samedi 21 juillet 2018
  • WINE TOUR OFFICE TOURISME MACON JUILL2018222.jpg
  • 19EME_MARCHE_DEGUSTATION_VIGNERONS_TERRES_SECRETES.jpg
  • APPLI_VOIE_VERTE71_CD2.jpg
  • ETE FRAPPE 2018 MACON PGM.jpg
  • OFFRES ETE PLANCHAS COLLET FEILLENS MOBILE.jpg
  • MARCHE_ETE_CLUNY_2018__-_1.jpg

CAMBRIOLAGE MACON.jpg

Les faits ont été perpétrés vers 21h dans une boucherie et une pâtisserie rue Lamartine et place aux Herbes. Les deux auteurs présumés, pris en flagrant délit, ont été placés en détention provisoire dès jeudi.

C’est à 21h35 ce mardi que deux messieurs de 44 ans — un père de deux enfants, sans profession, vivant chez ses parents, et un célibataire sans enfant, traité pour une addiction à la cocaïne originaires de la région lyonnaise, ont été pris en flagrant délit de vol par effraction par les policiers de Mâcon.

Dans leur escarcelle : deux ordinateurs et 100€ de fond de caisse. Maigre butin pour être placés en détention et présentés devant le juge comparution immédiate, non ? La question peut légitimement être posée. C’est que les deux hommes ont des casiers longs comme le bras !… 22 condamnations pour l’un (le papa), 16 pour l’autre ! Ajoutez à cela deux autres vols de bijoux, tickets TCL et abonnement piscine au mois de janvier à Lyon pour l’un d’entre eux (le célibataire traité pour une addiction à la drogue) ; une sortie de prison toute fraîche, datant du mois de septembre après 44 mois d’incarcération (le papa), et vous avez-là la réponse à la question.

Les deux hommes sont récidivistes et suivis par le SPIP (service probatoire d’insertion pénitentiaire).

 

« La prison, c’est donc pour prévenir le risque de réitération » argumentait le parquet. D’autant que l’un des deux hommes avouait devoir de l’argent : « J’étais en bonne voie pour trouver du travail. Je ne sais pas pourquoi j’ai fait ça, je dois de l’argent à des gens… »

« Une bonne raison pour, peut-être, recommencer » a donc estimé la substitut du procureur pour cet homme qui, après avoir reconnu les faits en garde à vue, demandait à être jugé sur le champ.

Mais son acolyte semblait un peu perdu. Il avait nié les faits en garde à vue, vu un médecin, et demandait un délai pour préparer sa défense. Son avocat demandera également une expertise psychiatrique.

 

Le tribunal a donc dû, dans un premier temps, décider d’un jugement dissocié ou non, pour l’un tout de suite, pour l’autre un autre jour. Finalement, « pas de disjonction » annonçait la présidente après quelques courtes minutes de suspension d’audience. Ce qui signifiait que ces messieurs seraient jugés ensemble, le 8 décembre. « Vos versions sont discordantes, c’est la raison pour laquelle nous souhaitons vous entendre à la barre le même jour. » La demande d’expertise psychiatrique est refusée pour le célibataire traité à la méthadone, et le maintien en détention accordé au parquet.

Nos deux messieurs repartaient donc en prison, sous escorte. Les casiers ont sans aucun doute beaucoup pesé.

R.B.

TRIBUNAL DE MÂCON : Il propose une « grosse sucette » à une fille de huit ans en se masturbant devant elle

TGI_MACON.jpg
Ce lundi après-midi, un trentenaire comparaissait devant le tribunal de grande instance de Mâcon, en comparution immédiate, pour avoir, samedi 30 juin, demandé une fellation à une fille de huit ans.

AUTOROUTE A6 : Deux morts, dont une femme enceinte, ce dimanche matin à hauteur de Charnay

2MORT SUR A6 MACON.jpg
L’accident est survenu ce matin vers 7h dans le sens Paris-Lyon, à hauteur de la ZI Sud de Mâcon, sur la portion située sur la commune de Charnay. A VOIR AUSSI : Les explications du capitaine Millery en vidéo.

TRIBUNAL DE MÂCON : « J’étais un enfant de la rue »

PALAIS DE JUSTICE MACON - 1.jpg
Quand la vie ne fait pas de cadeau, s’en sortir relève du combat quotidien. C’est le cas pour ce jeune homme de 25 ans, A.K., qui comparaissait ce vendredi devant le tribunal de Mâcon pour des faits de vols, rébellion, et consommation de cannabis, le tout en récidive.

TRIBUNAL DE MACON : « Je vais t’enterrer vivante » gueule-t-il à sa femme, « je vais te saigner » à un gendarme

PALAIS DE JUSTICE MACON - 1.jpg
Que de misère sociale et morale en ce bas monde… Christian M., enfance flinguée par un père alcoolique qui l’emmenait dans les bars, abandonné à 13 ans, sombre à son tour dans les affres de l’alcool, à 13 ans !

MÂCON : 42 mains courantes déposées contre elle au commissariat en 13 mois !

L'histoire commence vendredi soir 18 mai quand L.M., femme de 37 ans, SDF de la rue de la Barre, une fille de deux ans placée dans une famille d'accueil, a une altercation en soirée avec un riverain. Elle tient des propos racistes et une rixe éclate. ACTUALISÉ : Le verdict du 11 juin

TRIBUNAL DE MÂCON : Il fracasse la tête d'un jeune homme un soir de fête

TGI_MACON.jpg
K.C., 30 ans, 16 mentions au casier judiciaire. Son avocat le compte en page – 5 en tout ! – retraçant le parcours d'un individu qui, manifestement, a du mal à gérer ses pulsions agressives...

TRIBUNAL DE MÂCON : Un "petit" arsenal trouvé dans une cave aux Saugeraies quelques temps avant les attentats du 13 novembre...

TGI_MACON.jpg
Si aucun lien n'a été établit entre les attentats et cette terrifiante découverte, le contexte de la France fin 2015, était souligné par le minsitère public ce mercredi. Récit de l'audience qui a conduit deux prévenus à une condamnation sans équivoque.

TRIBUNAL DE MACON - Violence conjugale : Il frappe et mord sa compagne devant ses enfants

violences-conjugales.jpeg
Le 18 mai en fin d'après-midi, alors que la famille rentre après quelques achats effectués à Décathlon, le père et la mère commencent à se disputer sur un sujet au demeurant fort banal : les grands travaux routiers en cours à proximité du magasin. Les choses ne font que commencer...

TRIBUNAL DE MACON : 28 secondes pour braquer Le Tabac des quais

TGI_MACON.jpg
Ils étaient cinq prévenus à comparaître ce lundi après-midi devant le tribunal correctionnel de Mâcon. Deux frères pour le braquage du Tabac des quais commis le 22 octobre 2016, trois pour complicité, extorsion et complicité d'extorsion d’un des braqueurs. Le procès a duré plus de 6 heures.