mercredi 20 juin 2018
  • BANQUE_POP_MACON_ENOVAGENCE_JUIN2.jpg
  • CUO_MACON_AFFICHE_2018.jpg
  • SEQUANE_SENIOR_MACON_JUIN.jpg
  • INAUG AGRIEZMANN MACON.jpg

bourgognefranche-comté-lettre-dengagement-signature.jpg

Communiqué

 

Estelle Sauvat, haut-commissaire à la transformation des compétences, a été accueillie par Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, pour rencontrer des stagiaires en horlogerie, des opérateurs régleurs sur machine, des entrepreneurs et des formateurs aux centres AFPA et AFPI Sud Franche-Comté à Besançon.

 

Au terme de ces rencontres et des visites de plateaux techniques, Marie-Guite Dufay a signé en présence d’Estelle Sauvat la lettre d’engagement relative au plan d’investissement dans les compétences pour former davantage de jeunes et de personnes en recherche d’emploi.

 

Pendant ces deux dernières années, la Région Bourgogne-Franche-Comté s’est impliquée, aux côtés de l’Etat et des partenaires sociaux, dans la mise en œuvre du plan « un million de formations pour les personnes en recherche d’emploi ». Par les moyens supplémentaires dégagés dans ce cadre et la collaboration entre les services de la Région et de l’Etat, plus de 70 000 personnes en recherche d’emploi ont pu se former.

 

La Région a aussi mené, conjointement avec l’Etat, dix rencontres territoriales économie-emploi-formation à l’automne dernier, lors desquelles a été constaté combien la question de la formation et du développement des compétences des personnes en recherche d’emploi est prégnante pour l’ensemble des acteurs économiques de la région.

 

Les objectifs du plan d’investissement dans les compétences (PIC) définis par le Gouvernement sont de former en cinq ans un million de jeunes peu qualifiés et un million de demandeurs d’emploi de longue durée faiblement qualifiés, et de transformer en profondeur l’offre de formation grâce à l’expérimentation d’outils et de méthodes innovantes, notamment numériques.

 

« Ces objectifs répondent à ceux de la Région. C’est pourquoi la Région s’engage aux côtés de l’Etat par la signature de ce pacte régional d’investissement dans les compétences […] Je salue  l’effort financier du gouvernement, qui, en fixant la participation financière de l’Etat à 4 500 euros en moyenne par entrée dans le cadre du PIC, permettra d’organiser davantage de formations certifiantes », a précisé Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté. « Cet effort permettra de mener efficacement la bataille contre le chômage, en répondant à deux problématiques : le manque de certification des actifs, et en particulier des demandeurs d’emploi, et une trop faible proportion de demandeurs d’emploi formés. »

 

Le plan d’amorçage, en 2018, constitue une année de transition. Les moyens complémentaires seront mobilisés sur les publics jeunes et vers les demandeurs d’emploi non qualifiés. En Bourgogne-Franche-Comté, l’objectif global est la formation de 15 000 personnes.

 

Pour assurer la continuité de l’effort de formation en Bourgogne-Franche-Comté, ce contrat d’amorçage est appuyé par un budget de 25 millions d’euros, la Région s’engageant à maintenir son effort en matière de formation.

 

 

BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ : Le troisième appel à projets « Agir, Innover et bien vivre ensemble en BFC » est lancé

Le club entreprises & mécénat en Bourgogne-Franche-Comté est une association loi 1901 qui a pour but d’informer, de sensibiliser et de développer la pratique du mécénat auprès des entreprises de son territoire.

DIJON : Un militaire de la Gendarmerie met fin à ses jours

Le tragique événement a eu lieu ce week-end à la caserne Deflandre.

BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ : La Région recherche des citoyens volontaires

Inscription jusqu’au 1er juin 2018 pour participer aux journées citoyennes des 5 et 6 juillet 2018 sur la thématique de l’Union européenne.

BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ : Bientôt un outil stratégique d’aménagement du territoire

LANCEMENT SRADET (3).jpg
La Région Bourgogne-Franche-Comté, encore très récente, doit se doter d’un outil pour mettre en œuvre une stratégie d’aménagement du territoire : le schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET).

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ - Marie-Guite Dufay : «Il manque 240 médecins généralistes, 880 infirmiers, et 1000 médecins spécialistes»

MARIE-GUITE-DUFAY-BFC-SANTE.jpg
Le débat sur le projet régional de santé, a vu Marie-Guite Dufay dresser un constat sévère de la santé de la Bourgogne - Franche-Comté. Avec surtout de fortes disparités entre les territoires.