mercredi 16 janvier 2019

CARAVANE APF MACON3.jpg

Quelques personnes membres de L’Association des Paralysés de France – France Handicap se sont retrouvées en début d’après-midi devant l’entrée du Conseil Départemental. Cette délégation était composée de Florence Leconte, directrice territoriale Est Bourgogne est du Conseil APF du 71 représenté par Sylvie Violet et Violette Mouroux.

Après avoir déposé un dossier à l’accueil du Conseil Départemental, la délégation s’est rendue en divers point de la ville, à la rencontre des Mâconnais, ce qui a permis de relever au passage que de nombreux magasins étaient loin d’être accessibles en fauteuil et que des bouches de caniveaux n’étaient pas encore aux normes…

Cette déambulation s’est achevée à la permanence du Député, Benjamin Dirx où la délégation APF a été reçue par Madame Hélène Ricard, assistante.

 

Une loi votée, un décret jamais sorti !

L’APF-France Handicap communique : « Pour ne pas oublier la loi de 2005 sur le droit à la compensation ! Depuis la loi du 11 février 2005, le dispositif du droit à compensation (déjà nettement insuffisant) n’a pas évolué. Pire, nous n’avons cessé de constater une nette dégradation des situations des personnes dont notamment de très lourds restes à charges, des plans inadaptés ou refusés. Ce sujet est systématiquement rappelé et avec vigueur, auprès du gouvernement, de tout interlocuteur institutionnel et politique, au sein du Conseil national consultatif des personnes handicapées… et cela sans aucune réponse.

 

L’APF France Handicap vient à nouveau d’alerter le cabinet du président de la République, d’adresser un courrier à la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées et de rencontrer l’Association des Départements de France.

Les enjeux budgétaires entre l’Etat et les départements, semblent entre autres, bloquer toute décision politique. Ce n’est pas acceptable. Les personnes en situation de handicap ne sont pas des variables d’ajustements des politiques publiques. Le droit à la compensation est l’un des piliers majeurs de la loi handicap de 2005, il prévoit que toutes les personnes en situation de handicap quels que soient l’origine et la nature de la déficience, l’âge de la personne ou son mode de vie.

 

Ce dispositif est-il satisfaisant ? Non, ce droit n’a connu que très peu d’évolutions depuis 2006 ! Bien au contraire, nous déplorons de très nombreux dysfonctionnements dans son application :

- d’importantes disparités des évaluations et des réponses aux besoins d’aides selon les départements

- l’inadaptation de la PCH actuelle pour les besoins des enfants et des barrières d’âges à 60 ans et 75 ans

- des tarifications insuffisantes de la PCH qui occasionnent de très lourds restes à charge

- des plans d’aide qui sont diminués sans modification de la situation des personnes lors des renouvellements

- une pression forte des départements sur les plans de compensation devant l’augmentation de ces dépenses (plus de 71% des dépenses sont faites sur le budget des départements)

- des besoins qui ne sont toujours pas pris en compte : les activités ménagères, les aides à la parentalité…

 

La prestation de compensation du handicap, l’un des volets de la loi handicap du 11 février 2005 concrétise, pour les personnes en situation de handicap et leur famille, le droit à la compensation.

Autrement dit, le droit de voir leurs besoins essentiels reconnus, évalués et financés, grâce à un nouveau droit : la prestation de compensation du handicap (PCH).

La perte ou le manque d’autonomie, les incapacités individuelles, diverses dans leur sévérité, peuvent être partiellement ou presque entièrement « compensés » par des aides permettant de retrouver un certain niveau de mobilité, d’autonomie.

Ces aides peuvent être de diverses natures : humaines, avec l’intervention d’auxiliaires de vie pour la toilette, la prise de repas, les déplacements, etc., techniques, comme un fauteuil roulant, liées à la communication (aides auditives, plages brailles, etc.), à l’adaptation du logement, du véhicule ; ou encore animalières (chien d’assistance par exemple). Plusieurs critères définissent son attribution : le degré d’autonomie, l’âge… »

 

Comme l'an passé, APF France Handicap, soutenue par d'autres associations et partenaires, va sillonner les routes de Saône et Loire et Côte d'Or sur le tracé de la Caravane des Oubliés : 

- le 31 mai à Mâcon, le 28 juin à Dijon, le 16 juillet à Beaune le 28 août à Chalon-sur-Saône, sur le thème de la compensation liée à la perte d'autonomie. 

 

A l’issue du périple mâconnais, la délégation APF France-Handicap à rejoint d’autres organisations à la gare SNCF pour dénoncer, pour la énième fois, l’inaccessibilité des quais !

 

Gilles Lalaque

 

CARAVANE APF MACON1.jpg

CARAVANE APF MACON2.jpg

CARAVANE APF MACON5.jpg

CARAVANE APF MACON8.jpg

CARAVANE APF MACON7.jpg

CARAVANE APF MACON6.jpg

CARAVANE APF MACON4.jpg

 

MÂCON : BGE et la couveuse d'entreprises Potentiel, partenaires de Locow coworking

locow 6.JPG
C'est autour de la galette traditionnelle que la réunion a été organisée, ce lundi 14 janvier après-midi, dans les locaux de locow coworking, rue Victor Hugo.

GILETS JAUNES À MÂCON : Une marche en hommage aux gilets jaunes victimes des violences lors des manifestations (2)

MarcheGJ (26).JPG
La marche pacifique des gilets jaunes a réuni plusieurs délégations de Saône & Loire, dont celles de Paray, Digoin, représentées par une trentaine de membres, Montceau avec une vingtaine de personnes, Tournus, Villefranche et Mâcon. 2ème volet de notre reportage photos.

GILETS JAUNES À CRÊCHES - Marcheurs : Le pouvoir ? "Ils sont en PLS"...

GILETS JAUNES MARCHEURS RIC CRECHES - 1.jpg
Un groupe de marcheurs pour le R.I.C. est passé par Crêches-sur-Saône et Mâcon ce samedi.

BOURGOGNE - Gilets jaunes acte IX : 3 000 manifestants à Dijon

50502_2_news.jpg
Hélas, la manifestation s'est mal terminée.

GILETS JAUNES A CRÊCHES - Acte IX : 1 664 signatures pour le R.I.C. !

GILETS JAUNES CRECHES ACTE9.jpeg
Sur le rond-point de Crêches-sur-Saône, ce samedi 12 janvier et 9e semaine du mouvement, les énergies étaient mobilisées par la signature des pétitions en faveur de la mise en oeuvre du Référendum d'Initiative Citoyenne (RIC). Une mobilisation en progression, avec quelque 160 personnes rassemblées.

SAÔNE-ET-LOIRE : Les pompiers du département à l’heure des voeux

voeux pompiers Saône-et-Loire 2019.jpg
Une cérémonie des vœux a eu lieu ce vendredi au siège du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS 71) pour faire le bilan de l’année dernière et scruter les perspectives pour 2019.

MJC DE L'HÉRITAN : "Passeurs d'humanité" évoque les migrants

passeur d'humanité 4.JPG
La MJC de l'Héritan a accueilli jeudi soir, Isabelle Serro, la réalisatrice du documentaire "Passeurs d'humanité".

ACADÉMIE DE MÂCON : Jean-Michel Dulin en appelle à l'innovation pour reconquérir les Mâconnais-ses

Académie 1.JPG
Le président a dit ses voeux hier soir devant quelques dizaines d'adhérents

GILETS JAUNES : Une cinquantaine de personnes à St-Martin-Belle-Roche pour une 1ère soirée d'information sur le R.I.C

RIC.jpg
Mercredi soir à St Martin-Belle-Roche, les gilets jaunes ont convié la population à une réunion d'informations sur le Référendum d'Initiative Citoyen.

MIGRANTS À MÂCON : "Ce n’est pas aux citoyen-ne-s d’assumer la défaillance de l’Etat" clame le collectif Monnier

Capture d’écran 2018-12-28 à 16.59.24.png
Le collectif Monnier, qui se bat pour un hébergement pour les migrants depuis de nombreux mois, vient d'adresser un communiqué au préfet de Saône-et-Loire et à la presse.

MÂCON : La gestion du stress au programme de la MJC de Bioux

Laetitia_Ponelle_Relaxologie_Mjc_Bioux_100118 (1).jpg
Apprendre à gérer l'impact du stress, voici ce que propose, à la MJC de Bioux, Laëtitia Ponelle, Relaxologue Biosappia.

MACON : Il veut faire de cette péniche abandonnée un lieu de fête

Collage péniche.jpg
Un sacré projet que macon-infos vous détaille.

SAÔNE-ET-LOIRE - André Accary : « Faisons confiance à ce qui fait battre le coeur de la France »

VOEUX 2019 PREFET ET ACCARY - 7.jpg
"Je préfère 2018 à 1918" a dit le préfet Jérôme Gutton. Les deux hommes présentaient ce mardi soir des voeux communs à l'espace Duhesme à Mâcon aux coprs constitués.