, nous sommes des officiers qui avons prêté serment devant le tribunal – il faut la voir aujourd'hui comme une loi d'opportunité pour évoluer. Nous n'avons pas le choix. Et c'est ce que nous faisons. »

 

Une situation ubuesque pour nommer les derniers arrivants

Comble de remous dans la profession, les derniers notaires nommés l'ont été sur tirage au sort, pour la simple et bonne raison qu'un bug informatique au moment de l'application d'une des nouvelles dispositions de la loi - cette fameuse libre installation contrôlée sur certaines zones géographique (NDLR : l'équivalent de quotats) - a conduit à annuler la procédure de nomination et obligé à un tirage au sort pour éviter que les premiers inscrits ne soient les mieux servis (soucis de justice et d'équité). Ce tirage au sort a retardé les nominations et placé les familles dans l'attente et l'incertitude. « De novembre à janvier, nous avons été dans le flou artistique total » a témoigné Florence Grosso, nouvelle notaire à Chalon.

Un fait qui aurait pu rester anecdotique si la profession n'était pas plongée dans le doute et la fébrilité. Ah, les réformes à la française !...

 

Une situation économique en Saône-et-Loire plutôt bonne et à préserver

Olivier Moinard a présenté également les chiffres de l'activité notariale en Saône-et-Loire : les notaires du département enregistre une augmentation de 3,5% de chiffre d'affaires avec un réalisé en 2016 de plus de 49 millions d'euros avec 34 821 actes, là aussi en légère augmentation de 1,66%. « Notre poids économique est important » a-t-il ajouté, « car nos études emploient 398 salariés. Nous sommes 90 notaires sur le département pour 59 études. Notons qu'il y a 34 femmes notaires. La profession se féminise. » Preuve que les choses évoluent dans le bons sens sur plan.

La Saône-et-Loire accueille six nouveaux notaires cette année : quatre à Chalon et St-Marcel, deux à Mâcon et Crêches-sur-Saône.

Rodolphe BRETIN

NOTAIRES SAONEETLOIRE - 1.jpg

 

NOTAIRES SAONEETLOIRE - 2.jpg

NOTAIRES SAONEETLOIRE - 11.jpg

Cécile Untermaier, députée, Jean-Paul Emorine, sénateur, et Hervé Reynaud, conseiller départemental,

ont répondu à l'invitation de la Chambre départementale des Notaires hier soir

NOTAIRES SAONEETLOIRE - 10.jpg

NOTAIRES SAONEETLOIRE - 9.jpg

NOTAIRES SAONEETLOIRE - 8.jpg

NOTAIRES SAONEETLOIRE - 7.jpg

NOTAIRES SAONEETLOIRE - 6.jpg

NOTAIRES SAONEETLOIRE - 5.jpg

NOTAIRES SAONEETLOIRE - 4.jpg

MÂCON : 2019, une année riche de projets

JP COURTOIS 15DEC VOEUX - 6.jpg
C’est en ces termes que le maire Jean-Patrick Courtois a conclu son allocution ce samedi matin lors de ses vœux à la presse.

MÂCON : C’était la traditionnelle vente des soupes des chefs étoilés

Collage soupe Zonta.jpg
Ce samedi, à l’espace Carnot et sur l’Esplanade Lamartine, le Zonta club Bourg Mâcon proposait la traditionnelle soupe des chefs étoilés à emporter, action caritative traditionnelle du mois de décembre.

GILETS JAUNES : Nouvelle mobilisation à succès à Crêches-sur-Saône

GILETS JAUNES MACON CRECHES SUR SAONE 15DEC - 28.jpg
Après Auchan ce matin, les gilets jaunes ont pris la direction du rond-point des Bouchardes et de Carrefour à Crêches-sur-Saône.

VIE DES CLUBS : L'Entente Athlétique Mâconnaise fête la fin d'une année réussie

Collage apéro EAM 2018.jpg
Vendredi soir l'EAM Entente Athlétique Mâcon, fort du succès de l'année écoulée, a convié parents, athlètes et bénévoles pour un apéritif de fin d'année.

COLLÈGE SCHUMAN : Un petit déjeuner pour bien démarrer la journée

petit-déjeuner pour tous collège Scuman (2).jpg
Ce vendredi 14 décembre, de 8h à 9h, les 114 élèves de sixième ont bénéficié d’un petit déjeuner complet dans le cadre d’une action menée par le Comité d’Éducation à la Santé et à la Citoyenneté du collège Robert Schuman de Mâcon.

SAINT-AMOUR : Echanges culturels avec des étudiants en cuisine et pâtisserie de Tokyo !

DSC_0117 _ saint-amour2.jpg
Entre la commune de Saint-Amour-Bellevue et le Japon, c'est une grande histoire de gastronomie et de vin qui dure !

MÂCON - Manifestation de la CGT : La tension sociale ne baisse pas

Collage manifestation CGT.jpg
Des militants CGT de Mâcon et alentours étaient dans la rue ce vendredi pour demander plus de pouvoir d’achat pour les salariés et les retraités, et pour protester contre la politique du gouvernement et du président Macron.

HÔPITAL DE MÂCON : La CGT se mobilise aussi à l'hôpital

Hôpital Grêve.jpg
Des représentants du personnel soignant du centre hospitalier de Mâcon ont manifesté leur mécontentement ce vendredi matin.

Gilets jaunes : 2/3 des commerçants de Saône-et-Loire impactés par le mouvement

Enquête CCI 71 gilets jaunes- (1).jpg
La CCI de Saône-et-Loire a réalisé une enquête flash auprès des commerçants du département pour mesurer les impacts du mouvement des gilets jaunes sur leur activité. 146 réponses ont été dépouillées, représentatives de l’ensemble du territoire et de l’ensemble des secteurs d’activité.

Saône-et-Loire : 35 médailles « Jeunesse-sport et engagement associatif », échelon bronze, remis en préfecture

Médailles (19).JPG
Le 12 décembre 2018 sera pour beaucoup de dirigeants-tes d’associations et de clubs en Saône-et-Loire, une journée remarquable.

MÂCON : L’office de tourisme de Mâcon a ouvert ses portes aux adhérents

Collage OT Mâcon.jpg
L’office de tourisme du Mâconnais Sud Bourgogne a organisé ce jeudi une journée portes ouvertes pour permettre aux adhérents intéressés de découvrir les locaux et de rencontrer l’équipe.

SAÔNE-ET-LOIRE - Coup de balai sur les déchets dangereux : Plus que 2 jours pour en profiter

La Chambre de Métiers et de l’Artisanat et ses partenaires organisent un déstockage ouvert aux artisans, artisans-commerçants et entreprises de Saône-et-Loire qui produisent des déchets dangereux en petite quantité

GILETS JAUNES À MÂCON : De nouvelles actions en préparation

AG Gilet Jaune.jpg
Les gilets jaunes ont tenu une nouvelle assemblée générale ce mercredi soir. ACTUALISÉ : l'action à la CAF et à l'URSSAF n'a pu avoir lieu.

MÂCON : Plein succès pour l’arbre de Noël des quartiers Saugeraies-Gautriats-Murgerets

Arbre_Noel2018_Gautriats_Saugeraies_Murgerets (31).jpg
Il a eu lieu ce mercredi après-midi à la salle familiale des Saugeraies en présence de 160 enfants et parents.

MÂCON : Les plateaux techniques au lycée René Cassin modernisés pour plus de 3 millions d’€

Collage lycée Cassin.jpg
La fin des travaux de restructuration des ateliers d’électrotechnique, arts graphiques, énergétique, maçonnerie, charpente, pistolage a été marquée par un moment festif ce mercredi au lycée Cassin.

MACON : Un bilan positif pour la MJC des Blanchettes en 2018

Collage AG MJC Blanchettes.jpg
L’assemblée générale de la maison des jeunes et de la culture du quartier des Blanchettes a confirmé l’évolution de l’activité générale pour la saison 2017-2018.

SAÔNE-ET-LOIRE : Une inter-syndicale de l'Education nationale appelle à la mobilisation le 14 décembre

Sept syndicats participent à cette inter-syndicale. Ils sont opposés à la réfomre du bac, la réforme de la voie pro et demande le retrait de Parcoursup