jeudi 22 février 2018

Conférence_Vive_l'impot_0006.jpg

Anne Guyot-Welke, porte-parole et secrétaire nationale de Solidaires Finances publiques (syndicat de la Direction générale des finances publiques), rapporte la définition donnée par le dictionnaire Larousse : « L'impôt est un prélèvement effectué d'autorité et à titre définitif sur les ressources ou les biens des individus ou des collectivités et payé en argent pour subvenir aux dépenses de l'intérêt général de l'Etat et des collectivités locales. » En 1789, l'article 13 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen précisait que si « une contribution commune est indispensable, elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés. »

Les fondements d'une justice fiscale étaient posés : on contribue à l'action publique selon ses moyens, principe des impôts directs : plus les revenus sont élevés, plus le taux d'imposition est important. Ce système progressif permet une redistribution des richesses, donc une réduction des inégalités sociales, contrairement aux impôts indirects, telle la TVA, « impôt le plus injuste que vous payez au quotidien, quel que soit votre revenu », souligne Anne Guyot-Welke.

« Les gouvernements changent de couleur mais les politiques fiscales vont toujours dans le même sens », constate la syndicaliste : toujours plus pour les riches. « Monsieur Macron sera celui qui aura supprimé l'impôt sur la fortune. »

Depuis trente ans, le rôle redistributif de l'impôt s'amenuise. Progressivité réduite (de 14 tranches d'imposition on est passé à 5), niches fiscales abondantes (470 !) et autres défiscalisations des revenus du capital ont bénéficié aux ménages les plus aisés. Et aux grosses entreprises : les multinationales sont taxées à 8 %, les PME à 25 %.

Fraudes, évasions fiscales sont pratiquées en masse par les grandes fortunes, particulières ou entrepreneuriales, qui connaissent les mécanismes dérogatoires et les utilisent à fond sous couvert d'optimisation fiscale. « La fraude est évaluée à près de 80 milliards d'euros par an, ce qui correspond au déficit du budget de l'Etat », chiffre la conférencière. Pour lutter contre cet état de fait, les moyens sont maigres. « Le chantier du prélèvement à la source pour le 1er janvier 2019 a capté toutes les énergies budgétaires de notre administration. Il n'y a plus rien pour d'autres missions », déplore-t-elle. Plus grave, le démantèlement des services du fisc (36 000 suppressions de postes en quinze ans, 1 600 prévues en 2018) et la baisse imposée des contrôles en entreprises laissent un bel avenir aux fraudeurs fortunés.

« Il y a aujourd'hui volonté délibérée, décomplexée, de casser la fonction publique sous prétexte de réduire la dépense publique », enchaîne Anne Guyot-Welke. « On vit une époque charnière. Les services publics vont disparaître, remplacés par des entreprises dont l'objectif est de faire du profit. On entre dans un autre type de société. Nos aînés avaient pensé un schéma à la sortie de la Deuxième Guerre mondiale, un Etat basé sur l'intérêt général, avec de l'action, des services publics, la redistribution des richesses, un Etat social qui se trouve aujourd'hui cassé. La société qu'on va laisser à nos enfants n'est pas celle de partage et valeurs humaines souhaitée par le Conseil national de la Résistance. »

Pour la porte-parole de Solidaires Finances publiques, une refonte totale du système fiscal doit être mise en œuvre, instaurant un impôt équitable par une meilleure répartition des charges monétaires entre contribuables. « Si on fait une réforme fiscale en profondeur, on peut porter un monde plus juste. » « Justice fiscale, justice sociale », tel est le credo de Solidaires Finances publiques. L'égalité de tous devant la loi passe par l'égalité de tous devant l'impôt, fondamentaux de la démocratie.

Jean-François Farenc, maire de Blanot, président de l'Union des maires des communes rurales de Saône-et-Loire, était aux côtés d'Anne Guyot-Welke en tant que « témoin ». Il s'est exprimé sur les difficultés financières auxquelles sont confrontées les communes rurales. La suppression de la taxe d'habitation ne fera qu'aggraver une situation déjà alarmante, réduisant davantage le budget de communes déjà mises à mal par la baisse constante de la DGF (dotation globale de fonctionnement), freinant, voire anéantissant les projets de développement locaux. « Ce qui préoccupe les communes rurales, c'est qu'on est en train de couper progressivement le lien de proximité entre l'impôt, le citoyen et le territoire, ce qui n'est pas très bon pour la démocratie. »

Pour alimenter la conférence, la MJC avait convié les usagers à sélectionner trois services, parmi d'autres financés par les pouvoirs publics, qu'ils souhaiteraient mieux mis en valeur grâce à leurs impôts. 135 personnes ont déposé leurs trois bulletins dans les différentes urnes. Le dépouillement a eu lieu en fin de soirée : 133 votes pour la santé, 78 pour l'enseignement, la jeunesse et les sports, 59 pour l'environnement, l'agriculture, l'alimentation, 55 pour la culture, 43 pour l'économie, le travail, l'industrie, les transports, 26 pour la justice, 21 pour la défense et la sécurité, 10 pour d'autres services.

R. A.

Conférence_Vive_l'impot_0005.jpg

Conférence_Vive_l'impot_0004.jpg

Conférence_Vive_l'impot_0003.jpg

 

Conférence_Vive_l'impot_0007.jpg

Conférence_Vive_l'impot_0008.jpg

Conférence_Vive_l'impot_0001.jpg

Conférence_Vive_l'impot_0002.jpg

Conférence_Vive_l'impot_0009.jpg

FLEURVILLE : Vers une reconstruction du pont et un début des travaux en 2020

PONT FLEURVILLE - 1.jpg
Sandrine Castellano, Vice-présidente du Département de l’Ain chargée des routes, et Sébastien Martin, Vice-président du Département de Saône-et-Loire chargé de l’aménagement du territoire, des infrastructures et des routes, ont réuni le 20 février les élus locaux afin de leur présenter le projet.

CONSEIL MUNICIPAL DE MACON : Pour le budget 2018, objectif centre-ville, et un montant d’investissements de plus de 39M d'€

BUDGET ROB MACON.jpg
Le conseil s’est réuni ce lundi soir pour faire état du budget de la ville et débattre des orientations 2018.

VIDEO : Une marche silencieuse d'une grande dignité pour Rachid et sa famille

MARCHE POUR RACHID APRES ASSASSINAT MACON.jpg
Chacun souhaitait que l'enquête aboutisse vite sur ce crime abominable qui a boulverversé la famille Ananouche. "Une famille d'une grande honorabilité" a dit Nourredine Omar, un proche, porte-voix de cette famille accablée par la douleur. Une prière sera dite jeudi.

PHOTOS : Le nouvel an chinois célébré à Mâcon

nouvel an chinois Mâcon 2018 (25).JPG
Pour la troisième année, la Ville de Mâcon a invité une troupe lyonnaise de danse traditionnelle chinoise pour une déambulation en centre-ville.

MEURTRE A MACON : Une marche silencieuse pour Rachid

RACHID MACON.jpg
Quelque 400 personnes se sont rassemblées ce samedi sur l'esplanade pour exprimer leur douleur et leur solidarité envers la famille suite au meurtre de Rachid Aananouche le 8 février.

TÉLÉTHON : Les Mâconnais ont collecté un total de 30 000 euros fin 2017

remise chèque Téléthon 2017 (39).JPG
Le maire Jean Patrick Courtois et son adjointe Caroline Théveniaud ont remis le chèque de l’argent récolté à Mâcon au Président de l’AFM Téléthon de Saône-et-Loire.

MÂCON : Une soirée consacrée aux jeux éducatifs

CANOPE ET SI ON JOUAIT (7).JPG
À l’invitation de la médiathèque de Mâcon, la 4ème édition des soirées « Et si on jouait ? », organisée par le centre de ressources Canopé, s’est tenue ce vendredi soir.

SANCÉ : Des vacances au top avec le CLEM !

VACANCES HIVER CLEM SANCE (2).jpg
Pour ces vacances d'hiver 2018 au centre de loisirs de Sancé, l'équipe d'animation du CLEM dirigée par Maeva Gonzalez, a choisi de revisiter diverses traditions entourant l'hiver.

CHARNAY : Les gendarmes continuent de payer cher l’exercice de leur métier

cérémonie hommage gendarmes morts Mâcon (58).JPG
Ce vendredi, une cérémonie en mémoire des gendarmes morts dans l'exercice de leurs fonctions en 2017 et début de 2018 a eu lieu au groupement départemental de gendarmerie à Charnay.

MÂCON : Quand le théâtre nous dévoile ses secrets ...

derriere-coulisses-scene-nationale-macon - 9.jpg
Mercredi après-midi, un groupe d’une trentaine de Mâconnais s'est aventuré dans les coulisses du théâtre, guidé par Alain, régisseur de plateau.

HÔPITAL DE MÂCON : La CGT inquiète de l’organisation du travail dans le futur centre ambulatoire

CGT hopital Mâcon (14).JPG
Les représentants CGT appellent les agents de l’hôpital à la mobilisation pour empêcher la mise en place des décisions de la direction de l’hôpital pour la nouvelle structure.

CHARNAY : Treize jeunes se sont formés au baby-sitting grâce au stage annuel proposé par la Ville

formation-babysitting-charnay - 3.jpg
Proposée par le Pôle enfance, jeunesse et sports de Charnay, la formation annuelle de baby-sitting s'est déroulée du lundi 12 au mercredi 14 février à la salle de la Verchère.

ÉDUCATION - Fabien Ben : « Le taux d’encadrement à l’école primaire augmentera mécaniquement à la rentrée 2018 »

FABIEN BEN DASEN 71.JPG
En pleine réflexion sur la rentrée 2018, le Directeur académique des services de l’Éducation Nationale (Dasen) de Saône-et-Loire a accordé une interview exclusive à Mâcon Infos.

MÂCON : Des aménagements pour la protection des piétons au carrefour de l’Europe

carrefour Europe Mâcon (3).JPG
La Ville teste le rétrécissement d’une voie de circulation au niveau de l’un des passages cloutés du carrefour de l’Europe, réputé pour sa dangerosité pour les piétons.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : C'est signé, Orange commercialisera la fibre de cinq départements de la région, dont la Saône-et-Loire, pendant quinze ans

fibre-bourgogne-orange.jpg
Côte-d'Or, Saône-et-Loire, Yonne, Nièvre et Jura s'étaient réunis au sein d'une Société Publique Locale afin de lancer un appel d'offre commun. Le contrat a été signé ce mardi au ministère de l'Economie à Paris.

SAÔNE-ET-LOIRE : L’état des routes à 7h30

ACTUALISÉ : La prudence est toujours de mise sur le réseau secondaire.

MÂCON ET SA RÉGION : Solid’AIR71 veut redonner de la qualité de vie aux malades respiratoires

SOLID'AIR71 (1).jpg
L’association Solid'AIR 71 regroupe des personnes souffrant de pathologies respiratoires diverses (Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive – Mucoviscidose - Cancer du poumon – Asthme - Apnée du sommeil - Dilatation des Bronches - Fibrose pulmonaire…), et leurs proches.

CHARNAY : Le salon des vins de France en mars, un travail de pros !

AG CHARNAY EVENEMENT.jpg
« Charnay Événements » a tenu son assemblée générale hier soir en présence du maire Jean-Louis Andrès et de Catherine Feilleux, adjointe en charge des associations. Le Président Patrick Buhot a ouvert cette réunion où le salon des vins a constitué le sujet principal.

SAÔNE-ET-LOIRE : L’état des routes ce matin à 8 heures

Prudence sur certaines portions dans le Mâconnais-Clunisois.