lundi 22 juillet 2019
  • ROUTE71 CD71 2019 - 1.jpg
  • ETE FRAPPE MACON 2019 16JUILLE - 1.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg

AGVIRECLESSE2.jpg

Il y a des années où, malgré le travail effectué, rien ne va comme prévu. C’est un peu le sentiment de l’ODG viré-clessé pour l’exercice 2014. Les vignerons du cru gardent néanmoins le moral avec le dynamisme de leurs marchés bouteilles.

Le président, Jacky Montbarbon n’en a pas dormi la veille. Un "bug" a provoqué un problème informatique dans l’envoi des courriers de convocation à cette assemblée générale du 6 mai. « Je fais appel à votre compréhension et votre bon sens pour délibérer et voter valablement », s’excusait-il. Comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, le comptable débutait par « une réduction sensible de la trésorerie », de l’ordre de 20.000 €, soit un tiers des réserves de l’ODG qui s’élèvent encore à 40.000 €. Les raisons sont multiples. Avec l’adhésion du cru à la CAVB, 22 € des cotisations sur les 77 €/ha vont à la Confédération des appellations et vignerons de Bourgogne. Dans le même temps, il y a eu l’embauche à temps partiel (14 h/semaine) de l’animatrice du cru, Sarah Dessoly, mutualisée avec l’ODG saint-véran. Enfin, troisième raison, la réduction (-6.000 €) de la subvention du BIVB pour l’organisation du Printemps du viré-clessé. « Dommage », regrettait le conseiller départemental, André Peulet rappelant au passage que la Saône-et-Loire est pourtant le premier vignoble contributeur (13.000 ha) de l’Interprofession…

Reste au final que « ce n’est pas l’exercice à répéter », admettait Jacky Montbarbon. Le bureau annonçait donc le blocage des investissements et « des efforts de gestion » sur la communication à venir. L’assemblée votait aussi une hausse des cotisations pour la récolte 2015, passant à 79 €/ha (dont 22 € toujours pour la CAVB), soit 57 €/ha pour l’ODG.

 

Marchés dynamiques

 

Place ensuite aux bonnes nouvelles. Et elles sont nombreuses. Pour la Commission technique, Véronique Lacharme de la CAVB félicitait les vignerons puisque les visites de vignes dans le cadre du contrôle interne - le 29 juillet dernier sur 115 ha (21% de la surface de l’AOC) - n’ont pas nécessité de deuxième passage. « Globalement tout va bien », résumait-elle. Même conclusion pour le Printemps du cru. 4.900 verres ont été vendus lors de cette 17e édition soit +5% d’entrées, se réjouissait le responsable de la commission Communication, Jean-Marie Chaland. « C’est un rendez-vous qui marche mais il faut encore dynamiser l’équipe », encourageait-il.

Avec 263 Hl de VCI, la récolte 2014 (24.280 Hl) s’inscrit dans les quatre « plus grosses » du cru (2007, 2009 et 2011), malgré des gelées de printemps par endroit en bas de coteaux. Les surfaces en AOC (425 ha) sont en « légère » augmentation (+4,5 ha). « Quasiment tout est déclaré en viré-clessé, avec quelques replis encore mais de plus en plus rares ». L’ODG compte 171 adhérents dont 93 exploitants déclarant des récoltes. Sur les 66 exploitations répertoriées, 49 ont leur siège social sur l’aire d’appellation. Les surfaces engagées par des coopérateurs (227 ha) dépassent celles en caves particulières (178 ha).

Côté commercialisation, les ventes en bouteilles représentent désormais 63 % des volumes écoulés. Les marchés des ventes en raisins (504 Hl, 2% du total) ou en moûts (2.846 Hl, 11,7 %) sont minoritaires, tout comme les ventes de vins en vrac au négoce (3.510 Hl, 14 %) au prix moyen de 936 €/pièce (millésime 2014), contre 643 €/pièce pour le millésime 2012. Une belle progression même si les cours du vrac se sont « légèrement tassés » cette campagne. Les ventes bouteilles départ cave sont « encourageantes » tout comme la « hausse du prix à la bouteille ». C’est bien là le principal…

Cédric Michelin

L'Exploitant Agricole

 

AGVIRECLESSE.jpg