dimanche 27 mai 2018
  • CUO_MACON_AFFICHE_2018.jpg
  • DROLE_DE_DAMES_THEATRE_MACON3.jpg
  • 30 MIN STATIONNEMENT GRATUITES
  • SENIORS SEQUANE MACON HABITAT

VIOLENCES CONJUGALES MACON DEC2017.jpg

Le 16 janvier, la police de Mâcon est appelée au secours d’une femme et ses deux enfants réfugiés chez un fleuriste.

Elle vient de subir les coups de son conjoint. Ils sont PACSés et ont deux enfants en bas âge dont un bébé de deux mois.

Un médecin les a vus après l’agression. L’un, le plus grand, deux ans, présente un hématome sur le visage ; l’autre, le bébé, présente des micros lésions sur le visage. Il souffre d’une maladie de peau. La suspicion de mauvais traitement est écartée pour les deux.    

Ce 16 janvier, il perd le contrôle et frappe sa compagne, qui fera établir un certificat médical.

Occasionnellement, il consomme du cannabis, mais pas ce jour-là. Pour autant, cela pèse.   

D’abord placé en garde vue, Saïdna a été jugé ce vendredi dans le cadre d’une comparution immédiate.

Après l’exposé des faits qui lui sont reprochés par Mme la juge Gomez, notre homme ne se défausse pas, il reconnaît les faits et dit même avoir honte de ce qu’il a fait. Beaucoup d’assurance se dégage de ce monsieur de 29 ans déjà condamné à deux reprises pour les mêmes faits sur son ex. Il avait pris 7 mois fermes et purge sa peine avec bracelet électronique.

 

Son avocate plaide la volonté d’un homme de sortir de cet impulsivité qui le conduit à lever la main sur sa femme pour demander une peine mixte, à savoir « le seul outil qui soit adapté : les soins. »

La victime ne s’est pas portée partie civile et voudrait « reprendre la vie commune, améliorer les choses » argumente maître Bouillot-Meilhac. « Mon client ne conteste pas sa culpabilité mais a un travail et est le seul a ramener de l’argent à la maison. Ils viennent d’avoir un bébé. »       

« Ma femme est parfaite » lance Saïdna à la juge. « Oui, j’ai fait ça. Condamnez-moi à un maximum, mais avec bracelet électronique, pas de problème. J’ai honte de ce que j’ai fait mais je suis le seul a ramener de l’argent. Le boulot compte beaucoup pour moi. »

 

La garde à vue la veille s’est bien déroulée. Le geste ne trouve pas d’explication. « Pourquoi ? » ajoute son avocate, « on ne comprend pas. Nous avons-là un homme qui s’explique mais n’explique pas son acte. »

Mme la procureure requiert 10 mois de prison fermes compte tenu de la récidive et du danger que cet homme représente pour sa femme et ses enfants.

Le verdict tombe rapidement : 6 mois fermes avec mandat de dépôt. Pas de surprise : Saïdna est en récidive de récidive et a commis son acte sous le régime de la contrainte du bracelet électronique.

Rodolphe Bretin

 

 

MÂCON : 42 mains courantes déposées contre elle au commissariat en 13 mois !

L'histoire commence vendredi soir 18 mai quand L.M., femme de 37 ans, SDF de la rue de la Barre, une fille de deux ans placée dans une famille d'accueil, a une altercation en soirée avec un riverain. Elle tient des propos racistes et une rixe éclate.

TRIBUNAL DE MACON - Violence conjugale : Il frappe et mord sa compagne devant ses enfants

violences-conjugales.jpeg
Le 18 mai en fin d'après-midi, alors que la famille rentre après quelques achats effectués à Décathlon, le père et la mère commencent à se disputer sur un sujet au demeurant fort banal : les grands travaux routiers en cours à proximité du magasin. Les choses ne font que commencer...

TRIBUNAL DE MACON : 28 secondes pour braquer Le Tabac des quais

TGI_MACON.jpg
Ils étaient cinq prévenus à comparaître ce lundi après-midi devant le tribunal correctionnel de Mâcon. Deux frères pour le braquage du Tabac des quais commis le 22 octobre 2016, trois pour complicité, extorsion et complicité d'extorsion d’un des braqueurs. Le procès a duré plus de 6 heures.

MÂCON : Rébellion, outrage et violences contre les policiers à quelques pas du commissariat…

C’est devant le 74 de la rue de Lyon (le commissariat est au 36) qu’un individu de 26 ans s’est rebellé et a outragé les policiers avant de les bousculer et de frapper l’un d’entre eux d’un coup de poing.

TRIBUNAL DE MÂCON : Il lui plante un couteau dans le thorax et plaide la légitime défense

TGI_MACON.jpg
Ce qui avait commencé par une petite engueulade entre plusieurs individus, a fini avec un coup de couteau dans le thorax. Ce n'est pas ainsi que le prévenu, un père de famille d'une cinquantaine d'année, avait imaginé sa soirée du 17 octobre 2015.

SAONE-ET-LOIRE : Une grosse saisie de 800.000€ d'herbe de cannabis par les douanes

DOUANES CANNA CHALON.jpg
Elle était cachée dans un camion frigorifique espagnol au milieu de légumes...

BOURG-EN-BRESSE : La police signale la disparition inquiétante de Freddy Morel

DISPARITION AIN.jpg
ACTUALISÉ : Il a été retrouvé à Lyon cette nuit, sain et sauf.

TRIBUNAL DE MACON : Délit de grande vitesse sur la RCEA

DELIT GRANDE VITESSE MILLY LAMARTINE RCEA.jpg
D.B., 23 ans, a été pris au volant d'une voiture à très grande vitesse le 2 avril, à hauteur de Milly-Lamartine. Il était jugé ce vendredi en comparution immédiate.

MÂCON : Un motard dans un état grave suite à un accident avec une voiture

ACTUALISÉ : La gravité des blessures du motard est moindre que pronostiquée initialement.

MÂCON : Une agression nocturne le week-end dernier

Vendredi dernier, vers 23 h 30, une agression gratuite sur personnes s'est déroulée en plein centre-ville (place Poissonnière).

LA CHAPELLE DE GUINCHAY : Un violent choc frontal sur la RD 906 fait trois blessés

choc-frontal-chapelle-de-guinchay---1.jpg
Ce dimanche en milieu d'après-midi, un choc frontal s'est produit sur la RD 906 traversant la commune de La Chapelle de Guinchay, au niveau de Pontanevaux.

MILLY-LAMARTINE : Accident de poids-lourds et menace sur la RCEA...

ACCIDENT PL RCEA MILLY05.jpg
Un accident impliquant deux poids-lourds est survenu en début d'après-midi ce jeudi, vers 14h30, dans le sens Mâcon-Moulins.