Remise_casque_vélo_Sécurité_Routière_16_03_2018_0005.jpg

Avec 46 morts sur les routes en 2017 (3 de plus que l’année précédente), la Saône-et-Loire mobilise toutes ses forces pour lutter contre ce fléau. C’est dans ce cadre que Madame Marlène Germain, directrice de cabinet du Préfet, s’est déplacée sur la piste de la prévention routière de Mâcon afin de remettre, symboliquement, des casques de vélos à une classe de l’école Jean Moulin.

Une implication partenariale

Monsieur Schuler, IDSR principal, conseiller pédagogique DSDEN (direction des services départementaux de l’Éducation nationale), nous a présenté cette manifestation : « Notre présence aujourd’hui symbolise un travail partenarial qui s’est mis en place depuis environ deux ans, avec la préfecture, les associations de préventions routières, Maïf Prévention, etc. pour une éducation citoyenne et en particulier une éducation à la sécurité routière. Ce partenariat a permis d’organiser toutes les interventions dans le second degré l’année dernière. Maintenant cette action sera plus tournée vers le premier degré. Un concours a été organisé « En sécurité sur les chemins de l’école » qui fut un vrai travail de réflexion en partenariat avec les collectivités, les forces de l’ordre locales, avec cette question : que peut-on faire pour améliorer la sécurité sur le chemin de l’école ? Il y a aussi la volonté affichée de l’éducation nationale par rapport à cette problématique de sécurité routière, en particulier en Saône-et-Loire, de mettre en place des personnes-ressources Éducation nationale. Il s’agit des Intervenants Départementaux de Sécurité Routière (5 IDSR pour le 71, soit un par arrondissement), des enseignants formés conjointement par la Préfecture, la DDT (direction départementale du territoire). Ils sont là pour aider chaque école, chaque classe du département. Ils sont déchargés, un jour par semaine pour cette mission-là, pour répondre à la demande de nombreuses classes sur le « permis piéton CE2 ».

Mortalité routière : trop de jeunes.

Marlène Germain précise que « c’est une implication très forte du DASEN 71 (directeur académique des services de l'Éducation nationale), Monsieur Ben, qui a permis la mise en place de 5 IDSR en donnant du temps administratif à 5 enseignants pour aider leurs collègues à mettre en place un projet pour structurer leur école, c’est complètement innovant ! Tous les DASEN ne le font pas, au point que la Saône-et-Loire est le seul, ou le tout premier département à faire ça en France. Cette disposition sera présentée au niveau national le 28. C’est quelque-chose de tout à fait nouveau qui prouve que le DASEN est pleinement mobilisé comme tous les autres services de l’Etat sur la sécurité routière.

Pourquoi ? Parce qu’en Saône-et-Loire, nous avons un problème de mortalité routière particulier, avec 37 % des tués qui entrent dans la catégorie « jeunes » (moins de 24 ans). Plus d’un sur trois ! L’enjeu « jeunes » est très important, et c’est pour cela que, dans le cadre de la nouvelle initiative qui a été lancée au niveau national, le PDASR (plan départemental d’action de sécurité routière) est un appel à projets qui permet d’écrire à tous les partenaires du département : “Nous avons des sous à vous donner !” Nos priorités sont : la vitesse, les jeunes, les risques routiers professionnels, soumettez-nous vos projets et ont les financera… ou pas, suivant l’étude qui en aura été faite, et si ça rentre dans les priorités ce sera financé. Concrètement, c’est sur ces fonds que les casques de vélos qui ont été distribués aujourd’hui ont été achetés. »

Une mobilisation générale

Les mairies se sont particulièrement mobilisées cette année en présentant de nombreux projets. Cette journée est l’exemple d’une initiative complètement partenariale, car c’est la Prévention routière qui prête les vélos, la Police municipale de Mâcon qui fait le « Gentil Organisateur », la présence de Monsieur Maréchal avec sa double casquette Prévention routière et adjoint au maire de Mâcon, les représentants de l’Éducation nationale, le représentant de la MAÏF Prévention, Claude Maltaverne par ailleurs IDSR et directeur d’école à Montceau, Madame Frayer-Miettaux, adjointe de l’Inspecteur d’Académie.

Une remise des prix se fera en préfecture pour les classes lauréates des concours. Il y aura également la « Semaine du vélo » où, comme en 2016 et 2017, les classes qui ont participé à la journée du vélo échangeront avec les forces de sécurité : Pompiers, Gendarmerie et Police, car il est important de montrer aux enfants les institutions sous un autre jour que la répression, le contrôle, etc. Mais qu’elles sont là, aussi, pour faire de la prévention, qu’elles accompagnent, qu’elles conseillent.

Gilles Lalaque

 

Photo d'accueil : Marlène Germain, directrice de cabinet du Préfet, règle le casque d'un élève.

Remise_casque_vélo_Sécurité_Routière_16_03_2018_0001.jpg

Remise_casque_vélo_Sécurité_Routière_16_03_2018_0002.jpg

Remise_casque_vélo_Sécurité_Routière_16_03_2018_0003.jpg

Remise_casque_vélo_Sécurité_Routière_16_03_2018_0004.jpg

Remise_casque_vélo_Sécurité_Routière_16_03_2018_0006.jpg