Rinaldo_Pascal_Perennec_filage 1.jpg

Ce dimanche, le public mâconnais était convié à un opéra mis en scène d’une manière spectaculaire par Claire Dancoisne : Rinaldo de G.F. Haëndel.

5 solistes, un ensemble de 21 musiciens (Le Caravansérail) sous la direction de Bertrand Cuiller et les créatures mécaniques du théâtre de La Licorne, activées par deux comédiens manipulateurs, ont enchanté le public. La scène modulable du théâtre a été encore une fois mise en valeur, cette fois par sa fosse d’orchestre si rarement utilisée.

Du côté des solistes, le spectacle a permis d’admirer les performances vocales d’un contre-ténor, Paul-Antoine Bénos, l’inclassable voix de Lucile Richardot (mezzo avec des graves d’alto), les sopranos Emmanuelle de Negri et Aurore Bucher (lauréate du concours de chant lyrique de Mâcon en 2010) et le baryton Thomas Dolié.

Un spectacle en audiodescription qui suscite l'enthousiasme

Parmi les spectateurs, on retrouvait des personnes malvoyantes, bénéficiaires de l’association Valentin Haüy, avec qui la Scène Nationale de Mâcon collabore depuis 2014.

« Il y a 25 malvoyants et non-voyants venus de Mâcon, Gueugnon, Chalon, Creusot et de Bourg-en-Bresse. Les dernières fois, nous sommes venus pour le concert de Jane Birkin et pour le spectacle de Josiane Balasko, mais nous n’étions pas si nombreux. C’est exceptionnel ! » a déclaré Marie-Claude Feschet, de l’association Valentin-Haüy Mâcon. Une expérience que les personnes malvoyantes ont beaucoup apprécié... « C’était fantastique. C’est la première fois que je vois un opéra si je puis dire, avec l’audiodescription c’est vraiment super. Il y a même la traduction de ce qu’ils chantent » confiait Leslie. « Ce qui qui est vraiment intéressant, c’est qu’on nous présente quelques secondes avant, ce qui va se passer. C’est la première fois que j’assiste à un spectacle en audiodescription » a déclaré Gilbert qui assistait également pour la première fois à un spectacle d’opéra.

Première à l’opéra et en audiodescription également pour Camille, de Gueugnon : « J’ai trouvé ça très bien, il y a de bonnes descriptions de paroles, les voix sont différentes par rapport aux personnages qui sont sur scène, Ce qu'il y a sur scène est bien décrit. »

Françoise était venue, elle, de Bourg-en-Bresse : « Ce qui est intéressant c’est qu’on a dans le casque des descriptions des mouvements sur scène, on a même des changements de voix pour chaque personnage. Une belle expérience ! »

 

Le spectacle bénéficie de l’audiodescription réalisée par l’association « Accès Culture », à la demande des quatre producteurs théâtres Scène Nationale. Il s’agit d’une association spécialisée dans l’accessibilité du spectacle vivant pour les personnes aveugles ou malvoyantes par le biais de l'audiodescription, et pour les personnes sourdes ou malentendantes avec des adaptations en langue des signes et surtitrage adapté.

Cristian Todea

opéra Rinaldo Mâcon (79).JPG

opéra Rinaldo Mâcon (71).JPG

Bertrand Cuiller, directeur musical 

opéra Rinaldo Mâcon (72).JPG

L'ensemble Caravansérail, dans la fosse

opéra Rinaldo Mâcon (7).JPG

Leslie et Gilbert, avec le groupe de Mâcon 

opéra Rinaldo Mâcon (11).JPG

Françoise

opéra Rinaldo Mâcon (17).JPG

Camille

opéra Rinaldo Mâcon (19).JPG

Daniel Janson, secrétaire général de la Scène Nationale de Mâcon, Marie-Claude Feschet, de l’association Valentin-Haüy Mâcon et Christophe Touzalin, de l’association Accès Culture 

opéra Rinaldo Mâcon (37).JPG