mardi 11 mai 2021

Mâcon couer de ville.jpg

Le maire de Mâcon a présenté ce lundi aux partenaires institutionnels et associatifs les projets et les investissements que la municipalité se propose de mener ou d’accompagner les cinq années à venir pour revitaliser le centre-ville.

La majorité de ces objectifs vise la réhabilitation de l’habitat existant ainsi que la construction de nouvelles habitations, des résidences pour séniors, d'une maison médicale, et surtout des nouvelles surfaces commerciales (avec les grands projets déjà annoncés de l’Ilot des Minimes et de la place aux Herbes).

Font aussi partie des objectifs de l’opération « Cœur de ville, cœur de vie » un vaste programme de rénovation des rues et des places centrales, ainsi que de bâtiments emblématiques (Musée des Ursulines), la transformation de l’ancien cinéma des Cordeliers en salle de théâtre « Jeunes talents », la future cité judiciaire, la création d’un pôle d’échange multimodal à la gare SNCF. Une opération qui englobe également des projets privés comme la future résidence Le Royal ou la réhabilitation de l’ancien hôtel-Dieu La Charité Soufflot et du palais de la Poste.

On y retrouve aussi : wifi gratuit en centre-ville, un second circuit est-ouest des navettes gratuites, l’amélioration de la digitalisation des commerces, garages pour les vélos, éclairage public LED, l’acquisition d’une laveuse pour améliorer la propreté, le déploiement de la fibre optique, l’amélioration de la tranquillité (système centralisé de gestion des caméras de surveillance), un projet éco-mégot ou la révision du plan local d’urbanisme en ce qui concerne la densité des habitations.

Une cellule de management et une conciergerie de centre-ville ainsi qu'un plan markéting territorial dédié à cette partie de Mâcon, devraient voir le jour les années à venir. Une partie des travaux commenceront cette année même avec, entr'autres, l’extension des halles St. Pierre et la transformation de l’Ilot des Minimes etc.)

Parmi les partenaires mixtes publics-privés qui vont piloter et financer le gros des travaux il y aura la Société d'Economie Mixte SEMA 71 et le bailleur social Mâcon habitat.

Lae coût total estimé des plus de 60 projets envisagés pour les 5 années à venir est de 120 000 000 euros, provenant en partie de l’Etat (qui a choisi Mâcon parmi les villes moyennes qui vont bénéficier de l’aide à la revitalisation des centres-villes), ainsi que des crédits et fonds des partenaires privés ou publics impliqués (le Conseil départemental, Mâconnais Beaujolais Agglomération, le Conseil régional, Chambre de commerce et industries etc.). Sur ces  120 millions (119 755 317 €), les intervenants du privé investissent près de 52 millions (51 617 488 €). La SEMA 71 investit près de 17 millions d’euros  (16 640 333 €). Le reste des actions étant sous maîtrise d’ouvrage : de la Ville de Mâcon, de MACON/Habitat, de la MBA et de la CCI.

présentation coeur de vie Mâcon (25).JPG

Dans sa présentation, Jean-Patrick Courtois, maire de Mâcon a parlé d’un programme d’actions crucial pour l’avenir de la ville : « Comme des nombreuses villes de la même envergure, Mâcon connaît des difficultés structurelles qui touchent son cœur de ville. Nous sommes engagés depuis de très longues années sur la voie de la redynamisation économique et humaine de notre cité, objectif porté maintenant par l’opération Cœur de ville, cœur de vie. Grâce à l’effort des services de la Ville et à la concertation avec nos partenaires, le dossier de la Ville de Mâcon a été accepté par le ministère de la cohésion des territoires dans le cadre du plan gouvernemental de revitalisation des centres-villes. Ce dossier Mâconnais appelle donc à une mobilisation d’une ampleur inégalée. Mobilisation des acteurs, et mobilisation des moyens financiers. Un tel effort, sur une partie de notre territoire, n’a jamais été entrepris jusqu’alors ».

présentation coeur de vie Mâcon (104).JPG

Jérôme Gutton, préfet de Saône-et-Loire a rappelé qu’en Saône-et-Loire, les cinq principales villes ont été retenues parmi les 222 au niveau national pour la convention « action cœur de ville » : Mâcon, Chalon-sur-Saône, Autun, Montceau-les-Mines et Le Creusot. Une situation unique au niveau de la région. « Nous partageons les mêmes exigences sur le commerce, le patrimoine, le logement, le tourisme, le transport et accessibilité des services publics » a déclaré le préfet pas sans rappeler qu’il ne faut pas oublier le développement « de certaines périphéries commerciales » en matière de services de sécurité, circulation et transport.

présentation coeur de vie Mâcon (61).JPG

Claude Cannet

présentation coeur de vie Mâcon (75).JPG

Stéphane Guiguet

L’Etat n’est pas le seul à soutenir les projets de la Vile de Mâcon. « Compte tenu de la typologie des projets le Conseil régional peut mobiliser ses dispositifs spécifiques liés à l’habitat et à l’aménagement des espaces publics. Cette opération concerne tous les aspects de la vie de la ville et la Région est prête à l’accompagner dans son développement économique » a annoncé Stéphane Guiguet, élu local mâconnais et vice-président du Conseil régional. « Le département s’associe à ce projet global ambitieux qui s’inscrit dans la durée. C’est un travail de partenariat qui montre l’importance de conjuguer nos efforts pour l’attractivité de nos territoires » a précisé, à son tour, Claude Cannet, élue locale et vice-présidente du Conseil départemental.

présentation coeur de vie Mâcon (59).JPG

Roger Moreau, vice-président de l’agglomération Mâconnais Beaujolais (MBA) a déclaré : « La MBA se félicite que Mâcon soit sélectionnée pour bénéficier du programme gouvernemental Cœur de ville. Le dynamisme et le développement du centre-ville de Mâcon rayonnera ainsi sur l’attractivité du reste de notre territoire. C’est pour cela que notre communauté sera aux côtés de la ville pour la mise en œuvre de ses projets et je proposerai au prochain conseil communautaire une somme supplémentaire de 1 050 000 euros sur les trois années à venir. En même temps, l’agglomération accompagnera la réhabilitation des centres-bourgs des autres communes membres ».

présentation coeur de vie Mâcon (102).JPG

Quant à Benjamin Dirx, député LREM de Mâcon, il a souligné l’ampleur du défi du programme pour les 5 années à venir : « Les solutions ne sont pas simples à trouver dans un monde qui se renouvelle de plus en plus vite. Elles nécessitent la coopération du public et du privé. L’action Cœur de ville est initiée par le maire et coordonnée par le préfet. Elle doit répondre aux problèmes d’habitation, de commerce, de mobilité, de connectivité que connaissent toutes les villes de taille moyenne. Le tourisme doit être une activité supplémentaire dans notre cœur de ville et notre agglomération. Pour cela il nous faut un centre-ville rayonnant et connecté, développer des nouvelles formes commerciales. Les commerçants peuvent se servir de la nouvelle économie liée à Internet pour développer les centres-villes et nous, acteurs publics devons vous accompagner ».

Une présentation exhaustive des projets du programme « Mâcon, cœur de ville, cœur de vie » peut être consultée sur le site de la Ville de Mâcon, ici

Cristian Todea

présentation coeur de vie Mâcon (78).JPG

Les représentants des commerçants de centre-ville

présentation coeur de vie Mâcon (43).JPG

présentation coeur de vie Mâcon (52).JPG

présentation coeur de vie Mâcon (41).JPG

présentation coeur de vie Mâcon (53).JPG

présentation coeur de vie Mâcon (107).JPG

 

 

 

MOUVEMENT OCCUPONS MÂCON : Quand Natacha (Sea Sheperd) parle du massacre des dauphins

Après un sketch croustillant sur le réchauffement climatique et sa récupération politique par le parti Europe Ecologie Les Verts, devenu le temps d'un après-midi Europe œnologie les verres, ce dimanche fut marqué par l'intervention d'une militante de l'association Sea Sheperd dressant le tableau noir de la pêche industrielle !

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : L’épidémie recule doucement sans desserrer encore son étau sur l’hôpital

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
La vaccination s’ouvre dès lundi aux jeune de 16-17 ans présentant une pathologie à très haut risque de forme grave. NDLR : Rappelons que 1,83% des personnes positives au covid sont décédées en France depuis le début de l'épidémie ; 2,09% des personnes positives dans le monde. Des taux qui ne varient pas et qui replacent les choses dans leur juste mesure. 

VINS BOURGOGNE : Thiébault HUBER, réélu à la tête de Confédération des Appellations et des Vignerons de Bourgogne pour quatre ans

Jérôme Chevalier (Charnay) et Michel Barraud (Prissé) sont respectivement Président adjoint et trésorier.

MÂCON : Un moment Mitterrand à la veille des 40 ans de son élection

Le principal des « festivités » se déroulera au Creusot dimanche. Mais les journaux de l'époque rappellent que c'est bien à Mâcon que la campagne de François Mitterrand a été lancée au début du mois de février 1981, à l'issue des États généraux du cadre de vie organisés par le Parti socialiste au Palais des congrès.

SAÔNE-ET-LOIRE - Attaques de troupeaux : Ce n'est pas le loup selon l'OFB

Le préfet rappelle dans un communiqué que la divagation des animaux domestiques, notamment des chiens, est interdite

SAÔNE-ET-LOIRE : Un nouveau président pour l’UFC-Que Choisir 71

Après deux années à la présidence de l’association, qui compte près de 1 500 adhérents dans le département, Régine Humbert a choisi de passer la main. Gilles Castaing lui succède…

LA CHAPELLE DE GUINCHAY - Covid-19 : Le Vacci'bus tient sa promesse

Le Département a mis en place récemment le « Vacci’bus 71 », un dispositif de vaccination mobile accessible aux personnes de plus de 70 ans à mobilité réduite.

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Une lueur d’espoir mais…

Si le nombre de patients atteints Covid admis dans les services de l’hôpital et de l’ensemble du GHT a diminué ces quinze derniers jours et si la vaccination montre ses premiers effets, la situation reste tendue en réanimation…

ÉDUCATION NATIONALE : 21 240 autotests distribués dans le département

` Suite à la tenue du Conseil Départemental de l’Éducation Nationale (CDEN), Fabien Ben, inspecteur d’académie, est revenu ce mardi sur la préparation de la rentrée scolaire 2021 dans le département, ainsi que sur la gestion de la crise sanitaire dans le premier et le second degrés.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ - Confinement du printemps 2020 : les plus modestes plus fragilisés

En Bourgogne-Franche-Comté, près de 20 % des personnes de plus de 15 ans estiment que leurs finances se sont dégradées lors du premier confinement du printemps 2020 mis en place pour juguler l’épidémie de Covid-19. L'analyse de l'INSEE en détail.

MÂCON : La laïcité exposée aux élèves de l'école Marcel Pagnol

Une oeuvre d'éducation populaire réalisée par le président de l'Union départementale des MJC.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le comité départemental de la Ligue contre le cancer change de présidence

Christiane Dubois quitte la présidence après trente ans de services…

MÂCON : Un trafic de drogue démantelé en plein centre-ville

Le vendeur présumé était domicilié rue de Strasbourg, soit la rue de la préfecture de police...