mercredi 8 avril 2020
  • COVID 19 MBA vous informe MI_Plan de travail 1 (1).jpg

VOEUX 2018 CHARNAY.jpg

Il y avait beaucoup de monde à la salle de la Verchère ce vendredi soir pour assister à la traditionnelle cérémonie des vœux du maire de Charnay-lès-Mâcon. Outre les membres du Conseil municipal et les représentants associatifs de la commune, on notait également la présence de Florence Battard conseillère départementale, de Christine Robin présidente du PTER Bourgogne du Sud et conseillère régionale, et de Benjamin Dirx député de la 1ère circonscription.

L’orchestre de l’école de musique a ouvert la soirée en interprétant quelques morceaux dont l’hymne charnaysien composé et offert à la ville par Jean-François Basteau. Après cet intermède musical, le maire de Charnay, Jean-Louis Andrès, a pris la parole.


Un maire déterminé « à agir avec rigueur, constance et sans faiblesse » face aux difficultés
Dès ses premiers mots, le maire de Charnay s’est montré offensif, dénonçant tour à tour ceux « qui relativisent l’intérêt général au profit de leur intérêt particulier » et ceux « qui se positionnent d’emblée pour sa succession (…) au détriment de l’action ». Offensif, mais aussi déterminé à affronter les difficultés de la vie d’élu au nom des enjeux à relever en termes d’emplois et de qualité de vie, pour répondre « aux attentes de la communauté des citoyens ». « Il faut allier le pessimisme de l’intelligence à l’optimisme de la volonté », déclare Jean-Louis Andrès, citant Romain Rolland.


Le budget communal : « notre chantier premier et permanent »
Après avoir rappelé la situation financière préoccupante liée « à un surendettement ancien », aux baisses de dotation de l’Etat ou à l’augmentation du coût des fluides, Jean-Louis Andrès a annoncé une économie de 5% sur les dépenses de fonctionnement général qui s’ajoute aux économies réalisées au cours des exercices précédents. « Chacun a conscience que nous arrivons aux limites des économies possibles », assure le maire de Charnay avant de saluer les services de la ville qui par leur inventivité et leur ingéniosité permettent « d’évoluer positivement dans ce champ de contraintes ».
Autre source d’économies identifiée pour la commune : l’éclairage public. Un programme pluriannuel d’amélioration de l’éclairage public doit être engagé et des extinctions de lumières pourraient être mises en œuvre « à des endroits et des horaires à déterminer ».


Les projets annoncés


Parmi les annonces faites par le maire de Charnay pour 2018, les plus marquantes sont :

• La création d’un giratoire à l’intersection des rues des Petits Champs, Barthelot de Rambuteau et du chemin du Pré Neuf qui constituera l’amorce de la voie structurante du futur quartier La Ronze – Malcus – Petits Champs, « la perle de Charnay » selon Jean-Louis Andrès. Ce giratoire permettra également la liaison avec le contournement ouest de l’agglomération le long de l’autoroute.

 

Voeux_maire_Charnay_projets2018_12_01_2018_0001.jpg

 

• La poursuite des travaux d’assainissement, prévus chemins des Giroux et de la Villy, pour un coût de 200 000 €.

• La mise en œuvre du projet de Pôle Santé, dont les études d’urbanisme et environnementales sont en cours. Pour rappel, ce projet prévoit la création d’un hôtel pour les soins ambulatoires, d’une plateforme pour parcours de soins intégrés, d’un centre de rééducation et des installations annexes, le tout sur une superficie de plus de 4 hectares, à proximité immédiate de la polyclinique et de l’hôpital, du Médic Center et de l’EHPAD.

 

Voeux_maire_Charnay_projets2018_12_01_2018_0002.jpg


• Un probable retour à la semaine de 4 jours dans les écoles maternelles et primaires, si l’on en juge par les 53 % des sondés (parents et professionnels) qui se sont exprimés en ce sens. Le Conseil municipal se positionnera sur cette question avant d’en informer le Ministère de l’Education Nationale, décideur en dernier ressort.


La soirée s’est conclue par l’annonce des résultats du concours de sapins créatifs (voir notre article) et par le traditionnel verre de l’amitié.

 

David D.

Voeux_maire_Charnay_12_01_2018_0001.jpg

Voeux_maire_Charnay_12_01_2018_0011.jpg

Voeux_maire_Charnay_12_01_2018_0015.jpg

M. Galfione, chef d'orchestre et l'orchestre de l'école de musique de Charnay

Voeux_maire_Charnay_12_01_2018_0002.jpg

Voeux_maire_Charnay_12_01_2018_0013.jpg

De gauche à droite : Mme Grandjean, 2ème adjointe - M. Pont, conseiller municipal -

M. Plantier, 3ème adjoint - M. Andrès, maire de Charnay - M. Dirx, député -

M. Lachant, ancien maire de Charnay (1963 - 1983) - Mme Robin, présidente du PETR Bourgogne du Sud

Voeux_maire_Charnay_12_01_2018_0020.jpg

Voeux_maire_Charnay_12_01_2018_0024.jpg

CORONAVIRUS : 29 morts de plus dans les hôpitaux de Bourgogne-Franche-Comté ; 1 077 retours à domicile

CORONAVIRUS ARS BFC2 - 1.jpg
ACTUALISÉ - « Ne pas renoncer aux soins essentiels pendant l'épidémie rappelle l'ARS »

CORONAVIRUS - Covid-19 : « Détournement de masques, un vrai scandale ! » s'indigne André Accar

Le président du Conseil départemental de Saône-et-Loire dénonce, dans un communiqué, la réquisition par l'Etat des 2 millions de masques qui étaient attendus en Bourgogne-Franche-Comté ce début de semaine.

Coronavirus - Covid-19 : 69 décès en Saône-et-Loire depuis le 12 mars

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
Actualisé - C'est 4 morts de plus en 24h. 28 résidents en EHPAD seraient décédés du coronavirus en Saône-et-Loire depuis le 19 mars. 38 personnes sont en réanimation. C'est le nombre de le plus élevé depuis le début de l'épidémie.

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON - Alain Boissau : « Nous ne sommes pas à l'abri d'un rebond »

HOPITAL MACON COVID 6AVRIL222 - 1.jpg
Cette phrase prononcée en conférence de presse par Alain Boissau, directeur par intérim de l'hôpital, résume toute la mobilisation des soignants, des médecins, des personnels administratifs et de la société civile, des entreprises notamment, mais pas seulement, pour faire face.

CORONAVIRUS - Covid-19 : FO Services publics et de santé porte plainte contre X

Derrière le X, c'est l'Etat qui est visé bien sûr.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les 2 millions de masques commandés par la Région n'arriveront pas !

MASQUES BFC 5AVRIL.jpg
Ils ont été réquisitionnés par l'Etat. Un communiqué de la Région est tombé 22h14... Marie-Guite Dufay, sa présidente, demande à l'Etat «une répartition des masques plus équitables» et parle de «confiscation» !... Elle va saisir le ministre de la Santé.

CORONAVIRUS - Covid-19 : Les Régions Grand-Est et BFC allient leur force pour commander 4 millions de masques

2 millions de masques devraient être livrés lundi pour la Bourgogne - Franche-Comté.

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : La laboratoire d'analyse départemental Agrivalys capable de sortir des résultats en 4h !

Agrivalys 71 (30).JPG
André Accary, président du Conseil départemental, et Frédéric Brochot, vice-président en charge de l'Agriculture, président du laboratoire départemental, l'ont fait savoir ce jour par courrier à Olivier Veran, ministre de la Santé. Le laboratoire est capable d'effectuer 2000 analyses par jour. ACTUALISÉ : Le ministre a donné son feu vert.

CONCOURS : Écrivez une Nouvelle en ces temps de confinement

Le 17 janvier avait eu lieu le lancement, par le Village du Livre de Cuisery, de la 15ème édition de son concours de Nouvelles sur le thème :

SAÔNE-ET-LOIRE : Grossesse et accouchement, les sages-femmes vous disent comment ça se passe pendant la crise sanitaire

ACCOUCHEMENT.jpg
De nouvelles dispositions entrent en vigueur dans le cadre de l'épidémie de covid 19 par un nouveau décret paru le 31 mars. Le conseil de l'Ordre des sages-femmes de Saône-et-Loire détaille également les recommandations du Collège des gynécologues obstétriciens de France.

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON – Alain Boissau : « La fermeture des frontières est un frein à l'approvisionnement »

ALAIN BOISSAU HOPITAL MACON COVID - 1.jpg
Le directeur par intérim de l'hôpital a fait le point sur la situation pour macon-infos. Les lits de réa vont augmenter dès jeudi. Les entrerpises continuent d'aider. Entretien.

TRIBUNAL DE MÂCON : La barbarie d'une mère sur sa fillette de moins de 2 ans...

TGI Mâcon.JPG
On aurait pu s'attendre à un procès aux Assises. Mais non, les juges en ont décidé autrement. Pourquoi ? « Car il y a eu un basculement... » explique maître Dominique Many, avocat du père, joint au téléphone. « La fillette était vue régulièrement par un médecin avant que sa mère ne s'acharne à la violenter à la suite d'un conflit conjugal. »

TRIBUNAL DE MÂCON : De la violence conjugale au proxénétisme...

TGI Mâcon.JPG
L'affaire a été jugée ce lundi par le tribunal correctionnel de Mâcon. Elle mettait en cause deux prévenus, deux hommes de 34 et 60 ans. La victime avait d'abord porté plainte pour violences conjugales.

VIOLENCES INTRA-FAMILIALES : Les Femmes solidaires rappellent les gestes barrières

CPViolenceslesgestesbarrieres(1) (1).jpg
Face aux violences, mettons en place ce geste barrière...

SAÔNE-ET-LOIRE : L'UMIH 71 alerte élus et préfet pour « enrayer un désastre économique »

Le président Patrick Revoyre s'est adressé ce jour par mail aux parlementaires, conseillers départementaux, préfet et sous-préfets. En voici l'intégralité.