mardi 15 octobre 2019

telephone-au-volant.jpg

Alors que le gouvernement vient d’annoncer des mesures drastiques contre l’utilisation du téléphone au volant, une étude révèle l’ampleur et la nature de l’utilisation des smartphones par les conducteurs français.

 

 

Communiqué de presse

La généralisation des smartphones a entraîné une explosion de l'usage du téléphone sur la route. Tenu à la main, en roulant ou dans les bouchons... Il est omniprésent, chez les conducteurs français. Selon les résultats du baromètre* « Usages du Smartphone au Volant » publiés ce jour par la Fondation MAIF et l’IFSTTAR (Institut Français des Sciences & Technologies, des Transports, de l’Aménagement et des Réseaux), 43% des conducteurs utiliserait son téléphone en conduisant. Même s’ils sont nombreux à en faire usage, les conducteurs ont tout de même conscience de la dangerosité que représente le mobile.

L’usage du téléphone se banalise au volant

Le smartphone nous suit partout y compris au volant. Véritable compagnon de voyage, il tend à remplacer la plupart des accessoires & options à bord : GPS, lecteur de musique, accès internet... plus de la moitié des conducteurs de moins de 34 ans utilisent leur téléphone au volant, et les utilisateurs fréquents sont 2 à 3 fois plus nombreux que les occasionnels en fonction des tranches d’âge.
En dehors des conversations (39% des conducteurs reçoivent et passent des appels), les autres usages augmentent : 30% écrivent ou lisent des SMS et messageries instantanées, 13% lisent ou répondent à leurs emails et près de 30% utilisent leur smartphone en GPS (contre 22% en 2016). Les réseaux sociaux, faisant dorénavant partie intégrante de notre quotidien, sont également de plus en plus présents au volant : 9% des conducteurs les consultent ou publient des posts en roulant et parmi eux, les 18-25 ans sont près de 20% à les utiliser occasionnellement ou fréquemment. 17% des conducteurs reçoivent des messages comportant texte et image ou vidéo, 8% en envoient.
Si le téléphone utilisé au volant est d’abord jugé utile par l'ensemble des conducteurs, son côté envahissant et stressant est également pointé. Le côté distrayant n’apparaît qu’en dernière position.

Des utilisateurs conscients des risques et des usages favorisant la sécurité qui progressent

Même s’ils sont nombreux à l’utiliser, les conducteurs semblent plutôt conscients de la dangerosité de l’usage du téléphone au volant : la réception et l’envoi de messages écrits restent notamment associés à une très forte prise de risque.
Les conducteurs sont de plus en plus nombreux à ne plus tenir leur téléphone en mains pendant les conversations : ils sont 67% à avoir déjà utilisé un système mains-libres ou la commande vocale contre 60% en 2016.
Cependant, encore près de la moitié (47%) des conducteurs qui reçoivent des messages les lisent en tenant le téléphone à la main, au moins de temps en temps. 59% des conducteurs qui envoient des messages, les écrivent en tenant le téléphone à la main, au moins de temps en temps.
Marie-Pierre Bruyas, chercheur à l’IFSTTAR, explique : « Les usages du smartphone au volant sont de plus en plus complexes et multiplient les sollicitations auxquelles les conducteurs ne peuvent pas toujours résister. Réalisées manuellement, ces opérations monopolisent l’attention du conducteur, détournent son regard de la route et interfèrent avec la tenue du volant. Ce qui augmente très fortement le risque d’accident. Dans ce contexte, on ne peut que regretter la sous-utilisation des mains-libres, des interactions vocales et la méconnaissance qu’ont les conducteurs des applications permettant une conduite plus sécuritaire telles que le « Mode conduite ».
Marc Rigolot, Directeur Général de la Fondation MAIF poursuit : « Nous observons deux évolutions majeures : les systèmes permettant de contrôler le smartphone via le véhicule et les comportements digitaux des personnes changent nos habitudes de conduite. Il faut les mesurer pour adapter la prévention des risques d'accidents ».

 

Ceux qui roulent le plus sont encore plus accros aux smartphones : L’étude montre que plus les kilomètres augmentent (au-delà de 35000kms parcourus / an), plus les conducteurs utilisent leur smartphone : les professionnels sont près de 60% à s’en servir quotidiennement mais 79% à effectuer leurs conversations & messages en mains-libres.
Mieux équipés que les particuliers, ils utilisent davantage leurs kits Bluetooth ou les commandes vocales de leur téléphone : les messages sont plus souvent écoutés et dictés que lus et écrits. La pratique des emails se développe nettement selon le profil du conducteur : souvent pour des motifs professionnels, elle reste l’apanage de ceux qui roulent le plus.


* Etude réalisée du 16 juin au 13 juillet 2017 par l’IFSTTAR grâce au financement de la Fondation MAIF sur un échantillon représentatif de la population française de 2671 personnes.

Photo d’accueil : © www.phonandroid.com

MÂCON : Un train a percuté une personne, la ligne TER Paris-Marseille fermée dans les 2 sens

TRAIN SANCE 9OCT.jpg
Actualisé à 12:31 - La thèse de l'homicide a été envisagée.

MÂCON : Deux mineurs revendaient des iPhone XS achetés "une bouchée de pain" sur internet

Deux affaires de vente de produits contrefaits ont été mises à jour en deux jours par les policiers de la brigade anti-criminalité de Mâcon. La seconde a concerné un individu majeur revendant des contrefaçons de chaussures et de sacs de marque.

LA CHAPELLE DE GUINCHAY : Un blessé dans un carambolage en chaîne route de Juliénas

ACCIDENT ROUTE DE JULIENAS1.jpg
L'accident s'est produit ce samedi matin avant 11 heures, entre les communes de La Chapelle et de Juliénas.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Un blessé dans une collision entre un véhicule et un poids lourd

CRECHES faits divers 1er aout.jpg
Toutes les photos de l'accident. Actualisé : les circonstances de l'accident.

REPLONGES : Un chauffeur de poids-lourd en arrêt cardio-respiratoire sur l'autoroute

ACTUALISÉ à 17h45 : Le chauffeur, originaire de Saône-et-Loire, est décédé.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un mort à Montceau et un blessé à Chalon, après la soirée de victoire de l'Algérie

60618_1_news.jpg
Le jeune cyclomotoriste n'a pas survécu à ses graves blessures. Le conducteur de la voiture est en garde à vue. A Chalon-sur-Saône, un homme a été blessé par un fumigène tiré dans un appartement.

MACON : Un bus en feu provoque l’évacuation d’une école

incendie bus trema.jpg
Un incendie provoqué par un problème technique a consumé la moitié d’un bus à l'arrêt et sans passagers ce vendredi matin près du magasin Auchan.