BOTANIC MACON DEMARCHE ENVIRONNEMENT1.jpg

Slogan de l'enseigne, cette préférence à des fondements historiques que Rémi Brigand, directeur du magasin de Mâcon, a évoqué pour macon-infos. L'écologie, on la traduit dans les faits depuis longtemps à Botanic, la preuve.

 

Après la grande collecte des pesticides organisée tous les ans depuis 4 ans au printemps et à l'automne, ce n'est pas sans fierté – en tout cas conviction – que Rémi Brigand nous annonçait la couleur il y a quelques jours : « Botanic est la seule enseigne à ne plus distribuer de pesticides chimiques pour le jardin depuis 10 ans. Nous avons été précurseurs en la matière. Depuis le 1er janvier 2017, une loi oglige les détaillants à mettre les pesticides conventionnels sous clefs. Ça avance donc dans le bon sens. Botanic a été précurseur en la matière, avec les risques commerciaux que cela comprend et l'obligation de faire de la pédagogie. »

« On s'est planté ! » peut-on lire joliment dans le petit précis de vérité que les vendeurs du magasin, formés, remettent aux clients. « On s'est planté ! » certes, maintenant, « on sait planter ! »... désherbage thermique, paillage, matériel apicole, semences bios et fleurs mellifères etc. les alternatives ne manquent pas.

 

2018 est donc une année particulière pour l'enseigne : elle marque dix années d'engagement écologique. Et comme un tel anniversaire se doit de laisser une trace dans les esprits, l'enseigne a innové une seconde fois avec une nouvelle première dans la distribution : les magasins Botanic ne propose plus aucun produit à base de pesticides chimiques pour les soins des chats, des chiens et des autres animaux de compagnie.

Pourquoi cette décision ? Le président de Botanic, Luc Blanchet, s'en explique : « Plusieurs études alertent alertent sur la rémanence des principes actifs tel que le fipronil que l'on retrouve dans l'habitat, mais également sur les propriétaires des animaux, dont les enfants, et dont la méolécule est est suspectée d'être un perturbateurs endocrinien. Le fipronil est classé comme cancérigène possible par l'Environmental Protection Agency américaine. »

Fini la vente du fameux collier anti-puce ! qui contient des pesticides. Il faudra donc se mettre aux solutions naturelles en pipette, spray ou shampoing pour nos chères boules de poils. Les colliers n'ont pas complètement disparu, mais ce sont bien des antiparasitaires naturels qui y sont intégrés. Halte là les fipronil, perméthrine et tétraméthrine ! Ces molécules ne font tout simplement plus partie des référencements produits.

 

Après ça, s'il était encore nécessaire de montrer patte blanche en matière d'écologie, le directeur du magasin annonce que, « depuis un an, deux semi-remorques roulant au GNL (Gaz naturel liquéfié) assurent le transport des produits de la plate-forme logistique de St-Vulbas au magasin. Deux fois par semaine, nous sommes livrés par ces camions écolos. »

Et d'ajouter, « l'écologie, c'est une culture chez nous, pas seulement une belle intention. Les magasins Botanic ont été créés par une famille d'horticulteurs. Pour ce qui me concerne, je suis arrivé dans l'enseigne en 1994, et je ne l'ai pas quitté. Je dirige le magasin depuis 2007. Oui, c'est une affaire de culture et de conviction. »

 

Rodolphe Bretin

 

BOTANIC MACON DEMARCHE ENVIRONNEMENT4.jpg

BOTANIC MACON DEMARCHE ENVIRONNEMENT3.jpg

La fourche écolo, qui évite de se baisser.

Et pas besoin de retourner la terre, elle permet de l'aérer très facilement

CAMION GAZ BOTANIC MACON1.jpg

BOTANIC MACON DEMARCHE ENVIRONNEMENT7.jpg

BOTANIC MACON DEMARCHE ENVIRONNEMENT6.jpg

BOTANIC MACON DEMARCHE ENVIRONNEMENT5.jpg

La plupart des produits sont bio

BOTANIC MACON DEMARCHE ENVIRONNEMENT2.jpg