jeudi 21 octobre 2021

BASKET CBBS VS CALAIS - 10.jpg

Le match vu par le speaker, et les photos de la rencontre.

OPALE !! Opale Masquée Ho Hé Ho Hé

Après 3 chemaines de chilenche, le Cosec a refait le plein d’applaudichements hier choir. En effet, après la magnifique victoire contre Montbrison, et un match moins chimple contre Angers, les Pinkies che chont offerts une chtite chemaine de vacanches. Il leur fallait bien cha avant d’attaquer la dernière partie de che championnat très relevé. 

6 matchs rechtaient à jouer, dont 3 à l’echtérieur. Che qui fait, chi vous comptez bien, 3 matchs à l’intérieur, ou plutôt à domicile comme on dit dans le milieu chportif. Et pour jouer l’antépénultième rencontre de chette chaison à la maison, ch’est l’équipe de Calais qui ch’y colle. Calais qui chent bon le tunnel sous la Manche, la chtite biloute et la carbonade à la bière, une fois. Calais, chitué sur la côte d’Opale, fache à l’Angleterre d’Elisabeth II  (che qui fait en euros : 0.304). Calais, achiégé par chés mêmes Anglais, pendant la guerre de chent ans (qui en fait dura chent cheize ans), et dont chix bourgeois vêtus d’une chimple chemise, et avec une corde au cou, offrirent les clés de la ville au mauvais roi Edouard III, qui n’était pas pachient et commenchait à ch’énerver.

Faut dire qu’il voulait ouvrir un atelier Clés-Minute en urgenche, et qu’il ne lui manquait que les ébauches, afin de déclarer chette nouvelle activité de clés anglaises à la chambre des métiers du coin. La ville de Calais devint donc Anglaise de 1347 jusqu’en 1558, au moment où le bon roi Henri II la récupéra au nez et churtout à la barbe de la velue Marie Tudor, car chon moulin allait trop vite. D’où la chanchon enfantine ! Rappelons également que Mélanie Devaux est née à Calais, et que ch’est là-bas qu’elle a fait chés premiers pas, voire chés premiers double-pas. Que l’on peut appeler les fameux doubles pas de Calais (merchi Jean Mi).

Bon allez, chtop à Franche Culture, mais avouez que cha fait du bien, et revenons à nos moutons des Hauts de Franche. 

Philippe REFFAY de la société Dispano (Dichpano en chti) de Mâcon et parrain de che match, donne le coup d’envoi de chette rencontre à hauts richques. Les nouveaux grands-parents du Domaine Passot et Fils (Pachot et Fiche en Chti) chont également présents, non pas avec des biberons de lait, mais bel et bien avec des bouteilles de vin pour gâter la choirée VIP. Bienvenue dans le monde des papys (à Moscou, on dit un papy russe, et chez les apiculteurs un papy ruche) et mamies (mamie molette chez les vendeurs d’outillage hollandais), et merchi à tous chés partenaires.

 

Peut mieux faire

Départ tonitruant (à ne pas confondre avec Tonigenchil qui est un dentifrice Chti) pour les Calaisiennes, qui veulent marquer leur territoire. Charnay n’y arrive pas, peu ou mal. Et en moins de temps qu’il n’en faut à un manchot empereur pour faire la quête, les biloutes arrivent à +7. Les Pinkies reviennent douchement au tableau, devant un public ravi. Mélanie prend cha checonde faute et le buzzer résonne sur le chcore de 13-17.

Ch’est mieux

Le checond ¼ temps démarre mieux que le premier pour les Charnaysiennes, mais est toujours tendu, car les chtites de Calais ne veulent rien lâcher en terre mâconnaise. La bien-nommée Anne-Sophie Pagnier ne manque pas les chiens, alors que les artilleuses en rose défouraillent à tout va, et marquent. La réuchite revient. Mi-temps sur le chcore de 28-25.

Pendant la mi-temps, le VTT de GD Cycles de Sancé (GD Chycle de Chanché en chti) n’est toujours pas gagné. Ch’est vrai que cha ne doit pas être chimple de marquer un panier du milieu de terrain.

La nouveauté pour chette fin de chaison est une tombola afin de repartir avec une plancha de chez Collet Industries (Collet Induchtrie en chti) de Feillens, et d’une valeur de 450 (quatre chent chinquante) euros. Et cha a marché du feu de dieu ! Euh pardon. Du gaz de dieu. Merci à che partenaire. On remet cha dans quinze jours.

Cha chent bon

Che coup-là, tout le monde est prêt. Il rechte 20 minutes à jouer, mais méfianche, les Pas-de-Calaisiennes ont profité de la pause pour che requinquer au Maroilles trempé dans la chicorée (chi ! chi, ch’est obligatoire). Kady n’est pas en rechte, checondée par Chloé et Laure. Alors que le choleil se lève à l’echte, se couche à l’ouechte, ch’est bien au chud de Calais que les filles en bleu perdent le Nord pendant che troichième ¼ temps, en se chopant un 25-12 chans faille. 53 -37 au compteur. Aïe !!

Cha chent la fin

Les grandes girls en rose chond à fond, courrent, tirent, marquent, débordent, se font des paches, shootent, artillent, chautent, récupèrent, jouent en décalé comme dans la jungle de Jumanji (de là à dire que ch’est la jungle décalé, y’a qu’un pas). Mais churtout font des fautes. Le club de cœur de Mélanie n’est pas chympa avec elle, et lui permet de chortir en récréation plus tôt que les autres pour chinque fautes.

L’aventure continue et les quarante minutes se finichent chur le chcore de 65-52. Dans la foulée on apprend que Montbrison ch’incline à Rezé.Et que désormais, deux points (two points pour les méchants anglais) séparent les Ligériennes des Charnaysiennes. Cha chent bon les playoffs, mais cha, on en reparlera bientôt. Du coup, les Pinkies che font un ban bourguignon digne de che nom, en communion parfaite avec leur public adoré. Un tour d’honneur complète la choirée.

Et la chuite

La chemaine prochaine, les Pinkies vont affronter la jeunesse du Chentre Fédéral, avant de rechevoir Rezé le 3 mars. D’ailleurs, il rechte encore des plaches pour la choirée "Chauchichon Beaujolais". N’hésitez pas.

 

Duel des scoreuses : Kariata 19 points et Laure 15 pts pour le Cbbs

Pour Calais : Anne-Sophie Pagnier et Anaïs Viale  11 pts

Rémy Mathuriau

Photos Dominique Martin 

BASKET : Lorsqu’il y a d’Angers, pas de quartier, Anjou, feu !!

Le match vu par le speaker. La délicieuse chronique de Rémy Mathurieu, à dévorer d'un bloc

BASKET : Première victoire de la saison pour le CBBS

Dans un dernier quart temps de folie, les filles de Charnay s’imposent pour la première fois cette saison, face à Angers, ce samedi soir.

BASKET (LFB) : Gi Davis et le CBBS, c'est déjà la séparation

Après Shay Colley, la joueuse canadienne retournée en Nouvelle-Ecosse par manque d'air du pays, c'est au tour de l'américaine G'Mrice Davis de quitter les terres charnaysiennes. Caliya Robinson lui succède.

BASKET - CBBS vs ESBVA : Villeneuve avait plus d'une corde à son Ascq dans son bAsquet

Le match vu par le speaker - la chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc… et sans modération !

BASKET (NM2) : La passe de trois pour Prissé

Après deux victoires pour ses deux premiers matchs, l’ESPM enchaine et confirme qu’il faudra compter sur lui cette saison. Contre Récy Saint Martin ce samedi soir, les Tangos ont été mis en difficulté, mais n’ont jamais tremblé…

BASKET (NM2) : L’ESPM retrouve le championnat et son public

Samedi, les Prisséens accueilleront Hotzheim dans une salle des sports qui attend ce moment avec impatience. Depuis longtemps, trop longtemps. Le 16 octobre 2020 exactement, onze mois sans compétition… Rencontre avec Jean-Philippe Lachaize, président, avant cette nouvelle saison.

BASKET (LFB) - CBBS : 4 matchs de préparation pour les Pinkies

A voir aussi, le calendrier du championnat 2021-2022. 1ère rencontre le 02 octobre.

BASKET (NM2) : L'ESPM mise sur la stabilité

C’est parti pour quatre semaines de préparation ! Ce mardi soir, les Prisséens ont retrouvé les parquets avec un groupe inchangé et l’envie de confirmer les belles promesses de l’automne dernier… Rencontre avec le coach Frédéric Brouillaud à l’aube de cette nouvelle saison qui débutera le 11 septembre…

BASKET - Elan Chalon : C'est fini pour le président Dominique Juillot

L’emblématique président de l’Elan Chalon s’est confié ce mardi matin en conférence de presse.

BASKET (LFB) : Sixtine Macquet, de Charnay aux terres bretonnes

Après trois saisons au CBBS, une belle progression et de jolis souvenirs, la joueuse quitte son club de cœur pour une nouvelle aventure, à l’autre bout de la France. À 21 ans, la poste 4-5 rejoint en effet le Finistère et l’équipe du Landerneau Bretagne Basket. Entretien.

BASKET - CBBS vs Charleville : Les Flammes sans flamme lorsque les Pinkies s’enflamment

Le match vu par le speaker - la chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc… et sans modération !

BASKET (LFB) : La remontada des Pinkies pour la der de la saison

On savait que les Charnaysiennes avaient de la ressource… Elles l’ont encore montrée ce soir face à Charleville pour clore cette saison éprouvante de la plus belle des manières…