dimanche 22 juillet 2018
  • WINE TOUR OFFICE TOURISME MACON JUILL2018222.jpg
  • 19EME_MARCHE_DEGUSTATION_VIGNERONS_TERRES_SECRETES.jpg
  • APPLI_VOIE_VERTE71_CD2.jpg
  • ETE FRAPPE 2018 MACON PGM.jpg
  • OFFRES ETE PLANCHAS COLLET FEILLENS MOBILE.jpg
  • MARCHE_ETE_CLUNY_2018__-_1.jpg

VOTE BUDGET 2018 REGION.jpg

Le budget 2018 de la région Bourgogne-Franche-Comté a été voté, à 23h16 ce jeudi soir, au terme d'une première journée de session plénière qui lui était entièrement consacrée. Retrouvez ici les grands axes de la stratégie de mandat développés par la majorité de Marie-Guite Dufay tout au long de la journée ainsi que les explications de vote des différents groupes.

 

Il était 23h16, ce jeudi soir,  quand, au terme d'une journée entière de débats et de chiffres débutée à 9h, le conseil régional a voté le budget prévisionnel 2018 de la région. Quelques minutes plus tôt, après douze heures de discussions interrompues par deux pauses repas, les présidents des quatre groupes, Antoine Chudzik pour Les Patriotes, Julien Odoul pour le Front National, Alain Joyandet, remplaçant François Sauvadet, parti un peu plus tôt, pour la droite et le centre, et Jérôme Durain pour le PS, on expliqué les motivations de leur vote.
Ce budget, en l'occurrence, n'a été approuvé que par la majorité PS de Marie-Guite Dufay, soit 51 votes pour et 49 contre.

 

Les explications de vote :

 

Antoine Chudzik (Non inscrit - Les Patriotes) :

«Rien n'attire l'œil dans ce budget gestionnaire et prudent. Vous n'avez fait preuve d'aucune imagination, d'aucune audace. Jamais vous ne nous donnez de vision sur les évolutions par rapport aux précédents budgets.
Ceci étant, je constate que l'évolution de la section de fonctionnement est très modérée, et je remarque que la droite réclame une baisse alors qu'elle reprochait à la majorité de ne pas en faire assez sur le contrat social lors de la dernière séance.
Nous ne pouvons que constater le manque d'efforts en matière d'investissement. L'austérité est une recette perdante, c'est pourquoi nous voterons contre votre budget».

 

Julien Odoul (Front National) :

«Mme la présidente, je suis navré de vous dire que votre attitude est inacceptable» (en fin de soirée, le président du groupe FN avait eu la parole coupée après des propos sur les quartiers et s'était vu refuser une suspension de séance). «Ce qui s'est passé est dans le prolongement de la dernière séance. Quel que soit la nature de notre propos, qu'il vous choque ou pas, il est pertinent. Chaque personne de notre groupe représente 530.000 électeurs qui ont des préoccupations et la légitimité d'être représentés et respectés. Nous voulons nous exprimer librement et défendre nos positions sans être coupés.

Ce budget est teinté par vos deux mensonges : celui de la préparation de la fusion d'abord. Finalement, rien n'a été fait et les électeurs le déploreront jusqu'à ce que vous quittiez votre poste. Deuxièmement, les économies. Vous aviez la possibilité de faire un geste sur la fiscalité, mais vous ne l'avez pas fait. Vous avez aussi perdu la bataille de l'emploi. Sur le développement durable, vous avez des positions incohérentes puisque votre politique va défigurer notre région et affaiblir nos atouts. Sur la cohésion territoriale, elle est à sens unique et complètement déséquilibrée.
Face à ce budget de fracture et d'injustice, nous répondons par l'égalité territoriale, et la priorité aux territoires».

 

Alain Joyandet (Union des Républicains, de la Droite et du Centre) :

«On est dans une séance tumultueuse mais je suis un peu troublé par le fait que dehors, notre pays vit un drame (faisant référence à l'accident mortel d'un bus scolaire dans les Pyrénées Orientales). Tout le monde est mobilisé. On vit un moment terrible.
Je ne veux polémiquer. Simplement, au nom de notre groupe, nous regrettons que vous n'ayez pas fait un pas en direction de nos propositions. C'est dommage car il y a des pistes de rencontre à trouver. C'est pourquoi nous voterons contre ce budget. Après avoir dit ça, je tiens à saluer l'ensemble des gens, dans notre groupe, qui ont travaillé et se sont investis, et je vois la même chose chez ceux qui se sont exprimés dans votre majorité, même si nous n'avons pas les mêmes positions. Je pense que, avec les fonctionnaires, nous avons fait une bonne session et un bon travail. Nous pouvons être fiers du travail réalisé».

 

Marie Guite Dufay (présidente du conseil régional) :

«En effet, nous avons examiné 17 rapports aujourd'hui, et au moins huit pour lesquels je vous ai entendus dire des choses positives. Je vois des points de convergences»

 

Alain Joyandet :

«Si on devait retenir un seul point qui motive ce vote négatif, ce serait la fiscalité».

 

Jérôme Durain (PS et gauche unie) :

«Je salue à mon tour la grande qualité des débats, ainsi que le travail des fonctionnaires territoriaux pour tout ce travail. Je crois que ces débats ont redoré l'image de cette assemblée et montré que la démocratie règne. Je dirais juste à M. Odoul qu'il y a peu de temps encore, il usait de tous les artifices pour perturber les séances, donc son appel à la démocratie est accessoire.
Sur le budget, les très nombreuses actions ont été détaillées tout au long de la journée : ce budget 2018, c'est investir pour les territoires et agir au quotidien pour les Bourguignons Francs-Comtois».

 

Marie Guite Dufay :

«Je m'associe à vous tous pour vous remercier pour ces débats. Je remercie aussi les services qui ont permis ces débats. J'ai conscience que c'est une séance extrêmement énergivore».

N.R.

 

Cliquez ici pour lire notre compte rendu des débats généraux sur ce budget 2018

 

Cliquez ici pour voir les principaux chiffres du budget de la Région

 

 

Ressources et moyens

Rappel des grands axes de la stratégie en matière de ressources humaines


-L’application du contrat social global délibéré lors de l’assemblée Plénière le 17 novembre 2017
-L’intégration des nouveaux agents régionaux
-La maîtrise de la masse salariale
-Le développement de l’apprentissage
-La prévention et la lutte contre l’absentéisme
-L’engagement de la collectivité dans une démarche GPEEC

Rappel des grands axes de la stratégie en matière de moyens généraux


La direction des moyens généraux s’inscrit dans la stratégie de mandat en assumant le rôle de
démonstrateur au niveau du fonctionnement interne de la collectivité, et notamment, au niveau
de la transition énergétique et du développement durable.

 

Economie

Rappel des compétences régionales


- Assumer pleinement la compétence développement économique confiée à la région par la loi NOTRe pour l’animation et le pilotage de l’action publique
- Mettre en œuvre l’ensemble des dispositifs d’accompagnement opérationnels des acteurs économiques en application des orientations fixées par le SRDEII

Rappel des grands axes de la stratégie


- Renforcement de l’accompagnement des entreprises avec une intervention consolidée en termes d’outils (prêts à taux nul, garantie, fonds propres) et élargie en termes de cibles (PME, TPE artisanales + commerce)
- Conduite d’ensemble d’actions sur les leviers de compétitivité majeurs que sont l’internationalisation, l’innovation, la synergie formation-compétitivité, la transition numérique et écologique, la responsabilité sociétale, la performance industrielle, l’intelligence économique
- Mise en œuvre de la territorialisation de l’action régionale (conventionnement avec les EPCI, mise en place de la nouvelle agence régionale de développement)

 

Agriculture

Rappel des compétences régionales


- L’agriculture, composante de la compétence économique
- La région chef de file des collectivités suite à la loi NOTRe
- La région autorité de gestion des PDR

Rappel des grands axes de la stratégie (PRDA)


- Adaptation : développer des systèmes d’exploitation efficients et capables de s’adapter aux mutations et à la récurrence accrue des aléas
- Marchés : valoriser les avantages comparatifs de l’agriculture régionale pour créer et améliorer le partage de la valeur ajoutée
- Hommes et femmes : valoriser les métiers agricoles et investir dans les ressources humaines pour pérenniser les exploitations
- Société : relier l’agriculture aux enjeux de la société, aux territoires, aux ressources naturelles avec des modes de production, des produits et une communication adaptés
- Coopération : coopérer à tous les niveaux pour renforcer la dimension collective de l’agriculture régionale

 

Economie Sociale et Solidaire

Rappel des compétences régionales


- Assumer pleinement le renforcement de la compétence sur le champ économique, dont l’Economie Sociale et Solidaire, confiée à la région par la loi NOTRe pour l’animation et le pilotage de l’action publique;
- Mettre en œuvre l’ensemble des dispositifs d’accompagnement opérationnels des acteurs économiques en application des orientations fixées par le SRDEII

Rappel des grands axes de la stratégie


- Soutien à l’emploi dans l’insertion par l’activité économique et l’aide à domicile
- Développement de projets et d’entreprises de l’ESS
- Consolidation des modèles économiques des entreprises et des projets économiques de l’ESS par le soutien à des outils financiers

 

Numérique

Rappel des compétences régionales


- Stratégie et coordination des acteurs de l’Aménagement Numérique (SCORAN, CCRANT)
- Infrastructures pour le déploiement du Très Haut débit
- Usages Numériques (Tourisme, Economie, Santé, Culture, E-administration, Education…)

Rappel des grands axes de la stratégie


Relever le défi de la révolution numérique
- Accélérer le déploiement du Très Haut Débit
- Expérimenter des solutions innovantes pour apporter du Très Haut Débit par des technologique hertzienne dans les territoires ruraux et zones d’activités économiques
- Mettre en œuvre une politique pionnière en matière d’usages numériques

 

Recherche et enseignement supérieur, et évaluation

Rappel des compétences régionales et objectifs du plan de mandat
Recherche et enseignement supérieur


- Cadre législatif : Loi ESR 2013 / Loi MAPTAM / Loi NOTRE
- Elaborer un schéma régional de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (SRESRI). Actualisé en 2018
- Coordonner les initiatives territoriales visant à développer et diffuser la culture scientifique, technique et industrielle (CSTI)
- Fixer les objectifs des programmes pluriannuels d’intérêt régional en matière de recherche et déterminer les investissements qui y concourent.
- Etre consultée sur les aspects régionaux de la carte des formations supérieures et de la recherche.

Rappel des grands axes de la stratégie
Recherche et enseignement supérieur


- Amélioration des conditions de vie et d’étude des étudiants dont la mobilité internationale
- Structuration et attractivité des établissements
- Réhabilitation et constructions universitaires
- Accompagnement d’une recherche d’excellence ou en émergence à fort impact territorial ainsi que les projets de culture scientifique, technique et industrielle (CSTI)
- Soutien à la valorisation et au transfert de la connaissance et des technologies

Rappel des grands axes de la stratégie
Evaluation


- Mise en place du comité de suivi de l’évaluation
- Évaluation des fonds européens structurels d’investissement (FESI)
- Évaluation des politiques régionales
- Articulation des politiques régionales / Fonds européens

 

Lycées

Rappel des compétences régionales


- Construction, équipements, fonctionnement des lycées
- Accueil, restauration, hébergement
- Entretien, maintenance des bâtiments et informatique
- Elaboration de la carte des formations professionnelles des lycées

Rappel des grands axes de la stratégie


- Garantir l’égalité des chances devant le service public d’éducation
- Investir massivement dans les lycées pour les rendre modernes, connectés, économes en énergie, accessibles et plus ouverts sur leur environnement
- Approfondir le lien école-entreprise
- Développer l’internat comme outil d’égalité sociale et d’orientation

 

Apprentissage

Rappel des grands axes de la stratégie


- Offrir aux jeunes bourguignons et francs-comtois la possibilité d’accéder, par la voie de l’apprentissage, à une qualification professionnelle et à l’obtention d’un diplôme qui leur assure une insertion professionnelle rapide et durable.
- Augmenter le nombre d’apprentis notamment par l’expérimentation de porter l’âge d’entrée en apprentissage jusqu’à trente ans .
- Adapter l’offre de formation aux besoins en compétence des entreprises dans le cadre du CPRDFOP.
- Renforcer la qualité de la formation et l’adapter aux évolutions sociales et technologiques.
- Coordonner l’ensemble des actions conduites par les différents partenaires en faveur de l’apprentissage : Etat – chambres consulaires – acteurs du service public régional de l’orientation (SPRO) - branches professionnelles - etc.

 

Formations sanitaires et sociales

Rappel des grands axes de la stratégie


- Assurer l’égalité entre les apprenants
- Adapter les quotas de formation et l’appareil de formation aux besoins du territoires, des populations et des professionnels
- Adapter la carte des formations dans le cadre du CPRDFOP
- Moderniser et équiper les établissements afin d’offrir aux étudiants des conditions d’enseignement optimales

 

Formation des demandeurs d’emploi et transitions professionnelles

Rappel des compétences régionales
Formation des demandeurs d’emploi


- Pilotage du Service Public Régional de la Formation
- Coordination de l’achat public de formation par le biais d’une convention cadre signée avec Pôle Emploi

Rappel des grands axes de la stratégie
Formation des demandeurs d’emploi


- Amener les demandeurs d’emploi à un premier niveau de qualification, le niveau V, en leur apportant à proximité de leur domicile (21 plateformes sur le territoire) des prestations de formation adaptées à leur profil (remises à niveau, CLEA, immersion en entreprise, FLE à visée professionnelle,…)
- Répondre aux besoins des territoires et des entreprises en matière de compétences. La Région définit son programme d’achats de formation en lien avec les partenaires du territoire et répond aux besoins ponctuels des entreprises (FRAP) et des individus qui ne trouveraient pas de solution dans le programme collectif de formation (aide individuelle)
- Sécuriser les parcours des demandeurs d’emploi en leur versant une rémunération en cours de formation ainsi qu’une aide à la mobilité

Rappel des compétences régionales
Transitions professionnelles


- Coordination du service public de l’orientation tout au long de la vie en lien avec les autorités académiques pour ce qui concerne les jeunes en formation initiale

Rappel des grands axes de la stratégie
Transitions professionnelles


- Permettre à chaque individu d’être acteur de son orientation et réduire les inégalités en garantissant à tous un égal accès à l’information, à la formation et à l’orientation tout au long de la vie
- Accompagner les transitions professionnelles des actifs, qu’elles soient subies ou choisies, afin de favoriser la fluidité de leurs parcours professionnels
- Développer les compétences des salariés, prioritairement les plus fragiles d’entre eux, dans une logique de formation tout au long de la vie, de sécurisation de leur parcours
- Accompagner par la formation le développement économique considérant que le capital humain est un levier pour la compétitivité des entreprises et l’attractivité des territoires

 

Tourisme, Europe et Suisse, International, attractivité et export

Rappel des compétences régionales
Tourisme


- Le tourisme reste une compétence partagée entre les différents niveaux de collectivités
- Le conseil régional définit les objectifs à moyen terme du développement touristique régional (SRDTL)
- Il coordonne, dans la région, les initiatives publiques et privées dans les domaines du développement, de la promotion et de l’information touristiques.

Rappel des 5 grands axes de la stratégie régionale
Tourisme


Une «ambition sans précédent» pour le développement du territoire : 100 Millions d’investissement sur la durée du schéma

- Développer une attractivité touristique et marketing forte … pour valoriser nos produits et nos destinations
- Soutenir, par une politique d’investissement ciblée, la création ou la modernisation des équipements qui permettront de développer le tourisme, l’itinérance sous toutes ses formes, la montée en gamme des hébergements, l’œnologie et la gastronomie etc.
- Structurer l’offre d’itinérance touristique, améliorer l’accessibilité des sites touristiques
- Renforcer la professionnalisation des acteurs du tourisme par la formation
- Soutenir l’innovation et préparer le tourisme de demain, en développant de nouveaux services innovants

Rappel des compétences régionales
Fonds européens


Depuis le 1er janvier 2014, la région est «autorité de gestion» pour les programmes européens 2014-2020. L’Europe confie 1,471M€ à la région pour la gestion de 5 programmes européens :
- Programme Opérationnel FEDER/FSE Bourgogne (doté de 183M€ de FEDER et 40M€ de FSE)
- Programme Opérationnel FEDER/FSE Franche Comté et Massif du Jura (doté de 151M€ de FEDER et 34 M€ de FSE)
- Programme de Coopération Interreg France-Suisse (doté de 66M€ de FEDER)
- Programme de Développement Rural Bourgogne (doté de 553M€ de FEADER)
- Programme de Développement Rural Franche-Comté doté de 444M€ de FEADER)

Rappel des grands axes de la stratégie
Fonds européens


- Poursuivre et accélérer la dynamique de programmation et de consommation pour atteindre les objectifs des programmes
- Poursuite de la « Fabrique à projets » pour aller au devant des porteurs potentiels de projets et les accompagner dans le montage de leur dossier
- Renforcer l’impact des politiques publiques portées par la région par la mise en cohérence des politiques sectorielles et européennes

Rappel des compétences régionales
Europe et rayonnement international


- Compétence régionale générale encadrée par la loi d’orientation et de programmation sur le développement et la solidarité internationale, dite loi «Canfin» – Loi 2014 – 773 du 7/07/2014.

Rappel des grands axes de la stratégie
Europe et rayonnement international


- Renforcement de l’attractivité de la région sur la scène internationale en conjuguant export, tourisme et rayonnement international
- Affirmation de l’identité transfrontalière de la région
- Développement de l’autonomie et de l’emploi des jeunes grâce à des expériences internationales
- Appui aux projets de développement

Les grands axes de la stratégie export
Export / attractivité


- L’export : un des grands leviers pour créer des emplois et de la valeur ajoutée dans les entreprises
- Les objectifs : encourager le développement à l’international des entreprises du territoire, renforcer l’attractivité de la Région et faire rayonner ses savoir-faire à l’étranger.
- Mise en œuvre du plan d’actions pour l’internationalisation : soutien aux actions collectives à l’international, aux projets de recrutement de cadres et assistantes export, de recrutement de volontaire internationaux en entreprises (VIE) et à la première prospection à l’international des entreprises innovantes.
1,5 M€ de CPF sur l’internationalisation

Les grands axes de la stratégie attractivité
Export / attractivité


Objectifs :
-Dans le cadre de la fusion des régions, consolider une identité commune Bourgogne Franche-Comté s’appuyant sur les éléments de notoriété existants ou à renforcer

Démarche :
- Participative, impulsée par la région mais associant les partenaires, territoires, acteurs et grand public
- Transversale : attractivité économique, résidentielle, environnementale, tourisme, université-recherche, évènementiel culturel et sportif, système de santé,…

Résultats :
- Un plan d’actions pluriannuel développant la capacité du territoire à rayonner, à promouvoir son offre et à attirer (habitants, investisseurs, entreprises, chercheurs, touristes, …)
- Contributif à la réflexion sur le SRADDET – Ici 2050 destiné à Faire Région et à la rendre attractive

 

Transition énergétique et environnement

Rappel des compétences régionales
Transition énergétique


- Loi NOTRé : le SRADDET fixe les objectifs à moyen et long termes (…) de maîtrise et de valorisation de l’énergie, de lutte contre le changement climatique et de pollution de l’air
- Loi MAPTAM : la Région est chef de file des collectivités territoriales en matière de climat, de qualité de l’air et d’énergie,
- Loi LTE : la Région élabore un programme régional pour l’efficacité énergétique qui définit les modalités de l'action publique en matière d'orientation et d'accompagnement des propriétaires privés, des bailleurs et des occupants pour la réalisation des travaux de rénovation énergétique de leurs logements ou de leurs locaux privés à usage tertiaire

Rappel des grands axes de la stratégie pour la DTE
Transition énergétique


- Mettre en œuvre un SPEE
- Accélérer le déploiement des ENR
- Assurer le rôle de démonstrateur de la Région
- Mobiliser les territoires et les citoyens autour du défi énergétique

Rappel des compétences régionales
Environnement


En matière de protection de la biodiversité et des milieux aquatiques
- Planification et orientations stratégiques aux travers de la SRB et de l’intégration de la trame verte et bleue dans le futur SRADDET
- Création et réglementation des Réserves Naturelles Régionales (18 en région)
- Chef de filât « préservation de la biodiversité »
- Possibilité de créer, avec l’agence française pour la biodiversité, une agence régionale de la biodiversité

En matière de déchets
- Elaboration et mise en œuvre du Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets et du plan d’action Economie Circulaire

En matière de biomasse
- Co-élaboration avec l’Etat du Schéma Régional Biomasse

Rappel des grands axes de la stratégie
Environnement


- Porter une stratégie régionale en faveur de la biodiversité et co-construire, avec les acteurs régionaux, une agence régionale de la biodiversité
- Connaitre, protéger, valoriser et faire prendre conscience de la richesse de la biodiversité en Bourgogne Franche-Comté
- Accompagner la gestion concertée de la ressource en eau et des milieux aquatiques, en lien avec les Agences de l’eau et les acteurs locaux de la gestion des milieux aquatiques
- Mobiliser la planification de la gestion des déchets au service de l’économie circulaire et de l’objectif zéro déchets
- Favoriser l’Education à l’Environnement et au Développement Durable (EEDD) auprès de tous les publics pour accompagner la transition énergétique et écologique.

 

Bois – Forêts – Parcs et montagnes

Rappel des compétences régionales
Bois – Forêts


- L’exploitation et la transformation du bois relèvent de la compétence économique
- La forêt et les usages du bois participent des compétences de la région dans les domaines du développement local, de l’énergie et de la protection de l’environnement (lutte contre le changement climatique, biodiversité)

Rappel des grands axes de la stratégie
Bois – Forêts


- Créer plus de valeur ajoutée et d’emplois dans la filière bois
- Favoriser une gestion forestière et des pratiques sylvicoles responsables
- Favoriser les initiatives innovantes d’anticipation et d’adaptation au changement climatique
- Favoriser la réappropriation publique et la gestion collective des forêts

Engagements de la région sur les Conventions de massif 2014-2020
Parcs et Montagnes

- Signature de la convention de massif du Massif Central et de son POI Feder
- Signature de la contention de massif du Jura et axe interrégional du PO Feder Fr-Comté
- Signature de la convention de massif des Vosges et engagements axe interrégional du PO Feder Lorraine
Contreparties pour les signataires: 130 millions d’euros de l’Europe / 360 millions d’euros de l’Etat

Rappel des grands axes de la stratégie de mandat de la région
Parcs et Montagnes

Valoriser et développer les forêts, les parcs et les montagnes :
- Développer une politique différenciée en faveur de la moyenne montagne
- Développer leur attractivité résidentielle touristique et économique
- Maintenir le tissu agro-forestier avec la clé de valorisation des productions agro-alimentaire typées « montagne »

 

Infrastructures de transport et mobilités

Rappel des compétences régionales
Infrastructures de transport


- Infrastructures de transport (ferroviaires, routières, aériennes et fluviales): planification (SRADDET), contractualisation et gestion (syndicats mixtes)
- Gares et points d’arrêt routiers et ferroviaires: aménagement, entretien, accessibilité, services et tarification
- Matériel ferroviaire roulant : maintenance et renouvellement

Rappel des grands axes de la stratégie
Infrastructures de transport


- Conforter le transport ferroviaire à l’échelle de la région par un engagement sans précédent sur les infrastructures ferroviaires
- Moderniser et adapter le matériel roulant aux besoins et aux exigences des usagers
- Poursuivre l’amélioration des infrastructures routières
- Construire une stratégie aéroportuaire à la nouvelle échelle régionale
- Poursuivre les aménagements fluviaux et portuaires et préparer l’avenir
- Encourager les mobilités douces par l’adaptation des infrastructures nécessaires au développement du vélo

Rappel des compétences régionales
Mobilité

- Financement et organisation des transports régionaux de voyageurs depuis 2002 : Transports TER ferroviaires et routiers
- Financement et organisation des transports réguliers interurbains et des transports scolaires
- Rôle d’autorité organisatrice de l’intermodalité avec la définition d’un Schéma Régional de l’Intermodalité (SRI) sur le périmètre régional

Rappel des grands axes de la stratégie
Mobilité

- Unifier le réseau de transport régional en réussissant le transfert de compétences des départements et de l’Etat vers la région
- Définir une politique des transports fondée sur l’intermodalité et l’innovation
- Consolider et harmoniser la qualité de service et le financement des transports scolaires avant la fin du mandat

Culture

Rappel des grands axes de la stratégie

- Favoriser la dynamique de création pour préserver l’emploi culturel
- Assurer la diffusion artistique sur l’ensemble du territoire
- Améliorer les conditions d’accès à la culture
- Défendre des ambitions fortes dans le domaine de la musique (structuration du schéma régional d’enseignement supérieur), du spectacle vivant et du livre
- Soutenir aussi bien la restauration des grands sites patrimoniaux que du patrimoine local
- Développer la valorisation du patrimoine pour en assurer une meilleure transmission à toutes les générations
- Donner une dimension participative aux projets patrimoniaux

 

Sports

Rappel des grands axes de la stratégie


- Un aménagement du territoire équilibré en équipements sportifs : maillage harmonieux du territoire afin d’éviter les zones carencées et poursuite du transfert du CREPS à la Région
- Une coordination régionale de l’offre d’activités sportives : signature de contrats régionaux de développement du sport pluriannuels et soutien à Profession sport
- Des manifestations sportives pour toutes les ambitions, des projets associatifs pour tous avec 3 niveaux d’intervention
- Développement de la place des femmes dans le sport
- Un accès facilité aux pratiques parce que le sport est un droit pour tous : participation au financement de la licence UNSS et aux ligues handisport et sport adapté

 

Vie associative, jeunesse, laïcité

Grands axes de la stratégie


- Aider à la création d'emplois associatifs
- Soutenir la structuration du secteur associatif, ferment du vivre ensemble
- Favoriser l’engagement des jeunes et accompagner le déploiement des services civiques
- Renforcer et faciliter l’autonomie des jeunes (aide au permis de conduire et carte avantage jeunes)
- Accompagner les projets individuels et collectifs et d’acquisition de compétences informelles
- Concerter les acteurs de la jeunesse et de la vie associative en Région en collaboration des services de l’Etat
- Promouvoir le principe de laïcité

 

Cohésion territoriale

Rappel des compétences régionales


- Aménagement du territoire
- Politique de la ville, rénovation urbaine
- Santé

Rappel des grands axes de la stratégie


- Encourager la coopération et outiller les territoires en termes d’ingénierie pour accompagner les projets de développement local
- Consolider l’intervention en direction des quartiers prioritaires de la politique de la ville
- Promouvoir les nouvelles ruralités
- Encourager les territoires dans la transition écologique et maîtriser le foncier
- Elaborer le SRADDET « Ici 2050 », un schéma prospectif et intégrateur
- Mettre en place la Stratégie de la connaissance, en partenariat avec l’Etat
- Développer les capacités de la Région en matière d’observation et d’analyse territoriale

Démocratie participative, Lutte contre les discriminations, Égalité femmes-hommes

Grands axes de la stratégie


Garantir l’égalité réelle entre les femmes et les hommes et lutter contre les discriminations :
- Respect de la loi du 4 août 2014 : présentation, le 17 novembre 2017, du premier rapport de situation en matière d’égalité femmes-hommes par la Région, en interne à la collectivité et dans ses politiques publiques : état des lieux et mise en perspective

CONSEIL REGIONAL BFC : 99,7 millions d'€ d'aides engagés par la commission permanente

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni la commission permanente vendredi 6 juillet. Les élus régionaux ont examiné 111 rapports. Au cœur des priorités : l’emploi et la formation, la culture et la fraternité, mais aussi l’environnement.

ACADEMIE DE DIJON : 79,6% des candidats ont été reçus au bac au 1er tour

BAC 2018 LYCEE LAMARTINE MACON - 8.jpg
La réussite des Bourguignons est en hausse par rapport à l'année dernière.

BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ : Le troisième appel à projets « Agir, Innover et bien vivre ensemble en BFC » est lancé

Le club entreprises & mécénat en Bourgogne-Franche-Comté est une association loi 1901 qui a pour but d’informer, de sensibiliser et de développer la pratique du mécénat auprès des entreprises de son territoire.

DIJON : Un militaire de la Gendarmerie met fin à ses jours

Le tragique événement a eu lieu ce week-end à la caserne Deflandre.

BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ : La Région recherche des citoyens volontaires

Inscription jusqu’au 1er juin 2018 pour participer aux journées citoyennes des 5 et 6 juillet 2018 sur la thématique de l’Union européenne.

BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ : Bientôt un outil stratégique d’aménagement du territoire

LANCEMENT SRADET (3).jpg
La Région Bourgogne-Franche-Comté, encore très récente, doit se doter d’un outil pour mettre en œuvre une stratégie d’aménagement du territoire : le schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET).