Mâconnais

Un homme de 69 ans a trouvé la mort le 2 novembre 2016 dans la descente de Bessy, à Chapaize, au Nord de Cluny, vers 10h30. Il circulait en vélo à assistance électrique et a violemment percuté un tracteur qui se dirigeait dans la direction opposé. Le choc a été frontal. Louis Saulnier était projeté contre un mur en bord de route et terminait sa chute dans le fossé. Il était tué sur le coup.

Le conducteur du tracteur, 59 ans, maire de la commune, agriculteur seul sur son exploitation, comparaissait la semaine dernière au tribunal de Mâcon pour homicide involontaire.

 

Bouleversé par cet accident qui a coûté la vie à un homme qu’il connaissait très bien, l’agriculteur et maire du village a tenté de démontrer la dangerosité de cette descente et de l’endroit précis où a eu lieu la collision mortelle, ainsi que son engagement pour faire mettre des panneaux de limitation de vitesse à 30km/h. « Le cycliste a percuté mon tracteur très violemment. Ma cabine est insonorisée, mais j’ai quand même entendu le choc. » Et s’adressant à la procureure : « Vous savez, je tente de comprendre encore comment cela a pu arriver, et je me suis fait tous les reproches. Je n’en dort plus depuis cette date. Je pense que la vitesse du vélo y est pour beaucoup. Le virage est dangereux, je roulais doucement. Mais j’ai eu un moment d’inattention quelques mètres avant. »

 

L’avocat de la veuve, sans vouloir accabler le prévenu visiblement profondément désolé, posait la question qui taraude : « Il y a un accotement herbeux à l’endroit où s’est produite cette accident. Pourquoi n’êtes-vous pas passé dessus ? » Le prévenu répondra avec tristesse : « Mais personne ne passe jamais sur cet accotement. C’est dangereux, et avec le temps qu’il faisait, plutôt maussade, ça l’était d’autant plus. » Et d’ajouter : « La mort de M. Saulnier a fait prendre conscience de la dangerosité de cette route à beaucoup de mes administrés. Nous avons réalisé des aménagements de sécurité. »

Maigre consolation évidemment pour la famille.

 

M. le maire aura pour lui d’avoir 12 points sur 12 sur son permis de conduire et d’avoir un casier totalement vierge. Alcoolémie négative et aucune consommation de produits stupéfiant détectée. Bref, un honnête homme, travailleur et investi dans sa commune. Un vrai coup du sort donc que ce drame irréparable. Il sera relaxé à l’issue de l’audience.

R.B.