Cluny

HARAS CLUNY ACHAT COMMUNE (7).JPG

La signature du transfert du haras national de Cluny de l’État à la commune s’est réalisée ce lundi. Un évènement de portée nationale.

Henri Boniau, maire de Cluny, Jean Cézard, directeur de l’Institut Français du Cheval et de l’Équitation (IFCE) et Hervé Reynaud, président du Groupement d’Intérêt Public (GIP) Équivallée haras national de Cluny et conseiller départemental, ont signé l’acte de vente des haras au bénéfice de la commune.

Cette signature coïncide avec le 200ème anniversaire de la livraison de l’écurie n°1, en 1818. Cent ans plus tard, en 1918, le haras comptait 152 étalons et 10 500 juments. C’est à cette époque qu’ont émergé les AQPS (Autre Que Pur Sang).

En 2018, l’État restructure ses missions et se sépare d’une partie de son patrimoine. Ainsi, l’IFCE cède à la mairie de Cluny l’ensemble des bâtiments composant le haras.

Cet institut n’abandonne pas pour autant la Ville. En effet, Jean Cézard a confirmé qu’il restera présent en poursuivant ses activités sur le site. Le contrat de location des locaux passé entre la commune et l’IFCE porte sur 10 ans.

La transaction, d’un montant global de 1 245 000 euros se décompose en trois versements annuels de 300 000 euros chacun par la ville. De plus, la compensation entre le solde et les dix loyers annuels de 34 500 euros chacun versés d’avance par l’IFCE est opérée entre l’institut et la commune.

Cette acquisition s’inscrit dans la volonté du maire de pérenniser et de renforcer l’activité du cheval à Cluny. Outre l’ouverture à la rentrée prochaine d’une école d’ostéopathie animale, Henri Boniau affirme son objectif de reconstruire au sein de l’enceinte un nouveau manège en remplacement de celui qui a brûlé en 2015.

Coralie Combrouze

 

 

HARAS CLUNY ACHAT COMMUNE (2).JPG