dimanche 27 mai 2018
  • CUO_MACON_AFFICHE_2018.jpg
  • DROLE_DE_DAMES_THEATRE_MACON3.jpg
  • 30 MIN STATIONNEMENT GRATUITES
  • SENIORS SEQUANE MACON HABITAT

FERMETURE LUTILEA.JPG

Au grand désarroi de ses 160 apprenants et de sa quarantaine de bénévoles, cette structure de lutte contre l’illettrisme fermera ses portes au 31 décembre faute de financements suffisants.

Lutilea est un dispositif de lutte contre l’illettrisme qui comprend sept plateformes en Saône-et-Loire. Il fonctionne grâce à des subventions départementales, régionales et européennes. Il a pour objectif d'aider un public en grandes difficultés à accéder à un niveau suffisant en langue française. L'équipe comprend deux salariées (1,25 ETP : une coordinatrice à 50 % pour évaluer les compétences linguistiques des arrivants et élaborer un parcours d’apprentissage et 75 % de secrétariat) et 44 bénévoles sur Mâcon mais aussi Tournus et Cluny. 164 personnes ont été accompagnées en 2016 en individuel et pendant de longues durées.

Gilles Vullin, Directeur Général de l'association «  Le Pont » porteuse de Lutilea à Mâcon, a récemment convié la presse à une conférence. « L'heure est grave, Lutilea Mâcon fermera ses portes en fin d'année civile » explique-t-il.


Non retenu à un appel à projets régional

« Le budget de Lutilea est de l'ordre de 60 000 euros par an. Nous avons déjà connu des baisses importantes de financements ces dernières années. Cette année, le Conseil Régional a lancé un appel à projets qui comprenait deux lots : l'un lié à l'évaluation et l'autre à la formation linguistique. Nous nous sommes positionnés sur le premier lot mais nous n'avons pas été retenu. Avec le Fonds Social Européen (FSE) lié, cela représente une perte de près de la moitié de notre budget » explique amèrement Gilles Vullin.

« La Région a souhaité uniformiser l'offre de formation et le financement de l'illettrisme. Leur cahier des charges comprenait uniquement de l'accompagnement collectif. Or nos apprenants, très éloignés de la langue française, ont besoin de suivis individuels sur de longues durées. Les bénévoles de Lutilea sont prêts à poursuivre mais ils ont besoin d’être encadrés par des professionnels » poursuit le Directeur Général du Pont.

Que va devenir Lutilea ? Quid de ses apprenants ?

La question est dans toutes les bouches. Une rencontre a eu lieu la semaine dernière entre les bénévoles de Lutilea et les organismes de formation retenus par la Région. Une association pourrait se créer. Selon Gilles Vullin, « le Conseil d'Administration du Pont est prêt à mettre disposition des locaux pour les bénévoles mais pas une équipe salariée. » De l'avis de tous, le recrutement et la formation de nouveaux bénévoles sera le point crucial.

La déception prime chez les bénévoles. « C'est difficile de laisser nos apprenants sur le bord de la route. Ceux qui ont le plus besoin d’accompagnement sont touchés une nouvelle fois » déplore Monique, bénévole à Cluny depuis 15 ans.

Une autre bénévole explique que « nos résultats ne sont pas chiffrables par des séries statistiques. On s’adresse à toutes les familles pour notamment limiter les dégâts en termes de citoyenneté et aller vers l’intégration. On touche les plus défavorisés,on aide administrativement. Les assistantes sociales n’ont pas le temps de gérer tout ça … »

Aprrendre à lire une ordonnance, gérer un rendez-vous avec une enseignante, savoir lire son contrat de travail : Lutilea propose toutes sortes d’accompagnement. « La langue française, c’est la clé de beaucoup de choses : permis de conduire, reconnaissance familiale, ... » explique une bénévole.

Cette annonce a provoqué des larmes chez les apprenants et des espoirs en berne. « Les autres organismes proposent des formations trop denses pour être assimilées par nos apprenants. C’est décourageant. Nous, on s’adapte à leurs besoins et à leurs disponibilités » explique les différents bénévoles qui envisagent un appel à la solidarité.

Marie-Claire, une autre bénévole, conclut par des propos de mobilisation : « on ne peut s’arrêter pas, on trouvera une solution pour continuer , on se doit de continuer pour nos apprenants et leur intégration. »

 

Éric Bernet


Photo d'accueil : les bénévoles de Lutilea avec Gilles Vullin, Directeur-général du Pont.

 

Saône-et-Loire : Un observatoire départemental du dialogue social voit le jour

image1.jpeg
Des représentants des syndicats, organisations patronales et de l’administration de l’Etat (la DIRECCTE) ont participé à la première réunion de l’observatoire d’analyse et d’appui au dialogue social et à la négociation.

Emmanuel Barbe à Mâcon : « Sauver jusqu'à 300 à 400 vies par an sur les routes de France grâce à la nouvelle loi »

EMMANUEL BARBE A MACON SECURITE ROURIERE2.jpg
Le délégué interministériel à la Sécurité routière était présent ce matin à Mâcon, en préfecture, pour porter la parole de l'Etat et faire oeuvre de pédagogie en matière de Sécurité routière. Il va dans tous les départements, 40 entre mars et juin. Un travail de conviction.

Saône-et-Loire : Les fraudes au travail, de plus en plus sophistiquées

inspection travail  (3).JPG
Les inspecteurs du travail constatent que les entreprises qui ne respectent pas la législation changent de stratégie : la dissimulation des heures de travail remplace le travail au noir.

MÂCON : Des enfants sensibilisés aux handicaps

SENSIBILISATION CLSH (3).jpg
Un après-midi à thème était proposé aux 6-10 ans du point enfants des Blanchettes, afin de les sensibiliser au handicap.

MÂCON : L’Association culturelle et touristique du Mâconnais (ACTM) est en plein essor !

AG ATCM 1.JPG
L'assemblée générale de l'ACTM s'est tenue ce jeudi après-midi dans les locaux de l'Académie de Mâcon.

MÂCON : La « marée populaire » promet de déferler dans les rues ce samedi

PREPA MAREE SOCIALE.jpg
Á Mâcon, comme partout en France, les forces sociales, syndicales, associatives et politiques se mobilisent pour construire et réussir ensemble un grand rendez-vous citoyen.

BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ : Le troisième appel à projets « Agir, Innover et bien vivre ensemble en BFC » est lancé

Le club entreprises & mécénat en Bourgogne-Franche-Comté est une association loi 1901 qui a pour but d’informer, de sensibiliser et de développer la pratique du mécénat auprès des entreprises de son territoire.

MÂCON : 10 nouveaux baby-sitters assermentés par le PIJ

REMISE DIPLOME BS PIJ 2018.JPG
Stéphanie Grivot, animatrice du Point Information Jeunesse (PIJ), leur a remis ce mercredi après-midi les attestations de formation ainsi que les diplômes PSC1 (secourisme).

MÂCON : 42 mains courantes déposées contre elle au commissariat en 13 mois !

L'histoire commence vendredi soir 18 mai quand L.M., femme de 37 ans, SDF de la rue de la Barre, une fille de deux ans placée dans une famille d'accueil, a une altercation en soirée avec un riverain. Elle tient des propos racistes et une rixe éclate.

SAONE-ET-LOIRE : Journée de colère à Mâcon pour les fonctionnaires, la CFDT en 1ere ligne

manifestation fonction publique Mâcon mai 2018 (46).JPG
Plusieurs organisations syndicales des agents des services publics étaient dans la rue à Mâcon cet après-midi pour protester contre le projet de réforme de la fonction publique.

NECROLOGIE : Ranya est décédée

AMI RANYA.jpg
L'AMi 71 propose une collecte pour venir en aide à sa petite fille de 6 ans

DIJON : Un militaire de la Gendarmerie met fin à ses jours

Le tragique événement a eu lieu ce week-end à la caserne Deflandre.

LUGNY : Les collégiens de « La Source » récompensés à un concours régional

LUGNY COLLEGE CONCOURS REGIONAL (2).jpg
Le concours régional annuel des mini-entreprises de Bourgogne s’est tenu ce 16 mai à Chalon-sur-Saône. Comme traditionnellement depuis 2013, le collège privé « La Source » de Lugny présentait son équipe de mini-entrepreneurs.

CHARNAY : Une soirée partenaires du Rallye des Vins de Mâcon à la cave coopérative

soiree-partenaires-rallye-des-vins-macon-2018- - 1.jpg
Vendredi soir, la cave coopérative de Charnay-lès-Mâcon a accueilli les organisateurs et partenaires du prochain Rallye des Vins de Mâcon qui se tiendra du 15 au 17 Juin 2018.

LYCÉE DUMAINE : Lors du projet féderateur annuel, les élèves approchent l'art sous toutes ses formes

projetfederateur-2018-lycee-dumaine-macon - 1.jpg
Le lycée Alexandre Dumaine a organisé pour la cinquième année de suite un projet fédérateur qui tourne cette année autour de la thématique « L’année des Arts ».