lundi 20 janvier 2020
  • JPO2020 LYCEE LAMARTINE MACON.jpg
  • COLLECTE SAPINS 2020 MBA 225 - 1.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2019.jpg
  • DECATHLON MACON TROCATHLON 2019223 - 1.jpg

1.jpg

Communiqué

A mi-parcours de l’expérimentation pour deux ans de l’obligation d’étiquetage de l’origine des viandes et du lait dans les aliments transformés obtenue de haute lutte par l’UFC-Que Choisir, l’Association publie les résultats mitigés de l’enquête sur 269 produits. Au vu de l’impact positif de cette obligation d’étiquetage sur l’information des consommateurs, tout en constatant certaines dérives, l’UFC-Que Choisir demande aux Pouvoirs Publics de pérenniser cette mesure en encadrant plus strictement les mentions vagues (origine « UE », « non UE », voire « UE/non UE » !).

 

Si l’indication d’origine est obligatoire pour les aliments bruts tels que les fruits, les légumes ou la viande, elle n’était en revanche pas exigée jusqu’à présent pour les produits transformés, alors même que ceux-ci constituent la plus grande partie de notre alimentation. Or cette opacité menace directement la traçabilité des filières alimentaires, comme l’a illustré en 2013 le scandale de la présence de viande de cheval dans les lasagnes et autres plats préparés.

origine-viande-ufc-que-choisir.jpg

Alors que la Commission européenne a autorisé la France à rendre obligatoire la transparence sur l’origine du lait et des viandes dans les produits transformés, l’UFC-Que Choisir a voulu mesurer l’impact de cette mesure sur un échantillon de 269 produits d’alimentation courante à base de lait, de viande de bœuf, de porc et de volaille1. Les résultats de notre enquête montrent une mise en œuvre en demi-teinte de l’obligation d’étiquetage :

 

  • 25 % de transparence en plus grâce à l’obligation réglementaire …

    La comparaison avec la précédente enquête de l’UFC-Que Choisir réalisée lorsque l’indication d’origine était encore volontaire, montre que le caractère obligatoire de la mesure a fait progresser de 25 % la mention du pays d’origine sur les produits à base de viande, qui atteint maintenant 58 %.

 

  • ... mais l’opacité persiste sur 39 % des viandes du fait des mentions d’origines « UE » et « non UE » :

    Si, par rapport à l’enquête précédente, les produits sans mention d’origine ont quasiment disparu, c’est que certains industriels ont préféré les mentions beaucoup plus vagues « origine UE » ou « origine non UE », qui autorisent à passer sous silence la provenance précise de leurs ingrédients. Ces pratiques sont notamment relevées sur près d’un produit sur deux dans le cas de la viande de porc et sur pratiquement les deux tiers des produits à base de volaille !

 

origine-viande-ufc-que-choisir2.png

 

 

  • Trop compliqué l’étiquetage ? Halte aux faux arguments des industriels.

    Certains fabricants rechignent à indiquer le pays d’origine au motif que cette mesure serait trop complexe. Mais l’analyse des pratiques entre marques et enseignes concurrentes montre que ce choix n’est pas motivé par des raisons techniques, mais au contraire par des politiques d’approvisionnement et d’information propres à chaque entreprise. Par exemple pour les plats préparés, alors que la mention du pays d’origine n’est présente sur aucun des 9 produits William Saurin de notre échantillon, elle est en revanche indiquée sur 9 des 12 plats similaires trouvés chez Carrefour, Intermarché et Système U. Au rayon charcuterie, alors que Carrefour, Intermarché et Système U sont en capacité d’indiquer le pays d’origine pour 12 produits sur 14, chez Herta au contraire, 8 des 9 produits examinés se contentent de la mention « origine UE » ! Mais la palme de l’information la plus vague est décernée haut la main à 9 produits de marques distributeurs Auchan, Casino et Leader Price portant la mention « UE/non UE » signifiant par-là que leurs ingrédients sont d’origine ... mondiale !

  • La transparence en sursis ?

    Loin d’être définitive, l’autorisation que la Commission Européenne a donnée à la France pour tester l’obligation d’étiquetage s’achève à la fin de l’année et son maintien dépendra de l’évaluation qui en sera faite. Compte tenu des réels avantages pour les consommateurs de cette mesure (transparence et qualité sanitaire résultant de la stabilisation des approvisionnements), il nous apparaît indispensable que la Commission accepte sa pérennisation.

Au vu de l’impact positif de l’obligation d’étiqueter l’origine et constatant la nécessité d’en empêcher tout contournement par un abus des mentions trop floues, l’UFC-Que Choisir demande la pérennisation de cette obligation d’étiquetage, en réservant les indications « Origine UE » et « Origine non UE » à un nombre limité de cas où la forte variabilité des approvisionnements est démontrée.

1 Enquête réalisée entre décembre 2017 et avril 2018, sur un échantillon de 269 produits alimentaires à base de lait, de viande bovine, de porc et de volaille.

REFORME DES RETRAITES : La mobilisation continue à Mâcon

L'intersyndicale CGT, FSU, Solidaires 71, FO, ainsi que les Gilets jaunes et la CNT appellent à des rassemblements et des actions mardi, jeudi et vendredi.

MÂCON : Destockage et garantie exceptionnels chez FJA Motors - Fiat

FIAT MACON GARANTIE 10ANS - 1.jpg
Publi-information - Vous avez reçu un texto... DESTOCKAGE EXCEPTIONNEL...

MÂCON - 4ème édition de la Nuit de la lecture : « Cocooning lecture » au CDI du lycée Lamartine

NUIT LECTURE _ LYCEE LAMARTINE1.JPG
Lancée en 2017 à l’initiative du ministère de la Culture, la Nuit de la lecture a pour objectif de célébrer la lecture sous toutes ses formes.

MÂCON : Le rassemblement de voitures anciennes monte en puissance

VOITURES ANCIENNES _ RASSEMBLEMENT_05.JPG
Un nouveau rassemblement de voitures anciennes s'est tenu ce dimanche matin près de l'Esplanade Lamartine, avec une soixantaine de véhicules de toutes les marques, années et origines.

MÂCON  : Une soirée à la Médiathèque pour célébrer la deuxième nuit de la lecture

NuitMediatQ.jpg
Toute l'équipe de la médiathèque s'était mobilisée ce samedi pour présenter une nuit de la lecture chaleureuse et inhabituelle.

CHARNAY : L’émotion était palpable lors des derniers vœux de Jean-Louis Andrès

voeux 2020Charnay maire.jpg
Beaucoup de monde ce vendredi à la salle de la Verchère à l’occasion des derniers vœux de Jean-Louis Andrès en tant que maire de Charnay.

MÂCON : La salle familiale Champlevert, une gestion à part confiée à la fédération "Les St. Clémentines"

StClementine (1).JPG
La Fédération a tenu son assemblée générale vendredi soir dans cette même salle. Le bilan 2019 est bon et 2020 s'annonce également très bien.

MJC HÉRITAN : Le festival Scènes Pop de retour à Mâcon à partir du 5 février !

SCENES POP.JPG
La 7ème édition des Scènes Pop se déroulera du 5 au 9 février à la MJC.

CHARNAY : Une formation du Greta en bâtiment à l'E.R.E.A.

BatErea (1).JPG
Sept jeunes et adultes sont actuellement en formation pendant un mois au sein de l'EREA, avec une probabilité d'embauche à la clé.

MÂCON - Voeux du maire aux entreprises : "Ensemble, réinventons la ville de demain !" a souhaité Jean-Patrick-Courtois

VOEUX AUX ENTREPRISES _ MAIRE DE MACON1.jpg
Le maire et ses élus ont rencontré les acteurs économiques publics et privés de la ville lors de la cérémonie des voeux, ce jeudi au Parc des expositions.

Prissé : Les Vignerons des Terres Secrètes affirment leur démarche de développement durable

couverts vegetaux en viticulture Prissé (6).JPG
Une journée de formation était organisée ce mardi par les Vignerons des Terres Secrètes, afin de sensibiliser les viticulteurs au couvert végétal.

JUSTICE : Le nombre de nouvelles affaires en baisse au Conseil des Prud’hommes de Mâcon

rentrée conseil prud'hommes Macon 2020.jpg
Lors de l’ouverture de la nouvelle année judiciaire, Corinne Vermeil, présidente sortante de la Cour des Prud’hommes de Mâcon et nouvelle vice-présidente de la part du collège salariés, a présenté le bilan d’activité en 2019.

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMERATION : C'est parti pour la collecte des sapins de Noël !

Sapin.jpg
Publi-information - 8 points de collecte sont en place jusqu'au 25 janvier Rendez-vous le 29 janvier pour le broyat gratuit.

MÂCON : Réservez votre essai gratuit du nouveau SUV Peugeot 2008

2008 PEUGEOT MACON ESSAI.jpg
Publi-information - PORTES OUVERTES CE WEEK END À LA CONCESSION PEUGEOT NOMBLOT MÂCON

JUSTICE : le Tribunal de Mâcon à l'heure du bilan 2019 et des perspectives 2020

TGI MACON AUDIENCE RENTREE2020 - 1.jpg
C'était la rentrée de la justice ce jeudi avec, entre autres, l'audience solennelle de rentrée du tribunal de grande instance.

MUNICIPALES 2020 : Une liste de gauche et écologiste dans la bataille à Charnay

Charnay_Autrement_2020.jpg
Les représentants de l’association « Charnay agit avec vous » ont présenté les grandes lignes de leur projet politique pour les élections municipales du mois de mars lors d’une conférence de presse.

RÉFORME DES RETRAITES : La CFDT Métallurgie 71 appelle aussi à la grève le 9 janvier

Actualisé : "Pas de retrait, pas de cours" lance Sud Education Bourgogne

Réforme des retraites : « Macron parle d’apaisement et pousse à l’affrontement ! »

La CGT, Solidaires 71, FO, FSU, les Gilets jaunes et la CNT appellent au rassemblement à Mâcon les 9 et 11 janvier

MÂCON - Collège Schuman : Ils auraient aimé que la rectrice voit cette banderole...

RETRAITES COLLEGE SCHUMAN MACON - 1.jpg
Un enseignant du collège Schuman a transmis à macon-infos cette photo accompagnée d'un petit mot de désappointement.

SAONE-ET-LOIRE : En avant pour 2020 avec André Accary et Jérôme Gutton

voeux 2020 préfet Saone-et-Loire Accary  (36).JPG
Comme il le fait maintenant depuis 5 ans, André Accary, président du Conseil départemental, a présenté ses voeux aux coprs constitués aux côtés du préfet de Saône-et-Loire, Jérôme Gutton, ce mardi soir à Mâcon, à l'espace Duhesme du Conseil départemental, et ce devant plus de 500 invités.

SAÔNE-ET-LOIRE : Une pause déjeuner à Mâcon, au lycée Dumaine, pour la rectrice Nathalie Albert-Moretti

Rectrice.jpg
En déplacement en Saône-et-Loire, Madame Nathalie Albert-Moretti est passée par Mâcon ce mardi. Elle a bien voulu nous accorder quelques mots avant de déjeuner avec le préfet Jérôme Gutton et le directeur académique de l'Education nationale Fabien Ben au lycée hôtelier Alexandre Dumaine.