ILAN KLIPPER EMBOBINE  (4).jpg

À l’occasion de ses 10 ans, la médiathèque a mis en place cette soirée en partenariat avec l’Embobiné.

C’est ainsi que la médiathèque a eu carte blanche pour choisir le film à diffuser : « Le ciel étoilé au-dessus de ma tête ». La sélection s’est portée sur un film en lien avec l’art, plus particulièrement la littérature.

La projection du film a eu lieu ce mardi. Elle a été suivie par un entretien avec le réalisateur Ilan Klipper. Au cours de cet échange de près de 45 minutes, questions, anecdotes et réflexions ont été de mise.

Le tournage s’est fait à huit clos, en douze jours et avec un petit budget. Le vrai pari était d’avoir le financement avant d’écrire le scénario. Malgré la rapidité du tournage, le réalisateur voulait, avant toute chose, mettre en avant les comédiens. Il s’agissait là de son premier long métrage de fiction après avoir tourné plusieurs documentaires. Ilan Klipper, qui fourmille d’idées, essaye d’ailleurs de ne pas se figer dans un genre particulier. C’est en effet au gré des idées qu’un projet avance.

Même avec un scénario bien ficelé, au bout de deux jours de tournage, l’envie d’imaginer d’autres scènes et d’improviser est présente. Le réalisateur explique avoir dit à ce moment-là : « on verra au montage ce qu’on en fait ». Et c’est comme cela qu’ont été insérés plusieurs décrochements et transitions.

Par ailleurs, Ilan Klipper explique que de la fumée a été produite dans toutes les scènes dans le but de montrer une image moins définie. Il voulait retrouver le grain de la pellicule quand la majeure partie des gens recherchent aujourd’hui des images de plus en plus nettes.

Toute la musique du film a été faite par Frank Williams, qui tient également un rôle dans ce long métrage. Le dernier morceau entendu dans le film est celui qui résume le plus la collaboration entre les deux hommes.

La bande-annonce qui n’a pas fait l’unanimité dans la salle se voulait « punchy » et avec un montage rapide. Il fallait montrer quelque chose de plus léger que le film ajoutera Agathe Zocco di Ruscio, chargée de la distribution du film (Stray Dogs). Mais malgré cela, Ilan Klipper assume le rôle de « co-responsable de la bande-annonce ».

Le ciel étoilé au-dessus de ma tête

Réalisé par Ilan Klipper

Durée : 1h17

Sortie le 23 mai 2018

Bruno a publié un fougueux premier roman en 1996. La presse titrait : ‘il y a un avant et un après Le ciel étoilé au-dessus de ma tête ». Vingt ans plus tard, Bruno a 50 ans. Il est célibataire, il n’a pas d’enfants, et vit en colocation avec une jeune Femen. Il se lève à 14h et passe la plupart de ses journées en caleçon à la recherche de l’inspiration. Pour lui tout va bien, mais ses proches s’inquiètent.

Les deux prochaines séances de l’Embobiné seront pour « Madame de … » et « Abracadabra ».

Marine Detroyat

 


 

 

ILAN KLIPPER EMBOBINE  (2).jpg

ILAN KLIPPER EMBOBINE  (10).jpg