dimanche 21 octobre 2018

Communiqué

Deux mois après l’arrivée retentissante d’un opérateur télécom dans le secteur bancaire et près d’un an depuis l’inauguration du mandat de mobilité censé raviver la concurrence, l’UFC-Que Choisir dévoile son enquête exclusive sur les tarifs bancaires 2018. Alors que pour la sixième année consécutive les frais ont progressé à un rythme supérieur à celui de l’inflation – le coût moyen d’un compte bancaire atteint 211 euros, en hausse de 2,2 % sur l’année – l’association invite les consommateurs, qui reçoivent actuellement leur récapitulatif de frais 2017, à jouer pleinement leur rôle d’arbitre du marché. Pour les aider à y voir plus clair sur ce secteur nébuleux, l’UFC-Que Choisir met en libre accès pour dix jours son comparateur bancaire indépendant.

 

 

Frais bancaires : 9 % d’augmentation depuis 2013

 

Atteignant 211 euros au 1er janvier 2018, en hausse de 2,2 % sur l’année, le coût moyen d’un compte bancaire a progressé depuis 2013 trois fois plus rapidement que l’inflation (9 % contre 3 %). Cette année notre étude des brochures tarifaires de 22 établissements bancaires représentatifs1 montre que ce phénomène concerne aussi bien les consommateurs équipés de packages, dont le prix de l’offre classique a bondi de 2,5 % en 2018, que les prestations facturées au détail. Pour ces dernières, les hausses de tarifs sont encore plus significatives puisque le coût des cartes internationales à débit immédiat a progressé de 2 % alors que celui des services réalisés en agence a littéralement flambé (17 % pour l’initialisation d’un virement, 11 % pour la remise d’un chéquier). A ce rythme et au regard du coup d’accélérateur porté sur les fermetures d’agences, les banques traditionnelles ressembleront bientôt à leurs concurrentes en ligne, les tarifs en plus !

 

 

 

 

Changer de banque : jusqu’à 400 euros d’économies possibles pour les habitués du découvert

 

Parmi l’ensemble des profils analysés par notre étude, les écarts de tarifs entre les banques sont considérables. Ils varient de 1 à 6 pour le profil haut de gamme / senior, de 1 à 17 pour un actif / utilisation standard du compte et de 1 à 10 pour un usage intensif, notamment en cas de dépassement du découvert autorisé. En moyenne, un senior peut ainsi réaliser 153 euros d’économies, un actif 168 euros et un familier du dépassement de découvert pas moins de 236 euros en quittant sa banque pour un établissement moins vorace.

 

Alors que plus de la moitié des consommateurs, tous revenus confondus, dépassent au moins une fois dans l’année leur autorisation de découvert2, les plus coutumiers de cette pratique pourraient économiser jusqu’à 400 euros en optant pour une banque en ligne. En effet, les commissions d’intervention ainsi que les agios, qui représentent pour eux les deux tiers du coût du compte bancaire, y sont plus de 6 fois moins chers que chez les établissements de réseau. Pour les consommateurs qui souhaitent disposer d’une agence physique ou qui ne remplissent pas les conditions exigées par certaines banques en ligne pour ouvrir un compte, faire jouer la concurrence peut également rapporter jusqu’à 200 euros de gains de pouvoir d’achat.

 

 

Dépassement du découvert autorisé, les bons réflexes pour réaliser de concrètes économies

 

Plusieurs solutions permettent aux consommateurs fréquemment en dépassement de découvert autorisé de réaliser de substantielles économies. Dans un premier temps, négocier le montant de cette facilité de caisse constitue la méthode la plus rapide et efficace. Elle permet, avec l’accord de sa banque, d’économiser, en moyenne, 17 % du montant de ces frais, soit environ 70 euros par an. Dans un second temps, les consommateurs peuvent également solliciter une remise totale ou partielle de leurs frais bancaires notamment lorsque leur situation financière s’est dégradée durant l’année. A ce titre, les établissements bancaires se sont engagés à examiner dans les meilleurs délais et de façon personnalisée ces sollicitations.

 

Enfin, les consommateurs qui subissent de façon répétée des irrégularités de fonctionnement sur leur compte peuvent bénéficier de l’« offre spécifique ». Peu mise en avant par les établissements bancaires, seulement 10 % des consommateurs visés par ce dispositif en bénéficient3, cette dernière est facturée à un prix maximum de 36 euros par an et prévoit un plafonnement réduit des commissions d’interventions (4 euros par opération dans la limite de 20 euros par mois). Moins chères que certaines néo-banques qui ciblent les publics fragiles, cette solution offre une gamme de services plus riche qui inclut notamment la disposition de deux chèques de banque tous les mois.

 

Convaincue que ces nouveaux excès tarifaires sont rendus possibles par les entraves mises par les établissements à la mobilité bancaire, l’UFC-Que Choisir, soucieuse de garantir aux consommateurs une information pertinente et une réelle concurrence sur le secteur bancaire :

  • Encourage les consommateurs à consulter leur récapitulatif annuel de frais bancaires 2017 pour connaître le montant des frais qu’ils ont réellement payés l’an dernier ;

  • Invite les consommateurs à utiliser son comparateur bancaire indépendant, en accès libre pendant 10 jours, afin de prendre conscience des gains de pouvoir d’achat qu’ils peuvent réaliser ;

  • Demande aux pouvoirs publics :

        • La gratuité du transfert des comptes d’épargne réglementés (CEL, PEL) et le plafonnement des frais de transferts des PEA ;

        • L’interdiction de l’obligation de domiciliation des revenus dans le cadre du crédit immobilier ;

        • D’avancer sans délai vers un système de portabilité du compte bancaire.

     

 

1 Etude des brochures tarifaires des établissements bancaires jugés « particulièrement représentatifs de la diversité des offres et de la concentration du marché » par le CCSF notamment parce qu’ils disposent de 53 % de parts de marché sur le secteur.

2 Etude Panorabanque, Les Français et le découvert bancaire, 2017.

LYCÉE RENÉ CASSIN : Une nouvelle équipe pour le CVL Cassin

CVL LYCEE CASSIN.jpg
Le Lycée René Cassin de Mâcon dispose depuis quelques jours d’une nouvelle équipe d’élus au conseil de la vie lycéenne.

XAVIER EMMANUELLI À MÂCON : "Nous vivons dans un monde en manque de consolation"

Collage portes ouvertes Le Pont.jpg
Visite des locaux de l'association Le Pont et rencontre avec les travailleurs sociaux et les résidents pour le fondateur du SAMU social.

MIGRANTS À MÂCON : Le préfet suit avec attention la situation

migrants albanais 2018 (1).JPG
Il s'exprime ce jour dans une longue déclaration transmise à la presse.

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : « Mâcon Sud Bourgogne », une marque touristique et une nouvelle stratégie

MBA tourisme (50).JPG
Les grandes lignes de la stratégie touristique de la communauté d'agglomération Mâconnais-Beaujolais, adoptée en juin 2018, ont été présentées en conférence de presse ce jeudi.

SAONE-ET-LOIRE - Tourisme : Bienvenue sur la... « Route 71 » !

route 71 (27).JPG
Le logo et la signalétique de la future application gratuite à destination des touristes en Saône-et-Loire ont été dévoilés à la presse ce jeudi par le président André Accary et Elisabeth Roblot, vice-présidente chargée du tourisme.

MACON : Les syndicats des retraités ne lâchent pas l'affaire

manifestation retraités Mâcon octobre 2018 (71).JPG
Une nouvelle manifestation s'est déroulée ce jeudi à l'appel de l'intersyndicale des retraités à Mâcon, avec quelques dizaine de manifestants.

MÂCON : L’opération "Mon Sang pour les Autres" revient vendredi 26 octobre

sang rotary .jpg
En plein milieu des vacances de la Toussaint, une nouvelle collecte événementielle est organisée au centre-ville de Mâcon offrant aux mâconnais l’opportunité de donner leur sang facilement.

PHOTOS : Pleins feux sur la 2ème journée du cross au collège Pasteur

Collage cross pasteur Mâcon.jpg
Mercredi matin au vallon des rigolettes, les 250 élèves des classes de 4ème et de 3ème du collège Pasteur ont couru en vue de la qualification pour le cross du district de Mâcon.

SAÔNE-ET-LOIRE – Visite d’élus au Vatican : « Pas en notre nom » selon l’Observatoire départemental de la Laïcité

Le Bureau de l'association « Agir pour la Laïcité et les valeurs Républicaines, Observatoire départemental de la laïcité » réagit à la visite de trente élus du département au Vatican.

MÂCON - Conseil municipal : Une séance extraordinaire pour la signature de la convention "Action Cœur de Ville".

Le maire Jean-Patrick Courtois a annoncé l'objet de ce conseil extraordinaire et la satisfaction qu'il a du travail qui a été accompli depuis des années pour arriver à la concrétisation de ce plan.

MÂCON : Ils ont marché pour dire "non" à la misère

ADTQM.jpg
ATD (agir tous pour la dignité) - Quart-Monde et ses troupes ont proposé mercredi après-midi, une marche festive pour marquer la journée mondiale du refus de la misère. L'association fait partie du Forum de la solidarité qui regroupe une quinzaine d'associations de toute tendance travaillant sur l'humanitaire ou sur les droits de l'homme. Patrick Hubert, membre d'ATD-Quart-Monde et organisateur…

SAÔNE-ET-LOIRE : L’épuisement parental évoqué en réunion-débat en novembre

Collage épuisement parental.jpg
Une série de réunions publiques est proposée au mois de novembre aux parents du département pour mieux comprendre et éviter l'épuisement qui frappe de plus en plus de familles.

MÂCON : Myriam Akkari, commissaire de police, se présente à Femme Avenir

Collage FEMME AVENIR.jpg
Myriam Akkari, Commissaire divisionnaire à Mâcon, était l'invitée d'honneur de "Femme Avenir" ce mardi à l'Hôtel Escatel, pour la réunion mensuelle des adhérents-tes.

MÂCON - Jean-Patrick Courtois : « Plus de 20 millions d'investissements en 2019 »

MACON 2019 JEANPATRICK COURTOIS - 1.jpg
« Mâcon est une ville en chantier » a soutenu Jean-Patrick Courtois lors de sa conférence de presse de rentrée.

MÂCON : Le cross du collège Pasteur en images (2)

Collage cross pasteur 2.jpg
Plus de 400 élèves des classes de 6ème et 5ème du collège Pasteur, ainsi que des classes de CM2 des écoles Henri Matisses, Les Perrières, Grand Four et Brassens étaient présents ce matin au vallon des Rigolettes.

MÂCON : Le cross du collège Pasteur en images (1)

Collage cross pasteur 1.jpg
Plus de 400 élèves des classes de 6ème et 5ème du collège Pasteur, ainsi que des classes de CM2 des écoles Henri Matisses, Les Perrières, Grand Four et Brassens étaient présents ce matin au vallon des Rigolettes.

MÂCON : Les travaux du grand projet de l’ilot des Minimes vont démarrer

Collage chantier ilot minimes.jpg
Le maire de Mâcon et les représentants de l’investisseur privé en charge de la réalisation du projet ont annoncé le calendrier des travaux lors d’une conférence de presse.

MACON : Quand le SPIP mise sur le sport comme voie d'intégration

SPIP Mâcon 2018 (6).JPG
La deuxième édition du projet « passeport santé », dédié aux personnes placées sous contrôle judicaire, suivies en milieu ouvert, et rencontrant principalement des conduites addictives, est arrivée ce week-end à l’étape du défi sportif.

SAÔNE-ET-LOIRE : 22 personnes ont reçu les Palmes Académiques

DETROYAT - Palmes Académiques (29).jpg
Ce dimanche 14 octobre a eu lieu la cérémonie officielle organisée comme chaque année par l’AMOPA 71 dans le but de remettre des Palmes aux nouveaux nommés et promus.