vendredi 14 mai 2021

ZAE_Teppes_Soldat_Péronne_0002.jpg

Annoncé par la MBA, gestionnaire des lieux, l’élargissement de la Zone d’activités économiques (ZAE) des Teppes Soldat à Péronne ne sera pas effectif avant 2019, « au mieux fin 2018, car les négociations sont toujours en cours entre les services de la MBA et la propriétaire pour l’achat du terrain » souligne le maire, Jean-Pierre Pacaud.

 

Créée en 2003, la ZAE des Teppes Soldat s’est d’abord constituée autour de la déchèterie communautaire. « Cette zone a démarré à partir d’une activité dont personne ne voulait dans les villages alentours » précise M. Pacaud. Le trafic généré par la déchèterie a attiré des entrepreneurs, à commencer par une enseigne de motoculture. « En voyant les habitants du coin apporter leurs déchets verts, il s’est dit qu’il pourrait leur vendre des lames ! » sourit l’édile. Depuis, la zone s’est développée puisqu’elle accueille aujourd’hui une quarantaine d’emplois dont la moitié pour le supermarché qui a ouvert ses portes en 2017 à la grande satisfaction du maire : « l’arrivée d’Intermarché est une aubaine pour nous. Sa présence permet de pallier l’absence de commerces dans notre commune ».

 

Jean-Pierre Pacaud se montre également très intéressé par l’élargissement de la ZAE et par les nouvelles activités qui pourraient s’y installer. « Il n’y aura pas de retombées directes pour nous (la contribution économique territoriale étant versée à la MBA, ndlr), mais cette zone contribuera à l’attractivité de la commune par les emplois et le dynamisme économique qu’elle générera ». Différentes activités pourront s’établir sur les 4 hectares de cette extension qui a vocation à accueillir des activités artisanales et commerciales. « Je sais qu’un prospect est d’ores et déjà intéressé » souligne M. Pacaud qui ne souhaite pas en dire plus tant que ce n’est pas signé.

 

Contacté par Mâcon-infos, Patrick Petit, chef du service Aménagement de l’espace à la MBA, précise le rôle de l’agglomération : « Depuis le 1er janvier, l'agglomération est compétente dans la création des zones d'activité. Après une étude de faisabilité pour évaluer la viabilité économique du projet qui s'est avérée positive, des études préalables sont actuellement menées par la SEMA ».

 

« L'idée de cette extension était de proposer également une zone d'activité au nord de Mâcon afin de couvrir l'ensemble du territoire » a affirmé de son côté le vice-président de Mâconnais Beaujolais Agglomération Gérard Colon. «Les négociations avec la propriétaire du terrain n'ont pas encore abouti mais notre objectif est de lancer la réalisation de l'extension en fin d'année, deux sociétés locales sont déjà intéressées par le lieu d'implantation ».

 

Commune essentiellement agricole, Péronne peut néanmoins s’enorgueillir de compter quelques entreprises innovantes qui sont les moteurs de l’activité économique locale. Ainsi la société Janny MT qui s’est spécialisée dans la commercialisation de modules individuels d’atmosphère contrôlée permettant la conservation de longue durée des fruits et des légumes, ou encore la société René Grosjean qui conçoit des matériels agricoles qu’elle exporte dans le monde entier. Gageons que grâce à l’élargissement de la ZAE, d’autres fleurons de l’économie locale puissent s’épanouir à Péronne !

 

Delphine Noelke et David D.

 

Photo d’accueil : Le maire de Péronne, Jean-Pierre Pacaud, devant le terrain sur lequel la ZAE devrait être étendue

 

 

ZAE_Teppes_Soldat_Péronne_0001.jpg

ZAE_Teppes_Soldat_Péronne_0003.jpg

Plan de localisation de l’extension de la ZAE (réalisation David D.)

FEILLENS : C’est parti pour quatre jours de portes ouvertes chez Collet Cuisson !

Rendez-vous jusqu'au dimanche 16 mai de 9 h à 18 h non stop !

CHARNAY : Le conseil municipal valide l'installation de 36 caméras de vidéoprotection

Le conseil municipal s'est tenu lundi soir à la salle La Verchère. Les élu(e)s ont examiné et validé quinze rapports au cours de la soirée. Au menu : vidéoprotection, mobilité, rythme scolaire ou encore école de musique…

MOUVEMENT OCCUPONS MÂCON : Quand Natacha (Sea Sheperd) parle du massacre des dauphins

Après un sketch croustillant sur le réchauffement climatique et sa récupération politique par le parti Europe Ecologie Les Verts, devenu le temps d'un après-midi Europe œnologie les verres, ce dimanche fut marqué par l'intervention d'une militante de l'association Sea Sheperd dressant le tableau noir de la pêche industrielle !

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : L’épidémie recule doucement sans desserrer encore son étau sur l’hôpital

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
La vaccination s’ouvre dès lundi aux jeune de 16-17 ans présentant une pathologie à très haut risque de forme grave. NDLR : Rappelons que 1,83% des personnes positives au covid sont décédées en France depuis le début de l'épidémie ; 2,09% des personnes positives dans le monde. Des taux qui ne varient pas et qui replacent les choses dans leur juste mesure. 

VINS BOURGOGNE : Thiébault HUBER, réélu à la tête de Confédération des Appellations et des Vignerons de Bourgogne pour quatre ans

Jérôme Chevalier (Charnay) et Michel Barraud (Prissé) sont respectivement Président adjoint et trésorier.

MÂCON : Un moment Mitterrand à la veille des 40 ans de son élection

Le principal des « festivités » se déroulera au Creusot dimanche. Mais les journaux de l'époque rappellent que c'est bien à Mâcon que la campagne de François Mitterrand a été lancée au début du mois de février 1981, à l'issue des États généraux du cadre de vie organisés par le Parti socialiste au Palais des congrès.

SAÔNE-ET-LOIRE - Attaques de troupeaux : Ce n'est pas le loup selon l'OFB

Le préfet rappelle dans un communiqué que la divagation des animaux domestiques, notamment des chiens, est interdite

SAÔNE-ET-LOIRE : Un nouveau président pour l’UFC-Que Choisir 71

Après deux années à la présidence de l’association, qui compte près de 1 500 adhérents dans le département, Régine Humbert a choisi de passer la main. Gilles Castaing lui succède…

LA CHAPELLE DE GUINCHAY - Covid-19 : Le Vacci'bus tient sa promesse

Le Département a mis en place récemment le « Vacci’bus 71 », un dispositif de vaccination mobile accessible aux personnes de plus de 70 ans à mobilité réduite.

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Une lueur d’espoir mais…

Si le nombre de patients atteints Covid admis dans les services de l’hôpital et de l’ensemble du GHT a diminué ces quinze derniers jours et si la vaccination montre ses premiers effets, la situation reste tendue en réanimation…