samedi 20 janvier 2018

FERMETURE LUTILEA.JPG

Au grand désarroi de ses 160 apprenants et de sa quarantaine de bénévoles, cette structure de lutte contre l’illettrisme fermera ses portes au 31 décembre faute de financements suffisants.

Lutilea est un dispositif de lutte contre l’illettrisme qui comprend sept plateformes en Saône-et-Loire. Il fonctionne grâce à des subventions départementales, régionales et européennes. Il a pour objectif d'aider un public en grandes difficultés à accéder à un niveau suffisant en langue française. L'équipe comprend deux salariées (1,25 ETP : une coordinatrice à 50 % pour évaluer les compétences linguistiques des arrivants et élaborer un parcours d’apprentissage et 75 % de secrétariat) et 44 bénévoles sur Mâcon mais aussi Tournus et Cluny. 164 personnes ont été accompagnées en 2016 en individuel et pendant de longues durées.

Gilles Vullin, Directeur Général de l'association «  Le Pont » porteuse de Lutilea à Mâcon, a récemment convié la presse à une conférence. « L'heure est grave, Lutilea Mâcon fermera ses portes en fin d'année civile » explique-t-il.


Non retenu à un appel à projets régional

« Le budget de Lutilea est de l'ordre de 60 000 euros par an. Nous avons déjà connu des baisses importantes de financements ces dernières années. Cette année, le Conseil Régional a lancé un appel à projets qui comprenait deux lots : l'un lié à l'évaluation et l'autre à la formation linguistique. Nous nous sommes positionnés sur le premier lot mais nous n'avons pas été retenu. Avec le Fonds Social Européen (FSE) lié, cela représente une perte de près de la moitié de notre budget » explique amèrement Gilles Vullin.

« La Région a souhaité uniformiser l'offre de formation et le financement de l'illettrisme. Leur cahier des charges comprenait uniquement de l'accompagnement collectif. Or nos apprenants, très éloignés de la langue française, ont besoin de suivis individuels sur de longues durées. Les bénévoles de Lutilea sont prêts à poursuivre mais ils ont besoin d’être encadrés par des professionnels » poursuit le Directeur Général du Pont.

Que va devenir Lutilea ? Quid de ses apprenants ?

La question est dans toutes les bouches. Une rencontre a eu lieu la semaine dernière entre les bénévoles de Lutilea et les organismes de formation retenus par la Région. Une association pourrait se créer. Selon Gilles Vullin, « le Conseil d'Administration du Pont est prêt à mettre disposition des locaux pour les bénévoles mais pas une équipe salariée. » De l'avis de tous, le recrutement et la formation de nouveaux bénévoles sera le point crucial.

La déception prime chez les bénévoles. « C'est difficile de laisser nos apprenants sur le bord de la route. Ceux qui ont le plus besoin d’accompagnement sont touchés une nouvelle fois » déplore Monique, bénévole à Cluny depuis 15 ans.

Une autre bénévole explique que « nos résultats ne sont pas chiffrables par des séries statistiques. On s’adresse à toutes les familles pour notamment limiter les dégâts en termes de citoyenneté et aller vers l’intégration. On touche les plus défavorisés,on aide administrativement. Les assistantes sociales n’ont pas le temps de gérer tout ça … »

Aprrendre à lire une ordonnance, gérer un rendez-vous avec une enseignante, savoir lire son contrat de travail : Lutilea propose toutes sortes d’accompagnement. « La langue française, c’est la clé de beaucoup de choses : permis de conduire, reconnaissance familiale, ... » explique une bénévole.

Cette annonce a provoqué des larmes chez les apprenants et des espoirs en berne. « Les autres organismes proposent des formations trop denses pour être assimilées par nos apprenants. C’est décourageant. Nous, on s’adapte à leurs besoins et à leurs disponibilités » explique les différents bénévoles qui envisagent un appel à la solidarité.

Marie-Claire, une autre bénévole, conclut par des propos de mobilisation : « on ne peut s’arrêter pas, on trouvera une solution pour continuer , on se doit de continuer pour nos apprenants et leur intégration. »

 

Éric Bernet


Photo d'accueil : les bénévoles de Lutilea avec Gilles Vullin, Directeur-général du Pont.

 

TRIBUNAL DE MACON : Dealer à La Chanaye pour rembourser une dette qui va lui coûter encore plus cher

Cocaine.jpg
Deux hommes comparaissaient ce vendredi après-midi devant le tribunal de grande instance pour détention, cession, transport et usage de produits stupéfiants (cocaïne et cannabis) en Saône-et-Loire et dans l’Ain. Interpellés le 13 décembre, ces messieurs avaient demandé un renvoi pour préparer leur défense.

TRIBUNAL DE MACON - Violence conjugale : « Ma femme est parfaite »… pourtant il l’a frappée !

VIOLENCES CONJUGALES MACON DEC2017.jpg
Le 16 janvier, la police de Mâcon est appelée au secours d’une femme et ses deux enfants réfugiés chez un fleuriste.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTE : 214 millions d'euros d'aides régionales

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni la commission permanente ce vendredi. Les élus régionaux ont examiné 94 rapports pour un montant global de 214 millions d’euros. Au cœur des priorités : la culture et la fraternité, l’emploi et la formation, mais aussi l’environnement.

MACONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMERATION : De bons voeux et des médailles

VOEUX 2018 MBA - 14.jpg
La cérémonie des voeux du président Jean-Patrick Courtois s’est déroulée ce jeudi soir à la salle des fêtes de Sancé. 8 personnes ont reçu la médaille du travail honorant leur ancienneté ; un départ à la retraite a été salué.

SAÔNE-ET-LOIRE : 2018, l’année des grands chantiers pour le syndicat départemental de l'énergie

voeux SYDESL 71 (27).JPG
Fabien Genet, Président du SYDESL 71, a fait part de projets ambitieux pour l’année à venir lors des vœux aux collaborateurs et partenaires.

MÂCON ET SA REGION : Un nouveau Président de la Jeune Chambre Économique du Mâconnais-Val de Saône

JCE NOUVEAU PRESIDENT (2).jpg
Antoine Drumain a été élu pour succéder à Emmanuel Nonain lors de l’assemblée générale qui s’est tenue récemment à la CCI.

MÂCON : Une ressourcerie pour donner une seconde vie aux objets

RESSOURCERIE LE PONT (12).JPG
Mâcon Infos est allé à la rencontre d’Aude Léveillé, cheffe de service « Insertion par l’activité économique » (IAE) au sein de l’association « Le Pont » afin qu’elle nous présente ce pôle et plus particulièrement la ressourcerie.

HOPITAL DE MACON : Les bons voeux du directeur de l'hôpital

VOEUX HOPITAL MACON.jpg
La cérémonies des voeux s'est déroulée lundi soir en présence du maire de Mâcon, président du Conseil de surveillance. 20 personnes ont été honorées pour leur ancienneté en recevant la médaille du travail. Les extraits du discours du directeur Laurent Flot-Arnould, et la liste des médaillés.

MACON : Les bons voeux du maire au personnel municipal

VOEUX PERSONNEL MUNICIPAL MACON 20186.jpg
La cérémonie s'est déroulée vendredi soir au Parc des expositions et a vu 43 agents honorés pour leur ancienneté. Les extraits du discours du maire et la liste des médaillés.

MACON : La police en opération de contrôle du niveau sonore des deux roues

CONTROLES POLICE MACON4.jpg
Postés rue des Epinoches cet après-midi, les policers ont arrêté plusieurs personnes. L'opération faisait suite à des appels téléphoniques nombreux des résidents du cours Moreau dérangés trop souvent par le bruit des moteurs débridés. ACTUALISÉ

MACON - Appel à candidature : Halles Saint-Pierre cherche boulanger

La Ville de Mâcon recherche pour les halles alimentaires situées dans l’ancienne chapelle place Saint-Pierre un boulanger pour occuper un stand de 12m².

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Près de vingt ans après sa mise en place, le Pacs unit 7 % des couples

BLANC.jpg
Le mariage a toujours la côte. Il représente même l'écrasante majorité des unions. La Saône-et-Loire est le département de la région où l'on compte le plus de couples mariés.

MÂCON : Des locaux modernisés pour la direction départementale de l'Education Nationale, après 40 ans !

inauguration locaux DSDEN Mâcon (14).JPG
Une cérémonie d’inauguration a célébré la fin aux travaux de réaménagement du siège de la direction de l’Education Nationale en Saône-et-Loire.

LYCÉE LAMARTINE : Les élèves de seconde apprennent à gérer leur identité numérique pendant deux jours

journees-cybercityennete-lycee-lamartine-macon-1.jpg
De nombreuses questions liées aux usages numériques sont soulevées lors des deux demi-journées de prévention, débats et ateliers portant sur la cybercitoyenneté et la cybercriminalité ce lundi et mardi au lycée Lamartine.